Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR UN ENGAGEMENT NON RESPECTÉ: La Cbao-Attijari confisque 1 milliard 600 millions de l’Etat

Article Lu 11370 fois

Certes une solution a été finalement trouvée pour limiter les dégâts d’une pénurie de gaz et permettre un redémarrage des activités de la Société africaine de raffinerie (Sar) mais il n’en demeure pas moins que Samuel Sarr et Abdoulaye Diop se sont échangé des mots durs en conseil des ministres. A tel point que le ministre des Finances s’est posé des questions sur les compétences de son collègue de l’Energie et sur sa gestion. Samuel Sarr, pour sa part, a dit ne pas comprendre le blocage et les « faux bonds » financiers que lui fait subir l’argentier de l’Etat.



POUR UN ENGAGEMENT NON RESPECTÉ: La Cbao-Attijari confisque 1 milliard 600 millions de l’Etat
C’est une question posée par le président de la République hier en Conseil des ministres qui a déclenché la querelle verbale entre le ministre de l’Energie Samuel Sarr et son collègue de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Selon des sources sûres, Me Wade a posé cette question : « Il paraît qu’il y a des risques de pénurie de gaz, que se passe-t-il ? ». Une demande à laquelle, le ministre de l’Energie a répondu, ouvrant en premier le feu sur son collègue des Finances : « Il y a plus grave que la pénurie de gaz, Monsieur le Président. Depuis une semaine, la Société africaine de raffinage est à l’arrêt. Un bateau d’hydrocarbure est là mais il ne peut pas décharger parce que les Finances refusent de payer ». Une déclaration qui fera sortir de ses gonds Abdoulaye Diop qui qualifiera de « faux » les propos de son collègue. Selon l’argentier de l’Etat, les Finances ont viré 3 milliards de FCFA à la Sar dans le compte Cbao (ndlr : banque ayant fusionné maintenant avec Attijari) que leur a indiqué Samuel Sarr. Seulement, renseigne Abdoulaye Diop, la banque a fait main basse sur une partie de cette somme, précisément 1 milliard 600 millions de FCFA, à cause d’une dette de la Sar, pas payée alors que l’Etat l’avait garanti. La révélation du ministre des Finances ne sera pas démentie par son collègue de l’Energie qui indiquera à ce sujet que c’est l’ancien directeur général de la Sar qui l’a induit en erreur en lui indiquant ce compte bancaire.

Abdoulaye Diop à Samuel Sarr : Soit vous êtes incompétent, soit votre gestion est nébuleuse »

Ces explications ont été suivies par des propos houleux que les deux ministres ont échangés. Alors que Samuel Sarr lui indique que souvent il lui fait faire des promesses qu’il n’a pas respectées, Abdoulaye Diop a riposté violemment en ces termes : « Soit vous êtes incompétent, soit votre gestion est nébuleuse ». Avant de qualifier le ministère de l’Energie de département ou tous les secteurs ont des problèmes, malgré les dizaines et les dizaines de milliards de FCFA investis chaque année. D’ailleurs l’argentier de l’Etat reviendra sur les émeutes contre les délestages de la Senelec pour justifier son propos. C’est d’un œil neutre que le Premier ministre par intérim, Cheikh Tidiane Sy, a suivi cet échange houleux. Wade lui se gardera de demander que le problème soit réglé avant d’inviter les deux ministres dans son bureau à la fin de la rencontre du Conseil des ministres.

Les banques filent 8 milliards à la Sar

Dans tous les cas, à la suite de cette rencontre du conseil des ministres, des solutions ont été trouvées et pour la Sar et pour éviter les risques de pénurie de gaz. En effet, Ecobank a consenti un prêt de 5 milliards de FCFA, Bnp Paribas 1 milliard 500 et deux autres milliards d’un troisième organisme. Ce qui fait un total 8 milliards de FCFA nécessaire pour le redémarrage des activités de la Sar. Cela se fera d’ailleurs en début de semaine prochaine. Mieux, le bateau de 40.000 tonnes en stationnement au Port de Dakar, depuis quatre semaines, va décharger d’ici lundi. Pour dire que la pénurie annoncée de gaz devrait être limité. N’empêche à cause des retards, la Sar va payer des pénalités d’un milliard de CFA à son fournisseur qui tournait en rond au Port depuis un mois.

Cheikh Mbacké GUISSE

Source: L'as

Article Lu 11370 fois

Vendredi 27 Février 2009





1.Posté par Doulmoydéy le 27/02/2009 21:33
que des MENTEURS, Féén ak siathia Dong........!!!!!!

2.Posté par bmw le 28/02/2009 04:31
mon pays va mal...

3.Posté par adolphe le 28/02/2009 06:28
Putain Bande De nul nous Faire deleste de nos maigres ressource 1 milliard de penalité a cause de votre mauvais montage financier , Non de DIEU !
C est un Deal avec le Trader ou quoi ? pourquoi ne pas avoir eu les ressources necessaire LC et autre avant d'affreté le tanker ?
Vous avez combien de commission sur ces pénalites ?

Traders, intermediaires, donneur d'ordres, acheteurs ,Major Tous des Voyoux dealer dans ce monde des Hydrocarbures ,ils se frottent tous les mains car ils auront les grosses commissions.

C'est le peuple senegalais qui paie encore de sa poche.

4.Posté par alain le 28/02/2009 11:07
c est le chaos...............l anarchie............rien ne va..................seulement les mesonges...............d etat..................pauvre pays.............de SENGHOR

5.Posté par lazim le 01/03/2009 03:48
ENGAGEMENTS NON RESPECTES EST LA DEVISE DE WADE.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State