Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRÉSIDENTIELLES 2012 : La victoire des bleus passera par le Fouta et la banlieue dakaroise

Article Lu 11272 fois

Quelques semaines après la venue du Premier ministre à Ndioum pour la journée de l’insémination artificielle, le président de la République fait l’honneur au Fouta, encore une fois, en lui consacrant sa première sortie dans les régions après l’annonce de sa candidature. Cette tournée présidentielle au Fouta, qui a signé depuis 2000 un long bail avec le Parti libéral, est riche en symboles. C’est donc fort naturellement que Wade commence sa visite par Podor, le grenier du Sopi. Le département de Podor a eu les meilleurs résultats pour les élections locales du 22 mars 2009, parmi les départements gagnés par le Sopi. Le Département a été une sorte de rempart face à la percée de Bennoo. Sur les 22 localités que compte le département, le Sopi a raflé 20 localités là où Bennoo n’a que deux dont la ville de Podor, une citadelle assiégée que nous reprendrons lors de la bataille de 2012.



PRÉSIDENTIELLES 2012 : La victoire des bleus passera par le Fouta et la banlieue dakaroise
Le Fouta doit beaucoup à Wade, et la meilleure façon de payer notre dette est de l’aider à gagner sa der des ders : la Présidentielle de 2012. Comment ? En gagnant chez nous. En tout cas, chez nous, dans le département de Podor, la victoire est assurée. Donc il faut gagner au Fouta (Matam et Podor) et aider le président à gagner la banlieue qui est une sorte de Sénégal en miniature, puisqu’étant une forte concentration des ethnies et langues de notre pays. L’enjeu pour nous est de tenir nos places fortes au Fouta et de venir en complément d’effectifs pour la grande bataille de Dakar. Nous avons perdu Podor ville avec 1400 voix, mais ce n’est que partie remise. La grosse satisfaction nous vient de Ndioum, une ville en devenir qui est l’une des plus importantes tant du point de vue de son poids électoral, de sa jeune population que du point de vue des recettes municipales, indice de développement local. La suprématie du Pds à Ndioum est avérée et Ndioum est la clé du département de Podor. Maintenant, la ville de Podor est un symbole. L’opposition nous l’a ravie. On va la reprendre en 2012, car le Sopi va encore gagner à Ndioum et aller prêter main forte à nos frères de Podor, comme nous le faisons déjà avec nos frères libéraux de la banlieue. A Dakar, sur les 600.000 inscrits pour les locales, seuls 200.000 ont voté, et sur les 200.000, le Sopi a eu 60.000 voix. Ce qui veut dire que le stock de 400.000 peut basculer d’un moment à l’autre. Et si vous voyez l’électorat de Pikine, de Guédiawaye, c’est un électorat issu de l’immigration foutanké, principalement de Podor ; et les cadres et élus du Fouta peuvent jouer un grand rôle dans la reconquête de Dakar parce que le Fouta est le grenier du Sopi. Sur les 22 collectivités locales, 12 communes et 10 communautés rurales, le Pds a remporté les 20.

Gagner le Fouta et aider à faire gagner la banlieue le « little Sénégal »

C’est l’un des meilleurs résultats du Pds dans le pays. C’est le Fouta qui fera gagner Wade en 2012. Si on a gagné 20 localités sur 22, c’est parce qu’on a appliqué ce que je disais à Wade quand j’avais l’honneur de servir à la Présidence. J’avais dit au président : « vous avez des cadres au Fouta, si chacun gagne chez lui, le Pds va remporter les élections. C’est ce qui s’est passé à Podor. Chacun a gagné chez lui. Et dans Podor ville, on avait un problème de leadership. Il faut trouver une solution à ce problème dans la ville de Podor et dans le Fouta en général », car le meilleur indicateur, c’est la base. A Dakar, on est en train de déployer une stratégie pour aider le Pds à reconquérir le « little Fouta » qu’est Pikine et Guédiawaye. E quand on contrôle ce « little Fouta », on contrôle Dakar. Etant donné que nous avons sécurisé Podor électoralement, il nous faut maintenant aller à l’assaut de Dakar. Le Fouta est sécurisé parce que, aux élections présidentielles de 2007, le département de Podor a engrangé 57.000 voix c’est-à-dire 65,7% pour le président Wade, laissant loin derrière l’opposition (13.000 voix). Lors des législatives boycottées par l’opposition, le département de Podor, malgré l’appel à l’abstention de l’opposition qui n’a presque pas eu d’effet, nous avons réussi à rassembler 43.000 voix. Lors des locales, le département de Podor a engrangé plus de 43.000 voix, l’un des meilleurs résultats du Pds, le 22 mars. C’est ce symbole que le président magnifie en commençant sa tournée à Podor, le grenier du Sopi. C’est aussi un clin d’œil qu’il fait à l’histoire, puisque le concept « Wade 2012 » a été lancé le 12 février 2005 à Ndioum. Il sera réactualisé à Cas-Cas, ce 20 janvier, devant le meilleur des candidats, notre candidat Wade. Une manière de dire merci au ministre et frère Amadou Niang qui accueille ce grand Rendez-vous.

Amadou Kane DIALLO
Président de la Fédération Pds du Département de Podor
Maire de Ndioum
Source Le Soleil

Article Lu 11272 fois

Lundi 18 Janvier 2010





1.Posté par mousse le 18/01/2010 08:30
le clan des voyous et bandits du pays sera lamine .....................en 2012.......

2.Posté par diallo bocké le 18/01/2010 13:41
Kane Diallo, tu te fatigues wade a déjà démentelé le foutah dans sa politique de décentralisation et suis sûr qu'il fera une grande déclaration, genre Podor va devenir une région,

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 00:40 Syrie: assaut surprise de l'EI à Palmyre

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State