Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRESSIONS ET MENACES EXERCÉES SUR LES MEMBRES DU BUREAU:L’Ondh s’insurge contre ces actes attentatoires à la dignité humaine

Article Lu 1491 fois


Face aux intimidations et menaces proférées contre les membres du Bureau exécutif des Assises nationales dirigé par Amadou Makhtar Mbow, l’Organisation nationale des droits de l’homme du Sénégal (Ondh) est sortie de sa réserve pour hausser le ton. Dans un communiqué datant d’hier dont copie est reçue à notre rédaction, l’Ondh dénonce « les actes vexatoires et attentatoires à la dignité humaine et aux libertés d’expression, d’opinion, de pensée et de conscience dont ont été victimes des citoyens sénégalais ces derniers jours ». En effet, l’organisation dirigée par Me Assane Dioma Ndiaye fait allusions aux représailles brandies par les tenants du pouvoir actuel contre les organisations patronales et autres associations ou syndicats proches du gouvernement qui ont décidé de prendre part aux assises nationales lancées officiellement le dimanche dernier. À ce titre, l’organisation affiliée à la Fédération Internationale de Ligues des droits de l’Homme (FIDH) tient à rappeler que « nul citoyen ne saurait être inquiété en démocratie du seul fait de l’exercice non abusif des droits reconnus et consacrés par la constitution et toutes les conventions internationales ratifiées par le Sénégal.
C’est dire que cette sortie de l’Ondh vient apporter une clarification suite à l’information parue hier dans la presse faisant état des manœuvres du régime libéral qui porteraient sur l’atteinte à la sûreté de l’Etat, pour torpiller le projet des assises nationales. Pour rappel, à quelques heures du lancement de ces concertations nationales initiées par le Front « siggil Senegaal », Farba Senghor avait fait une sortie au vitriol en mettant en garde toutes les organisations partisanes.
En substance, le chargé de la mobilisation du Parti démocratique sénégalais, au pouvoir, soutenait que ces dernières auront pris la lourde responsabilité sur elles à la date du 1er juin 2008 et que désormais l’Etat va les considérer comme ses adversaires au même titre que les membres du Front « siggil Senegaal ».

Source: le matin

Article Lu 1491 fois

Vendredi 6 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State