Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR UN COUVERCLE DE THEIERE: Awa Dia ébouillante sa coépouse…et son enfant de onze mois

Article Lu 13454 fois

Awa Dia, 32 ans, risque de passer 3 longues années en prison, si le Tribunal suit les réquisitoires du Parquet, pour avoir ébouillanté sa coépouse Yaye Mbaye Niang. Mais, les faits sont d’autant plus graves que l’enfant de cette dernière, âgé seulement de onze mois a reçu cette eau chaude sur le visage ainsi que sur tout le bras. Et si la maman s’en est sortie avec une incapacité temporaire de travail (itt) de 21 jours, le bébé avec une brûlure au second degré, a eu une invalidité de 35 jours. Et, tout cela pour…un couvercle de théière. Verdict demain.



POUR UN COUVERCLE DE THEIERE: Awa Dia ébouillante sa coépouse…et son enfant de onze mois
Une querelle entre coépouses, c’est devenu courant, banal même. Mais pour cette affaire qui est passée hier devant le Tribunal des flagrants délits, le bouchon a été poussé trop loin. Debout à la barre, son enfant de 11 mois sur les bras, le spectacle qu’offrait Yaye Mbaye Niang était tout simplement poignant. En effet, avec des brûlures au second degré sur le dos de cette maman, la face gauche ainsi que le bras droit de l’enfant atrocement brûlé, il y a de quoi écoeurer le Tribunal. Heureusement que sa coépouse, la prévenue, a totalement regretté son geste. Mais seulement pour les dommages causés à l’enfant. Et, tout cela pour…un couvercle de théière. Le mobile est tellement banal qu’on peut penser qu’il s’agit en fait de la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Yaye Mbaye Niang et sa coépouse Awa Dia, comme toutes les coépouses ou presque, ne se portaient pas dans le cœur. Et le 18 novembre dernier, « elles ont laissé exploser leur inimitié », dans leur domicile sis à Djameugueune Sicap Mbao.

Une invalidité de 35 jours pour le bébé de 11 mois

À en croire la victime, le couvercle en question lui appartient, mais elle l’avait perdu. Et quand ce jour-là, elle le retrouva entre les mains de sa coépouse, elle l’a réclamé. C’est de là que tout est parti. Des injures ont fusé de toutes parts, elles ont même failli en venir aux mains. Le mari est alors intervenu pour calmer les esprits. Mais avec les femmes c’est jamais le juste milieu, toujours les deux extrêmes : l’extrême jouissance et l’extrême tourment ? En tout cas, le mari n’a jamais soupçonné cela. Car, la « Aawo » (première femme), Awa Dia, voulant régler son compte coûte que coûte à sa coépouse a pris le temps d’acheter du charbon, de chauffer de l’eau dans une théière avant de la verser sur Yaye Mbaye, au moment où celle-ci portait son enfant sur son dos. Elle s’en sortira avec une incapacité temporaire de travail (itt) de 21 jours, tandis que pour l’enfant sérieusement touché et beaucoup plus fragile, le certificat médical précise bien une invalidité de 35 jours. Pourtant, pour ce bébé de 11 mois, Awa Dia jure regretter ce qui lui est arrivé. Jamais, elle n’a voulu lui faire mal. Selon elle, lorsqu’elle jetait la théière remplie d’eau chaude sur sa rivale, celle-ci ne portait pas son enfant. C’est après, quand elle a mis l’enfant sur son dos que la « peau du visage de l’enfant a été arrachée » par les vêtements en nylon que portait sa mère. Vraisemblablement, elle est la seule à croire à cette histoire. Tout de même, le Tribunal a sollicité les « renseignements » provenant du mari pour éclairer sa lanterne. Mais ce dernier visiblement très confus par sa position délicate, a déclaré très fermement au Tribunal : « je regrette, je ne peux pas me prononcer. Je préfère me taire. Tout ce que je souhaite, c’est retrouver mon foyer. Toute ma famille à mes côtés ». Une position somme toute compréhensible. Cependant, après que la partie civile, visiblement pas bien au fait des choses, a demandé 200.000 francs pour le préjudice subi, le représentant du Parquet n’a pas mâché ses mots à l’endroit de la prévenue. En effet, le maître des poursuites reste convaincu que « la dame Awa Dia ne regrette rien malgré les faits extrêmement graves pour lesquels elle est poursuivie ». Le représentant du ministère public de poursuivre, faisant dans le drame : « cet enfant est condamné à porter pour de longues années encore les séquelles d’une querelle de femmes dont il ne comprend rien. Pour la répression, je réclame 3 ans ferme ».

Awa Dia : « C’est une querelle de femmes…Je demande pardon »

Awa Dia poursuivie pour coups et blessures volontaires, n’avait pas d’avocat. Entendue pour son dernier mot, elle affirme « je regrette ce qui est arrivé à cet enfant. C’était une querelle de femmes et le diable est entré dans la danse. Je demande pardon ». Le Tribunal rendra sa décision demain… Les polygames sont avertis.

Alassane DRAME

Source: L'as

Article Lu 13454 fois

Mardi 2 Décembre 2008





1.Posté par teuss2 le 02/12/2008 21:54
vraiment elle est mechante el pouvait l laisser kan el vut k sa coepouse portait l'enfant sur son dos il faut sevir pour eradiquer cette fleau entre coepouse

2.Posté par diaw le 03/12/2008 03:05
Si je suis président j'interdirai la polygamie au senegal

3.Posté par homme le 03/12/2008 03:58
vraiment elle est tres tres tres mechante maintenant elle a gaché la vie de cet enfant innocent kine sait rien de cette foutue histoire en tk elle est mechante trop meme

4.Posté par maimouna le 03/12/2008 08:09
c'est la faute au mari ,une seule et unique epouse que l'on aime sincerement et il n'y aura aucun probleme.

5.Posté par wi le 03/12/2008 09:15
vraiment je suis triste pour cette histoire ce matin surtour l'enfant, sil_vous plait MR le juge cette dame 3 ans c'est trop peu, je demande 10 ans prison en ferme.
épuis pr'koi bruller ls gens gratuitement pr truc de jalousi, mé voyons trp cé vraiment trop. alors ds cette cas mx vivre seule que avoir un marie avec n'importe kel femmes a la maison, je deteste l'eurs violent manke éducation des mbam qui fait trop de bruit a la maison qui respect mm pas a l'eurs voisin, xath sakh moléne tanné démodé badè nitt daye siwulizé doff yi

6.Posté par TEUSS le 03/12/2008 09:57
--maimouna --- tu parles à la jalousie toi osi mais ce probleme n'est pas celui du mari certes aucune femme n'accepte la polygamie mais aller jusqu'a faire chose pareille ah non c'est pa bien et une personne morale n'y pense meme pas

7.Posté par nouakchottoise le 03/12/2008 11:56
si c té moi je vais lui faire la mmeme chose je vais lui verser du goudron ou de l'huile waw
di ci 3 ans elle sort de prison en bonne sante et moi je reste aves mes cicatrices peut etre meme que mon mari ne vas plus me supporter avec mes cicatrice et le petite qui na rien na voir dans tout ca.

vraiment elle est méchante qu'elle soit maudite.

8.Posté par chon le 03/12/2008 13:42
cette maudite femme doit mourrir en prison comment on peut être méchant à ce point c dommage qui mo bonne qu'el finissent c jours en prisons c une crumuel

9.Posté par tabou le 03/12/2008 14:08


J'AI DES LARMES AUX YEUX. COMMENT PEUT_ON EBOUILLANTER UN BEBE DE MOINS D'UN AN. KI PRISON A VIE LA MERITER!

10.Posté par 100m le 03/12/2008 14:07
c'est la faute du mari tous les gens qui ont vecu dans un foyer polygame en savent quelle chose le mari d'un jour à l'autre devient une autre personne comme si il avait suivi un lavage de cerveau il fait tout ce que la seconde epouse le demande et négligeant complément la famille moi je connais bien cette famille

11.Posté par marcos le 03/12/2008 14:10
aui dafa doffe chon wakhna degue dafa wara pourire en prison

12.Posté par essamaye le 03/12/2008 15:32
Notre justice doit construire un bunker autoure des enfants et le faire savoir à tout citoyen avec des condamnations au maximum sans circonstances aténuantes,je pense que celà n'est pas une affaire de polygamie,c'est trop facile ce prétexte,la méchanceté de cette femme est que meme si elle était unique dans son ménage,elle verserait ce meme produit à toute autre femme comme elle avec qui elle aurait des histoires,pourquoi n'a t-elle pas demandé à sa coépouse de se préparer à se battre au lieu d'agir par lacheté?

13.Posté par gass le 03/12/2008 19:24
cette femme est un inbessile on va le garder jus qua sa mort hija de puta cabronesa de mierda mala lecce

14.Posté par nana le 03/12/2008 19:56
cette femme n'a pas de coeur et elle doit subir un condamnation de 10 ans ou plus. la justice doit prendre un décision sévère sur les problèmes de polygamie.il y a bcp de problèmes qui s'y posent au sénégal et surtou le faite d'avoir deux épouses et les mettent dans une seule maison, on doit dépasser les choses là c'est pas évident de prendre deux femme de même époux les mettre dans une seule maison. çà c'est impossible.

15.Posté par coubisss le 04/12/2008 18:14
oui cé vrai ke ce kell a fai né pa du tou bien.mai vou les homm oci REVOYEZ vous.dan le coran il né pa seulemen di depouser une 2eme ou 3em femm comm ca..dan le vide .ya des conditions a respecter.si tu sai ke tu peu pa metre té femm dan diferentes maison leur donné suffisemmen a mangé et les rendr heureuz pour kell soi a laise et eviter les keréll népouz pa donc.mai vou ne pensé ka votre SEXE affamé.nimporte koi cé senegalai. la femm né kun etre humain nayan kun coeur et aucun etre humain naimerai partagé son homm ou sa femm.et si cé le cas mettez les dan de bonn conditions.jen ai vu plin dhommes ki son rich et ki ont plusieur femm dan differentes maison et il ny a jamai eu cé problem de jalouzi.vou etes bettttttttttttttttttt les senegalais

16.Posté par leeral le 16/12/2008 20:26
ki amoul khol.domerame la rek

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State