Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRIS COMME AGENT DE LIVRAISON : Mamadou Guèye détourne les recettes de deux boulangeries

Article Lu 1544 fois


Pour avoir usé du même subterfuge lui ayant permis d’empocher les recettes de ses deux employeurs successifs, le livreur de pain, Mamadou Guèye, a fini par être déféré. Il n’a jamais respecté ses promesses de rembourser intégralement les sommes manquantes.

Le sieur Mamadou Guèye est un livreur de pain pour le moins particulier. Voilà un homme qui, deux fois de suite, a travaillé comme agent de livraison dans deux boulangeries différentes de Rufisque et finit par trahir la confiance de ses employeurs. Au lieu de verser les recettes de la vente collectées sur les revendeurs, il préfère en faire un autre usage. Deux gérants, Thomas Abourizk de la boulangerie « Le Prestige » et Abdoulaye Sow de la boulangerie Ibrahima Ndao, ont déposé une plainte contre leur ex-employé. M. Abourizk accuse Mamadou Guèye d’avoir détourné la somme de 246.000 francs Cfa représentant le montant des manquements des versements qu’il n’a pu honorer. Et pourtant, il avait demandé et obtenu un délai de deux mois pour rembourser la somme après le dépôt d’une première plainte par le gérant de la boulangerie « Le Prestige ». Malgré les convocations de la police, le bonhomme n’a pas daigné répondre à l’appel, préférant tout simplement disparaître de la nature.

Après « Le Prestige », Mamadou Guèye trouve un point de chute à la boulangerie Ibrahima Ndao, en y effectuant le même boulot d’agent de livraison. En contact avec le pain et les recettes, il profite de l’opportunité qui lui est offerte et s’empare cette fois-ci de la somme de 541.000 francs Cfa pour son propre compte. Lorsqu’une plainte est déposée contre lui par le gérant, il s’engage une nouvelle fois à rembourser et fait même l’effort de payer jusqu’à 160.000 francs Cfa. Mais, depuis août 2007, il n’a pu verser le reste de sa dette qui s’élève à plus de 380.000 francs Cfa. Les deux gérants, victimes de Mamadou Guèye, ont ainsi pris l’option de saisir une nouvelle fois la police de Rufisque qui a tout bonnement procédé à la garde à vue du mis en cause avant de le déférer au parquet pour abus de confiance.

Source: Le Soleil

Article Lu 1544 fois

Vendredi 1 Février 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State