Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR UNE ARDOISE DE PLUSIEURS MILLIONS DE FRANCS CFA: L’Institut de prévoyance maladie des transports aériens ferme ses portes à Air Sénégal international

Article Lu 1663 fois

Alors qu’ils sont en train de douter sur la perception de leurs salaires de ce mois, les employés de la compagnie aérienne Air Sénégal international (Asi) viennent de se voir refuser l’accès à l’Institut de prévoyance maladie des transports aériens (Ipmta). L’institut révèle que Asi n’est plus à jour de ses cotisations depuis janvier 2009.



POUR UNE ARDOISE DE PLUSIEURS MILLIONS DE FRANCS CFA: L’Institut de prévoyance maladie des transports aériens ferme ses portes à Air Sénégal international
L’Institut de prévoyance maladie des transports aériens (Ipmta) vient de fermer ses portes aux employés de la compagnie aérienne Air Sénégal international (Asi). Des familles de quelques employés, qui se sont rendu, hier, à l’établissement de prévoyance maladie, se sont vues refuser des consultations chez les médecins ainsi que la délivrance de bordereau de retrait de médicaments chez le pharmacien. Motif : la compagnie aérienne n’est plus à jour de ses cotisations depuis janvier 2009. Ce qui fait un total de plusieurs millions de francs Cfa, selon des sources proches de l’établissement. Une information qui a surpris le personnel d’Asi. Du fait que, constate-t-il, «la compagnie leur coupe à la source pour le compte de Ipmta». Devant ce fait, il compte déposer une plainte contre la société. «La Royal Air Maroc fait main basse sur les cotisations sociales collectées sur le personnel et le prive de couverture médicale. Avec ce que nous venons de découvrir à l’Ipmta, nous allons nous rapprocher de l’Ipres, de la Caisse de sécurité sociale pour voir si réellement les sommes collectées ont été versées dans ses instituts», expliquent des cadres de la compagnie. Matar Diop, le chargé de la communication d’Asi, joint au téléphone, déclare «qu’il n’est pas au courant de cette information». « Je me suis rendu au bureau ce matin (Ndlr : hier), mais je n’ai pas été informé de cela, très franchement», dit M. Diop. Rappelons que la compagnie a déposé une cessation de payement communément appelé «dépôt de bilan» depuis un mois. Ce qui leur a valu une visite des avionneurs Bombardier et Boeing.Lesquels n’ont pas encore reçu l’intégralité de la vente de leurs avions à la compagnie (Ndlr : il s’agit du dash et du Boeing 737/700). Des appareils qui risquent d’être repris si la situation perdure.

Mamadou Seck
Source L'Observateur

Article Lu 1663 fois

Mardi 19 Mai 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State