Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRET DE LA FRANCE AU SENEGAL: Espérons que cela ne serve à payer le Sénat

Article Lu 11115 fois

Son excellence reboute sa pensée, (re) place dans son contexte son propos liminaire d’avant signature du soutien budgétaire français si attendu, même drastiquement conditionné par les temps qui courent. Ces mots que l’on débite souvent hésitant, parfois taquin, toujours emprunté même si on est un boute-en-train plein de facéties, pour se mettre en train d’un discours qui s’amène malaisément parfois. Le tout étant dans la manière de donner ; n’est-ce pas ? Le Sénégal (pour flatter notre ego en commençant par nous citer d’abord) et la France sont d’amitié longue et sincère fortifiée par l’épreuve et le temps. Près de quatre siècles de commerce humain et de civilisation marquent assurément des relations.



PRET DE LA FRANCE AU SENEGAL: Espérons que cela ne serve à payer le Sénat
Quelques mots maladroitement énoncés ou perçus comme tel d’un diplomate fut-il un Immortel s’essayant en diplomatie, ne sauraient constituer un casus belli entre le Sénégal et la France. Paris et Dakar ont des liens que ne pourraient distendre quelques colibets, gentiments envoyés dussent-ils empourprer nos joues d’énervement.

La déclaration de son Excellence même sortie de son contexte et recadrée, choque ou peut choquer en tout cas, ceux et celles qui sont sensibles sur ces questions-là. Cela a été assurément le cas de Madame le Sénateur qui invitait dans notre édition d’hier vendredi Monsieur l’ambassadeur de France au Sénégal à présenter ses excuses les plus plates au peuple sénégalais ainsi offensé, selon-elle. La fierté nationale l’exige. Espérons que les 82 milliards ainsi octroyés ne servent à payer son salaire de Sénateur de … Me Wade.

Cependant, l’emportement si rare pour ne pas être souligné de la Dame,- on ne l’a pas souvent entendu se plaindre des pratiques politiques et diplomatiques de son temps, gomme-t-il pour autant le fait que des hauts responsables aux citoyens anonymes, on est devenu trop prolixe, bavard, très bavard même sur tous les sujets ?

On s’intéresse et parle de tout et du rien pour ne rien dire. On est expert en tout. Rien ne nous rebute, tout est occasion de discours pour nous. Aucune prudence encore moins de retenue sur des sujets qui nécessitent pourtant parfois réserve et circonspection aussi bien morale qu’intellectuelle. Que dire maintenant de notre inclinaison à un misérabilisme de la pensée ou à tout le moins un nivellement par le bas de la réflexion ? Sinon que cette pauvreté de la réflexion nous empêche de nous remettre en cause. Il faut, pensons-nous, nous en prendre d’abord à nous.

Si nous produisions ce que nous consommons, ou encore si nous consommions ce que nous produisons, nous ne serions nullement amenés à quémander ci et là au point de devoir subir les « récriminations » agassées de donnateurs lassés. La naissance ne saurait consolider la fierté. La main qui reçoit est toujours celle d’en dessous. Celle qui donne ne manque pas, partenellement, condescendante, de nous rappeler notre condition de Cigale chantant et dansant tout l’été.

Madior Fall
Source Sud Quotidien

Photo AFP

Article Lu 11115 fois

Samedi 13 Décembre 2008





1.Posté par Daouda le 13/12/2008 09:41
SÉNAT VS. UAW = REJET DU PLAN D’AIDE À L’INDUSTRIE AUTOMOBILE

Le jeudi 11 Décembre 2008, le Sénat Américain a rejeté le plan d’aide à l’industrie automobile américaine. Après avoir été adopté en première lecture par les membres de la Chambre des représentants, le texte ne sera finalement pas adopté avant la fin de l’année.

Le plan d’aide à l’industrie automobile consistait à prévoir le déblocage de près de 14 milliards de dollars de prêts d’urgence aux trois principaux constructeurs américains : Chrysler, General Motors et Ford. Ce sont les sénateurs républicains qui se sont opposés à l’adoption de ce texte. Ces derniers souhaitaient que des réformes soient engagées préalablement au déblocage des fonds.

Le principal point de discordance entre démocrates et républicains était celui de la diminution du coût de la main d’œuvre des constructeurs automobiles américains. En effet, les Big Three subissent actuellement de plein fouet la concurrence des constructeurs asiatiques. Selon les parlementaires, le principal problème de l’industrie automobile américaine réside en un manque de compétitivité par rapport aux autres constructeurs présents aux Etats-Unis. Mais le principal syndicat, le United Auto Workers était opposé à toute diminution des salaires immédiate et préfère renvoyer les discussions à 2011.

Le syndicat UAW est actuellement l’un des plus importants syndicats d’Amérique du Nord. Il compterait plus de 700 000 membres aux Etats-Unis mais également au Canada.

2.Posté par alain le 13/12/2008 11:24
voila qu a meme quelqu un qui dit la verite a wade..........son execellence nous te souhaitons..........tout dans la vie..........parceque dans ce pays qui sombre dans le desastre........vous venez a temps pour nous secourir.........nous te devonss beaucoup de choses.........vous savez comment le pays survive..........dans le quotidien.........encore une de plus .........execellence le peupls te rend un grand hommage........

3.Posté par alain le 13/12/2008 11:35
l ambassadeur a parfaitement raison.......de mettre egarde les autorites.........que l argent que la france prete.............ne doit pas servir a payer.......des senateurs..........ou des deputes.................ces deux instutitions qui n ont pas leures raison d etre............hors que ................le peuple dans son ensemble souffre de tous lse mots.............

4.Posté par loyd bentsen le 13/12/2008 12:00
Abdoulaye la France a attendu pour que tu renvois 3 de ses ambassadeurs De Glignasti, Parent, Sophie Malibo journaliste pour qu'il de colle Mr Ruffin en cette periode de crise attends toi a tout entendre de lui. Bien que cette argent sert a preserver les interets de la France au Senegal c'est aussi une arme pour venger tes persona non grata

5.Posté par tiono le 14/12/2008 01:26
Au Sénégal, la «petite phrase» de l’ambassadeur crée la polémique
A Dakar, la vice-présidente du Sénat demande des «excuses publiques» à l’ambassadeur de France Jean-Christophe Rufin...
49 réactions
Une «petite phrase» ironique de l’ambassadeur de France à Dakar, Jean-Christophe Rufin, fait polémique au Sénégal, une vice-présidente du Sénat ayant même demandé des «excuses publiques».
«Au Sénégal, il est très difficile de garder des secrets. Tout le monde sait tout, où tout le monde croit tout savoir, donc dit n’importe quoi, et donc nous préférions dire les choses comme elles sont, le dire de façon transparente», a déclaré mercredi l’ambassadeur en conférence de presse.
Il s’exprimait avant l’octroi d’une aide financière massive de Paris à Dakar, d’un montant de 125 millions d’euros, et faisait référence aux «fuites» parues dans la presse sénégalaise sur le montant exact du prêt.
Mais vendredi, la 7e vice-présidente du Sénat Mme Sokhna Dieng Mbacké publiait, dans un journal, une «lettre ouverte» à l’ambassadeur intitulée «Permettez, Excellence, un peu de respect», qualifiant ce «jugement de valeur» de «déplacé, choquant, voire méprisant et insultant».
Avec une virulence certaine, elle a accusé l’ambassadeur, écrivain célèbre et ancien responsable humanitaire, de ne pas être «un diplomate de carrière» et d’être «entré dans la diplomatie par effraction», lui demandant de se «ressaisir» et de présenter des «excuses publiques».
Vendredi en fin de matinée, un communiqué de presse de l’ambassadeur a indiqué que «ce propos liminaire, improvisé sur le ton de la plaisanterie, a été tenu au côté du Ministre d’Etat, ministre des Finances et de nombreux témoins qui en ont perçu le caractère ironique et affectueux et n’en ont nullement été choqués».
«Il se peut que ma sincérité dérange. Certains sont en droit de préférer des diplomates plus silencieux, voire plus dociles», a-t-il relevé.
«Le long combat que j’ai mené depuis 25 ans pour l’Afrique et le développement ne permet pas de me soupçonner du moindre mépris à l’égard de ce continent et de ses peuples», a-t-il souligné.
Samedi, la presse sénégalaise revenait sur cette polémique, Sud Quotidien écrivant notamment: «la main qui reçoit est toujours celle d’en dessous. Celle qui donne ne manque pas, paternellement, condescendante, de nous rappeler notre condition de cigale chantant et dansant tout l’été».
(Source AFP)


Au Sénégal, la «petite phrase» de l’ambassadeur crée la polémique

A Dakar, la vice-présidente du Sénat demande des «excuses publiques» à l’ambassadeur de France Jean-Christophe Rufin...

Vos commentaires
49 commentaires affichés et 0 en attente de modération.
Réagir
Tom
Commerce
Quand on achète du fer à la Suède, c'est du commerce.
Quand on l'achète (au même prix) à la Guinée, c'est du pillage.
Où est l'erreur ?
Samedi 13 décembre à 21h02
RépondreSignaler au modérateur

poussy
suede 0 - guinee 2
il y a une difference..on paye le fer suedois au cours mondial...on paye le bauxite guineen le cafe africain et le cacao ivoirien AU DESSUS du cours mondial en vertu de contrats bilateraux preferentiels datant des annees 60 (lecon 2 ou 3 des Relations Internat de scPo) ..mais chutt c'est politiquement incorrect et on pourrait l'assimiler a du neo-colonialisme
Samedi 13 décembre à 21h54
RépondreSignaler au modérateur
Tanebp
oui Bwana
Action contre la faim ça vous dit quelque chose ?
partout, il y a des expressions de ce type: "radio cocotier", "téléphone arabe", "différents sons de cloche"... on n'en fait pas un fromage (voire un fromager...). Jean Christophe Rufin est un grand homme. La présidente du sénat a sûrement mieux à faire qu'à s'en prendre à lui. Et s'il est révoqué, tant mieux, il sera plus utile à l'Afrique en reprenant son travail humanitaire auprès de ceux qui en ont besoin qu'à faire des courbettes aux grammairiens de pacotille.
Samedi 13 décembre à 21h48
RépondreSignaler au modérateur
santiag
le melange des genres
voila quand on fait n importe quoi avec n importe qui
la diplomatie c est un métier
Samedi 13 décembre à 18h59
RépondreSignaler au modérateur

A Santiag
La diplomatie un metier?
Ah oui? le metier de l'acteur en representation, qui n'ose meme plus dire quoi que ce soit, qui ment a longueur de journee, qui passe ses longues journees a proposer petits fours et champagne... et qui coute une fortune a l'Etat francais! Il coute cher, mais ne rapporte pas d'argent. On se demande meme a quoi servent certains ambassadeurs. Les expat non diplomatiques font bien plus pour la France que les ambassadeurs. Quant a Mr Ruffie, je prefere quelqu'un comme lui, a certains de ces ambassadeurs coinces!
Samedi 13 décembre à 21h30
RépondreSignaler au modérateur
brienne
"patron" des sous!
Les chinois ont tout compris... Ils ne donnent pas un sou? Ils construisent des infrastructures (écoles, hôpitaux, routes, stades..). Fabrications chinoises bien entendu... ont sait ce que ça veut dire par les temps qui courent... En échange, malins, ils pillent les ressources et les matières premières des pays concernés, et traitent les africains avec un mépris qui n'a d'égale que le racisme dont ce peuple sait faire preuve à l'égard des autres peuples. Les Sénégalais et les autres pays africains le savent bien d'ailleurs, qui se pressent par milliers sur les côtes chinoises dans l'espoir de pouvoir vivre dans ce pays de lait et de miel. C'est sans doute ce que préfère Mme la vingt cinquième vice-présidente du Sénat... Question : qu'obtient la France en échange de cette aide?
Samedi 13 décembre à 18h39
RépondreSignaler au modérateur

iris
patron des sous
Vous avez raison et tout ce que vous écrivez est exact.
Mais que fait on encore au senegal ????
Il faut les laisser se débrouiller avec la chine justement.
Et rendez vous dans 18 mois. C'est toute l'europe qui va récupérer ces millions de personnes bafouées, humiliées, exploitées et spoliées par la chine. Mais en silence, et sans invoquer l'incident diplomatique. Sans alerter les droits de l'homme...
Samedi 13 décembre à 20h06
RépondreSignaler au modérateur

CIELMONMARI
QUE DALE !
Question : qu'obtient la France en échange de cette aide?
REPONSE : QUE DALE !
Samedi 13 décembre à 20h19
RépondreSignaler au modérateur

Voyageur
Certains regrettent la France
Beaucoup commencent à regretter les français là-bas. Il suffit de discuter avec les "anciens" à Dakar....
Les jeunes ont compris aussi...ils ne rêvent que d'Occident !
Samedi 13 décembre à 21h28
RépondreSignaler au modérateur
Bob
AHAHAHA
Pour y vivre, je puis assurer que ce que dit M. Ruffin est exact.
Alors ne jouez pas les vierges effarouchées, et le creez pas de polémique là ou il n'y en a pas.
Le Senegal est un, voire le plus gros utilisateurs africain des prêts longue durée, sans cette manne financière, il n'y aurait rien ou presque.
Ce n'est pas avec l'arachide qu'ils feront fortune.
La mer est ou plutôt était poissonneuse mais les chinois ont récupérer la ressource, le grenier du pays est en proie à des règlement de compte et cherche son indépendance....
Alors, trêve de plaisanterie, M. Wade a dit qu'il n'avait aucun besoin de la France ou des autres alors laissons lui la chance de le prouver.
Pas sur que les sénégalais soient d'accord avec lui.
Samedi 13 décembre à 21h24
RépondreSignaler au modérateur
Jerry89
Sud Quotidien a tout dit !
Belle lucidité de Sud Quotidien...
On leur prête de l'argent...ils pourraient dire merci quand même !
Samedi 13 décembre à 21h24
RépondreSignaler au modérateur
majdad
s'ils y trouvent un goût
Si les sénégalais trouvent que l'argent qu'on leur donne à fond perdu ont un petit arrière- goût de colonialisme, surtout qu'ils ne se gênent pas pour le refuser. Il y a chez nous des gens qui en ont autant besoin.
En plus alors que ce gouvernement nous dit depuis des mois que tout va mal, qu'il n'y a plus d'argent on apprend par hasard qu'il peut encore donner 125 millions à des sénégalais qui font en plus la gueule pour les prendre
Samedi 13 décembre à 19h17
RépondreSignaler au modérateur

ours
don?
permettez moi monsieur de vous rappeler qu'il s'agit de prêt et non de don comme vous le laissez penser.une dette qui vient s'ajouter sur une ardoise financière catastrophique (dont les intérêts servent en partie à entretenir ton bien être) que les populations continuent de payer.
si les sénégalais pensent tout savoir,c'est parce qu'ils l'ont hérité de vous les français:demandez aux autres nations européennes ce qu'elles pensent des français:des gens arrogants,qui parlent beaucoup,toujours entrain de raler,et j'en passe.êtes-vous satisfait de ce tableau?
Samedi 13 décembre à 21h12
RépondreSignaler au modérateur
JeffNC
Qu'elle aille se faire voir chez les chinois
J'ai vécu et travaillé au Sénégal. Je partage totalement le constat fait par M. Ruffin. Cette phrase reflète exactement la mentalité locale.
La réaction de la 7eme vice-présidente du Sénat est également symptomatique. La téranga, la soit-disant "légendaire hospitalité sénégalaise", n'est qu'un attrape-couillon pour touriste naïf. Elle ne vaut que tant que vous laissez un accès, de préférence sans contrôle, à votre portefeuille. Dans le cas contraire vous avez ce genre de réaction, soit-disant offusquée, contre l'ancienne puissance coloniale.
Tout cela n'est que du pipeau et il ne faut pas se laisser avoir.
Cette dame ne représente que l'élite égoïste, avide et corrompue du Sénégal et de l'Afrique. Son seul soucis est son compte en banque et elle n'a absolument que faire du petit peuple qui n'aura que les miettes des miettes de ces 125 millions d'Euros que l'on ferait bien mieux de garder.
J'espère que M. Ruffin ne va pas s'humilier et, partant, humilier la France en présentant des excuses.
Si la 7eme vice-présidente du Sénat sénégalais n'est pas contente, qu'elle aille se faire voir chez les chinois. Elle verra comment sa demande sera prise en compte.
Samedi 13 décembre à 19h51
RépondreSignaler au modérateur

amzo
parfaitement d'accord
Vous avez parfaitement analysé le comportement de certains sénégalais et surtout de ces connards de politiciens qui pillent et continuent à piller notre pays le vrai probleme ce ne sont pas les propos de Mr RUFFIN qui ne fait que dire les choses au lieu de faire du"masla= hypocrisie" s'il y a dénonciation voila ce qu'il faut dénoncer "Le Président Abdoulaye Wade et son épouse ne lésinent pas sur la dépense quand il s’agit de leur confort. Pour venir de France, le couple a pris deux avions spéciaux, à moins de 24 heures d’intervalle. Des observateurs informés se demandent ce qui a nécessité cela, d’autant plus que la situation a coûté au Trésor public plus de 300 millions de francs Cfa = 458000 euros. Voilà un veritable probleme à dénoncer dans notre pays au lieu de saouler avec des propos non seulement veridiques mais sorti de leur contexte.

Un voleur est à la tete du pays et compte installer la monarchie et personne ne bouge, alors chers compatriotes senegalais reveillez vous.
Samedi 13 décembre à 21h04
RépondreSignaler au modérateur
quoi
à tous
Il s'agit d'un prêt, pas d'un don!
Samedi 13 décembre à 20h03
RépondreSignaler au modérateur

Ducon
Ouais
Maintenant, réclamons l'annulation de la dette pour que ce prêt devienne un don.
Samedi 13 décembre à 21h01
RépondreSignaler au modérateur
PO
125 millions ???
On a encore de l'argent à gaspiller ?
Samedi 13 décembre à 19h57
RépondreSignaler au modérateur

haha
prêt ?
Un prêt, un don... avec l'Afrique, je vois pas trop la différence vu qu'on annule régulièrement leurs dettes.
Samedi 13 décembre à 20h45
RépondreSignaler au modérateur
prof
reagir
le SENEGAL par représailles doit absolument refuser cet argent.
Samedi 13 décembre à 20h44
RépondreSignaler au modérateur
nefertiti
L'humanitaire va mal
Ce n'est pas Rama Yade qui me contredira...
Samedi 13 décembre à 20h37
RépondreSignaler au modérateur
ortho
faute d'orthographe
Merci de corriger :
«Au Sénégal, il est très difficile de garder des secrets. Tout le monde sait tout, ou [et non où] tout le monde croit tout savoir, donc dit n’importe quoi, et donc nous préférions dire les choses comme elles sont, le dire de façon transparente»
Samedi 13 décembre à 20h23
RépondreSignaler au modérateur
pilaf
allons y gaiement.
Chouette un tas de réactions réactionnaires cromagnonesques, entre le stéréotype de l'ambassadeur tiré tout droit d'une pub férérau (référence culturelle reconnue) et les traditionnels "si ils en veulent pas qu'on le garde" on frise l'extrême bêtise et la bêtise des extrêmes ! Les sénégalais sont un peuple fiers avec plus ou moins de retenue et c'est ce qui fait leur intelligence et leurs charmes... cessons si il vous plait de les blâmer d'entretenir la flamme naissante de leur identité nationale, que nos ancêtres (voir nos grand pères, voir nos pères) ont éteint a grand coup de colonisation, que l'ambassadeur Américain tienne un discours ne serait-ce qu'un dixième aussi cynique que celui ci et nous verrions la France s'enflammer, la plèbe rugir.
Samedi 13 décembre à 20h10
RépondreSignaler au modérateur
cestçaouais
Tu es pitoyable adnstep tout comme rufin
De quel sous parles tu de rendre adnstep. Ne sais tu pas que ces fameuses aides maquillées pour paraître comme telles ne sont en fait qu'une manières pour la france de s'assurer le marché de ses produits manufacturés dans ses anciennes colonies. De plus, sache que sans ses anciennes colonies où la france continue de "piller" les ressources, elle n'aurait tout simplement pas les "sous" pour assuer le niveau de vie qu'elle a.
Quant à rufin, il n'aurait certainement pas tenu ses propos s'il avait été en poste en chine ou en inde.
Samedi 13 décembre à 19h59
RépondreSignaler au modérateur
Chericoco
Banané au Sénégal
N'importe qui ayant habité suffisamment longtemps en Afrique sait que les nouvelles y circulent la vitesse du vent. En revanche, Monsieur Rufin devrait savoir qu'un ambassadeur est censé être un diplomate, avec la retenue et la finesse que cela sous-entend. Il s'est fait bananer au Sénégal.
Samedi 13 décembre à 19h42
RépondreSignaler au modérateur
diplo
Il faut encore être poli
Comme le disait il y a bien longtemps l'ambassadeur Alphand, qui s'y connaissait, "pour être diplomate, il ne suffit pas d'être bête: il faut encore être poli".
Samedi 13 décembre à 19h42
RépondreSignaler au modérateur
fofinho
susceptibilité déplacée
la seule chose que j'ai relevée c'est le fait qu'il ait dit le nom du Sénégal. Je ne vois pas en quoi cela peut être vexant, mais les amateur de praséologie s'en donnent toujours à coeur joie à l'inverse de la majorité silencieuse. Je suis africain moi meme et j'estime qu'il n'y a pas sujet a polémique.
Samedi 13 décembre à 19h39
RépondreSignaler au modérateur
Jacouille
Comment ? Encore du foie gras et du champagne !
À toujours donner, on se fait mordre la main.
Samedi 13 décembre à 19h29
RépondreSignaler au modérateur
Jordi (Barcelone)
Comme en Europe
Si au Sénégal on accorde à ces propos une telle importance ça peut être dû au grand besoin que certains éprouvent de trouver des sujets légers afin de contourner l'attention sur des affaires bien plus embarrassantes.
Ça nous arrive en Europe, Serait l'Afrique si différente?
Samedi 13 décembre à 19h23
RépondreSignaler au modérateur
adnstep
Rendez les sous.
Je propose :
- de ne pas donner ces 125 millions tant que la 7ème vice-présidente du sénat ne se sera pas excusée.
- de convoquer l'ambassadeur du Sénégal en France pour lui exprimer notre courroux phase aux accusations racistes reprises par une partie de la presse sénégalaise.
Samedi 13 décembre à 18h59
RépondreSignaler au modérateur


LOLA
ou est la bévue
Je souhaiterais que l'on me dise où est la "bévue" de Mr Ruffin, car je ne la trouve pas ds la phrase que vous oubliez sur le Net. Merci à l'internaute qui pourra m'informer !
Samedi 13 décembre à 18h50
RépondreSignaler au modérateur
ClaudioMz
Tirer sur l'ambulance, mais s'il vous plait: pas sur Rufin
C'est vrai quoi.

La presse Sénégalaise préfère un ambassadeur plus protocolaire? hum...? Ce serait dommage.
Samedi 13 décembre à 18h48
RépondreSignaler au modérateur
PaulDe
L'honneur , faut pouvoir se le permettre
Effectivement Mr Rufin s'est permis un jugement de valeur péjoratif et non sollicité
Et il en rajoute en se cachant derrière son ancienneté (est-ce là une manière de s'auto-excuser face à un inférieur ?)
Mais bon pour 125 Millions d'Euro en temps de crise les nantis politique Sénégalais devraient se rappeler que leur pauple à faim.
Désolé.. faut être pragmatique..
A Part ça Rufin=démission bien sùr.
P.S. Quid de l'Afrique dans 6 mois ? va-t-on les laisser mourrir sous les quolibets des Rufins "bienveillants".
Samedi 13 décembre à 18h47
RépondreSignaler au modérateur
grigri
L'Afrique se dessèche aussi par le politiquement correct
Certains sénégalais ont besoin de croire en permanence qu'on leur "manque de respect" pour exister.

Pauvres gens qui n'ont pas le moindre humour !

L'arrogance faussement parano de quelques uns rejaillit sur tout un peuple qui, bien sûr, ne le mérite pas. C'est dommage : demandez aux africains des autres pays comment ils ressentent les sénégalais...

Et puis, pour quelques dominants sénégalais, c'est parfois bien pratique de feindre de croire au complot extérieur pour masquer son incapacité.
Samedi 13 décembre à 18h38
RépondreSignaler au modérateur
Toto
Je suppose...
...que Mme Sokhna Dieng Mbacké va demander que le Sénégal refuse ces 125 millions d'euros.
Samedi 13 décembre à 18h37
RépondreSignaler au modérateur
La Gazette
Charité bien ordonnée...
Les 125 Millions seraient mieux employés aux restau du coeur, ou pour la recherche. Ouvrez les yeux. Tous ces pays sont prêts à nous poignarder (dans le dos) à la première occasion. Les colonies c'est fini alors on tourne la page et on n'a pas a culpabiliser. Ils auraient fait pareil et pire.
Samedi 13 décembre à 18h34
RépondreSignaler au modérateur
L'homme de l'ombre
Decidement
Le gouvernement français est de plus en plus diplomate avec le Sénégal, encore un pays qui va s'ajouter à la longue liste de nos nouveaux "amis"...
Samedi 13 décembre à 18h27
RépondreSignaler au modérateur
travo29
pardon
Il est vrai que cette semaine on ne nous avait pas demandé de faire repantance..... ça nous manquait
Samedi 13 décembre à 18h25
RépondreSignaler au modérateur
senegalais
introspection
il a bien raison rufin suis senegalais mais tout ceci est la faute de nos dirigeants qui gaspillent nos maigres ressources pour aller ensuite quémender quelques maigres euros qui nous foutent la honte. certes c'est notre faute à nous africain en general mais ces agissements sont couverts par les dirigeants europeens. faites l'inventaire des biens des presidents africains en europe à commencer par bongo sassou nguesso wade etc
Samedi 13 décembre à 18h24
RépondreSignaler au modérateur
leniais
60 ans
de négligences et de corruption ; on s'éclate au sénégal !
Qu'ont donc fait les Sénagalais pour eux-même depuis 60 ans ? Qu'ils demandent aux Chinois comment on fait pour sortir de l'ornière...
Samedi 13 décembre à 18h23
RépondreSignaler au modérateur
Kristian
La vérité
Pour une fois qu'un ambassadeur en Afrique noire dit la vérité sur ce qu'il pense des fonds "jetés" à fond perdu (par pour tout le monde d'ailleurs).
Il n'y a que les vérités qui dérangent.
Samedi 13 décembre à 18h21
RépondreSignaler au modérateur
la bête
caisses vides ?
125 millions d'euros ? et pour nous, soit-disant les caisses sont vides . Comment voulez-vous que les français soient optimistes et qu'ils ne descendent pas dans la rue. Je pense qu'un gros conflit social s'approche à grands pas...
Samedi 13 décembre à 18h11
RépondreSignaler au modérateur
paul
la petite phrase ironique de Dakar
cette petite phrase mérite bien la réaction de la presse sénégalaise, prise à la lettre bien sûr!
Samedi 13 décembre à 18h10
RépondreSignaler au modérateur
HJ
7ème quoi....?
Ils ont combien de vice président du Sénat au Sénegal...
cela ne va peut etre pas suffir 125 millions d'euros...
Samedi 13 décembre à 18h02
RépondreSignaler au modérateur
Balthazar
La petite phrase au Sénégal
Mme Sokhna Dieng Mbacké est une ancienne journaliste, elle a la langue bien pendue, tout le monde le sait. Je pense qu'elle aimerait bien des excuses publiques, juste parce qu'il s'agit de l'ambassadeur de France........
Samedi 13 décembre à 18h00
RépondreSignaler au modérateur
mauvais eleve
Quoi, pas de réactions?
Hé les éternels critiques de la France ex coloniale, on vous lit pas. Aucune réaction scandalisée. Pas la moindre allusion au vilain passé de la France. C"est bien, vous la ramenez pas. Mais j'aurais bien aimé vous entendre parler du culot et de l'arrogance de cette femme, visiblement raciste qui veut bien une aide mais donnée avec humilité, voire avec la honte au visage. C"est vrai quoi c'est quand même du pognon d'esclavagistes.
Samedi 13 décembre à 17h56
RépondreSignaler au modérateur
Bernard
Marre des "polémiques"
Polémiques pour ceci, pour cela...

Marre des polémiques à 3 balles...

De toutes façons, la critique trouvera toujours à s'exercer... Tu donnes ? Oui mais tu risques d'humilier. Tu donnes pas ? T'es qu'un égoIste...

Pourquoi on part pas de l'Afrique ?
Pourquoi on y laisse des ambassades ?
A quel titre on leur file du fric quand on n'en a pas assez pour construire des logements ?
Samedi 13 décembre à 17h54
RépondreSignaler au modérateur
basco-béarnaise
Utilisation de cet argent à bon escient.
La vice-présidente fait la fine bouche... alors que la France remet un chèque de 125 millions d'euro au Sénégal.
Des excuses ?
Cela ne lui plaît pas que l'on parle de transparence, et pourquoi donc ?
Le peuple Sénégalais devrait s'en souvenir.
Samedi 13 décembre à 17h52
RépondreSignaler au modérateur
Eti
?!?!
et en Afrique, c'est tout le temps l'été, c'est ça ?
Samedi 13 décembre à 17h43
RépondreSignaler au modérateur


Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State