Référence multimedia du sénégal
.
Google

PRÉSIDENTIELLE DE 2012: L'Apr prône des candidatures plurielles

Article Lu 1663 fois

Dans la perspective de la présidentielle de 2012, l'Alliance pour la République (Apr) de Macky Sall n'est guère enchantée par une candidature unique de l'op­position. De même qu'une candidature de transition. Son porte-parole, Seydou Guèye, prône des candidatures plurielles au sein de Bennoo Siggil Sénégal.



PRÉSIDENTIELLE DE 2012: L'Apr prône des candidatures plurielles
La candidature unique de l'opposition à la présidentielle de 2012 est-elle vouée à l'échec ? En tout cas, même si la question a été différée au niveau de Bennoo Siggil Sénégaal, il n'en demeure pas moins que ce sera loin d'être une sinécure. Hier, c'est le porte-parole de l’Alliance pour la République (Apr), Seydou Guèye, qui est monté en première ligne pour ramer à con­tre-courant des nombreux tenants de la candi­dature unique au sein de ladite coalition. «L'opposition n'est pas divisée, elle est en dis­cussion autour de deux théories sur là candida­ture de 2012. La première voudrait une transi­tion constituante, qui disqualifierait les poli­tiques pour donner voix au chapitre à des acteurs qui mettent notre pays aux normes. Une deuxième école, et moi j'en fais partie, pense qu'il faut de la rupture», explique M. Guèye. A en croire le porte-parole de l'Apr, «l'enjeu dans notre pays, c'est la rupture. Il faut des candidatures plurielles. Même si les partis ne les ont pas encore désignés, ce serait très étonnant que le Ps ne puisse pas avoir un can­didat, l’Afp encore moins. Et Macky Sall, par la façon dont il est venu sur le champ politique, sera nécessairement candidat, si Dieu lui prête vie bien évidemment».

Poursuivant son analyse, Seydou Guèye indique : «Il faut continuer notre marche vers la démoc­ratie. Nous avons toujours eu des institutions. Malheureusement, les gens du Sopi ne sont excellents que dans l'art d'affaisser les institu­tions et de ne pas respecter la loi. Ce n'est pas parce que Wade et leurs hommes passent leur temps à pervertir la démocratie et les institu­tions qu'il faut faire des institutions contre eux». En effet, M. Guèye se dit convaincu que «Wade et son équipe sont définitivement hors de l'avenir du Sénégal. Il nous faut avoir de la sérénité pour mettre en place des institutions pour le Sénégal. Il faut inverser la tendance» «Wade a plutôt préféré élargir sa propre sphère de pouvoir au détriment des autres. Ce n'est pas parce qu'il l'a fait que tout le monde le fera. La question fondamentale est, à mon avis, non une transition constituante, mais une rup­ture dans la pratique politique», dit-il.

De l'avis du porte-parole de l'Apr, «l'opposition doit prendre en charge son rôle historique qui est de faire advenir une autre alternance. Les Sénégalais l'ont clairement signifié, il nous revient de prendre la balle et de transformer l'essai. Les populations ont besoin de nous sen­tir à leurs côtés, puisqu'elles nous ont exprimé leurs suffrages le 22 mars».

Barka Isma Ba
Source Le Populaire

Article Lu 1663 fois

Vendredi 11 Septembre 2009





1.Posté par 100m le 11/09/2009 11:12
Si Macky Sall n'est guère enchantée par une candidature unique, cela veut dire que c'est un pion de wade comme l'a été IDY aux electionx de 2007

2.Posté par De Montreal le 11/09/2009 11:25
J'avoue que quelque fois je ne comprends pas nos élites africaines. Comment ne pas tenir compte du passé lointain (élections de 2007), ou récent (élections au gabon), et avoir un tel raisonnement de candidature plurielle. En lisant la presse je suis juste dégouté et demeure un afro pessimiste!

3.Posté par khayar le 11/09/2009 12:13
100m, et De Montreal, je suis tout à fait d'accord avec vous. Macky roule pour Wade. Dire ça veut dire qu'il souhaite l'eclatement de BENNO et c'est un boulevard pour Wade. Quel CON ce Macky. Je commençais à lui refaire confiance mais il ne le mérite pas. S'il veut faire cavalier seul c'est son problème mais il ne peut pas empêcher à BENNO de choisir un candidat unique. Il est venu hier dans l'opposition quand Wade lui a donné un coup de pied, sinon il ne sera jamais un opposant.
Wa salam

4.Posté par diom le 11/09/2009 14:00
voilà, une bonne réflexion politique dans le débat actuel de la candidature unique. Deux candidats nous suffisent (Macky et Tanor). C'est tout!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State