Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR UN SOMMET (OCI) SANS DELESTAGE: La Sénélec investit 460 millions de FCfa

Article Lu 1720 fois

La Sénélec rassure d’avance sur la fourniture normale d’électricité pour ce qui est de la bonne tenue du sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) prévu à Dakar en mars 2008. En visite sur les chantiers en général de senelec, les vendredi 1er et samedi 2 février 2008 à Mbour, Kaolack, Touba et Dakar, les responsables de la société nationale d’électricité affirment avoir pris « toutes les dispositions nécessaires », avec un investissement de 460 millions de FCfa dans le cadre d’un projet qui ambitionne de renforcer le réseau existant, pour assurer une fourniture correcte de l’électricité.



POUR UN SOMMET (OCI) SANS DELESTAGE: La Sénélec investit 460 millions de FCfa
La Société nationale d’électricité (Sénélec) ne compte pas être en reste dans le bon déroulement du Sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) devant se tenir à Dakar en mars 2008. Le chef du département Equipement de réseau de la Sénélec, Mbacké Sène, a fait savoir que « dans le cadre de l’Oci, la Sénélec a mis en place un programme permettant une alimentation sécurisée de l’ensemble des sites devant recevoir des hôtes ». Un programme évalué à 460 millions de FCfa qui, selon Mbacké Sène, « vient en complément à un projet de renforcement du réseau moyenne tension de Dakar de 7,3 milliards de FCfa qui est en cours d’exécution ».

Aussi, la Sénélec a-t-elle prévu de dérouler vingt kilomètres en complément de ce projet en cours d’exécution, pour assurer une alimentation sécurisée de l’ensemble des sites de l’Oci. Sur ces 20 kilomètres, le chef du département Equipement de réseau de la Sénélec affirme qu’il ne reste que quatre kilomètres, à achever au plutard le 20 février 2008.

Parallèlement à ce programme, ajoute Mbacké Seck, la Sénélec a pris des dispositions pour mettre à contribution plus de vingt groupes secours de 1200 Kva, éventuellement dans les sites ciblés notamment l’hôtel Sea Plazza, l’hôtel Terrou Bi, Cap Manuel, Mamel….. Dans ce dispositif, il est aussi prévu deux départs qui seront issus du poste 30 kilowatt de Hann.

Le chef du département Equipe de réseau de la Sénélec soutient que « ces deux départs vont encadrer pratiquement toute la zone des Almahdies et de l’aéroport. « Il y aura donc une alimentation sécurisée », assure-t-il. D’autres dispositions seront aussi être prises pour le Magal de Touba, cet autre grand évènement qui précèdera le Sommet.

Les responsables de la Sénélec n’ont cependant pas caché leur regret par rapport à cette échéance, de ne pas pouvoir étrenner la ligne Tobène-Touba-Kaolack dont les travaux sont néanmoins à 89% réalisés pour prendre fin et mise en service au mois de mars prochain. Compte tenu de cette situation, Lat Soukabé Fall, directeur général de Senelec fait savoir qu’ils ont ainsi travaillé sur un plan de reprise, à l’instar des magal précédents.

Le directeur général fait ainsi savoir que « les dispositions prises depuis le mois de décembre dernier en vue de cet événement, intègrent celles relatives à l’extension du réseau au niveau de Touba, mais aussi à la maintenance des ouvrages existants ». Rappelant les engagements qu’il avait pris lors du dernier Crd spécial tenu à Dakar, Lat Soukabé Fall a assuré que « Sénélec est fin prête pour assurer une couverte correcte du Magal. »

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1720 fois

Lundi 4 Février 2008





1.Posté par MARVEL le 04/02/2008 09:31


Plus de 400 milliards déjà engloutis
Pour un sommet qui n'apportera que des miettes au Sénégal,

Passons sur la clochardisation des institutions, sur la torchonnisation des textes, sur le piétinement de la république, de la morale et de l'éthique, sur tout ce qui a été foulé au pied pour justifier la création de l'ANOCI, le maintien de son existence, le renforcement de son pouvoir, la multiplication de son budget, etc…. Voyons ce qu'a déjà coûté aux pauvres contribuables sénégalais l'organisation de ce sommet dont personne n'est capable jusqu'à ce jour de démontrer par le plus petit argument ce qu'il peut ou va rapporter au Sénégal, surtout comparé à ce qu'il a déjà coûté et va encore coûter au Sénégal.

Passons sur les échecs successifs :

- multiples reports du sommet du fait de l'impréparation et de l'incompétence des organisateurs qui ont pourtant eu 3 ans, puis 4, puis 5

- sur la mauvaise qualité des infrastructures comme sanctionné par un rapport du syndicat des architectes du Sénégal (SYNAS)

- sur les tâtonnements au sujet de l'hébergement et les solutions de dernière minute malgré ces nombreuses années de préparation

Voyons ce que coûte financièrement aux sénégalais l'incompétence de l'ANOCI

1° Il y'a la part énorme du budget de fonctionnement de l'ANOCI dans le budget national et dans celui de la présidence. A titre d'exemple, l'Anoci a dépensé pas moins de 200 millions en équipements informatiques pour ses bureaux à l'immeuble Tamaro, et un tout petit peu moins en mobilier de bureau. Je ne vous parle même pas des budgets de voyage, Karim se permettant même de louer des Jets Privés payés par le contribuable

Notez que L'ANOCI est la seule institution au monde où son budget est examiné et adopté en fin d'exercice. Mais plus rien n'étonne dans ce Sénégal gouverné par une racaille de la pire espèce.


2° Les premières tranches de prêt et le don.

Souvenez vous d'abord que Wade avait dit que ce sommet ne coûtera rien aux sénégalais, car les frais seront pris en charge par ses amis arabes (à l'image de la réfection de l'avion présidentiel très certainement). Vous verrez ce que vaut la parole d'un mythomane.

Jusqu'à Octobre 2007, les chantiers de l’Anoci avaient déjà coûté 89,3 milliards de fCfa qui se répartissent comme suit :

- Des soi-disant dons pour 26 milliards (dont les 10 milliards provenant de l'Arabie Saoudite). Mais bon soit, acceptons ce chiffre et voyons la suite.

- Tout le reste, c'est-à-dire 63,3 milliards, ce sont des prêts contractés avec 4 ou 5 ans de différés de remboursement, c'est-à-dire que les sénégalais vont commencer à le remboursement quand Wade aura fini son mandat, du moins si les sénégalais sont suffisamment endormis pour le laisser finir ce mandat

3° Baldé vient d'annoncer un prêt supplémentaire de 16 milliards venant du Koweit

4° Tout le monde a entendu la rallonge exceptionnelle de 8 milliards accordée à l'ANOCI parce qu'ils avaient oublié quelque chose au niveau de Soumbedjoune

5° Frais de modification du Méridien. On nous parle de 500 millions

6° Location de 2 bateaux pour 10 milliards

7° Aux dernières nouvelles, d'autres centaines de millions vont être dépensés par la ville de Dakar parce que nos fameux experts de l'ANOCI avaient oublié qu'il fallait des lampes sur ces tronçons qu'ils ont décorés.

8° Les pertes en valeur foncière. 10 hectares de terres, de la Corniche aux Mamelle, d'une valeur de 300 milliards, vous avez bien lu, 300 milliards ont été cédés à des soi-disant promoteurs hôteliers alors que pas UN CENTIME n'a été versé au trésor public. Où sont passés ces 300 milliards ?
Ces promoteurs sont sensés être :

- Sea Plazza situé sur la Corniche Ouest.
- Baobab Investments pour deux sites, au Cap Manuel et aux Mamelles.
- Sci Etoile
- Le groupe Al Kharafi qui a tiré le gros lot et a donné le plus de dessous de table. Son site est sur le champ de tir des Mamelles.

Ces promoteurs ne sont là que pour se faire de 'l'argent bien sûr, à rapatrier dans leur pays si ils ne sont pas sénégalais, et non pour assurer le développement de je ne sais quel Sénégal.

9° On peut continuer sur les scandales financiers car il y'en a à foison, vu la cupidité de Abdoulaye Wade, de son fils et de leurs larbins respectifs, mais surtout vu l'immobilisme des sénégalais.

Si on résumé ce point très loin d'être exhaustif, le Sénégal perd plus de 400 milliards (+ les intérêts sur les prêts à rembourser), contre un don de 26 milliards et 16 Km de décoration de routes lesquelles ne passeront jamais 99,9 % des sénégalais

Et ce n'est pas fini.

Qui peut démontrer ce que rapportera ce sommet à part nous avoir fait perdre 400 milliards au bas mot rien que du fait de la cleptomanie de Ablaye, Karim, Baldé et les autres crapauds ? Les surfacturations se font en multipliant les devis par 10 avec la méthode wadienne, lorsque des transactions ne sont pas tout simplement étouffées et les montants détournés à 100 %.

Si des voleurs de poulets méritent, selon certains sénégalais, soit d'être lynchés à mort, soit des années de prison lorsqu'ils arrivent vivants jusqu'au commissariat le plus proche, quel sort faut-il réserver à ces criminels d'une autre dimension qui hypothèquent l'avenir de toute une nation, et avec une telle légèreté, une telle arrogance, un tel mépris pour les populations ? Qu'est-ce qui peut bien expliquer cette passivité des sénégalais qui se disent pourtant braves à l'image de leurs ancêtres ?


MARVEL
marvel@hotmail.fr


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State