Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR SON COMBAT POUR LA MEMOIRE DES TIRAILLEURS : Me Wade a reçu la décoration d’honneur

Article Lu 1372 fois


POUR SON COMBAT POUR LA MEMOIRE DES TIRAILLEURS : Me Wade a reçu la décoration d’honneur
La charge émotionnelle a été grande, hier, dans la salle des banquets du Palais de la République, où le chef de l’Etat recevait la médaille d’honneur du tirailleur. Devant un parterre d’invités de marque dont les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, le Premier ministre et les ministres, les généraux de l’Armée, etc., le président Wade a reconnu : « c’est avec beaucoup d’humilité d’ancien tirailleur, fils de tirailleur » qu’il reçoit cette distinction de haute portée et de considération. L’Association des amis du Musée des Armées vient ainsi de décerner la première médaille d’une longue série de distinctions des défenseurs de la mémoire du « Jambaar ».

En recevant la médaille d’honneur du tirailleur, Me Abdoulaye Wade s’est voulu reconnaissant mais aussi modeste et humble en précisant que « cette distinction est délivrée au peuple sénégalais, car c’est notre peuple qui la mérite ». La compréhension que le président fait de ce combat contre l’oubli de la mémoire, c’est une forme de célébration de la fantastique, glorieuse et prestigieuse épopée des tirailleurs. Il a précisé qu’il y a plus de 60 ans que les tirailleurs ont porté haut le flambeau de la liberté dans tous les continents.

Me Wade a défendu qu’il « n’est jamais trop tard pour rétablir la vérité ». Le président Wade a indiqué que l’Etat entend ainsi « graver la mémoire des héros de l’Afrique dans et sur le basalte des Almadies, pour que l’Afrique noire renoue avec son histoire ». Le président de la République a expliqué sa volonté d’ériger un Panthéon de la renaissance africaine par « souci de justice et contre le mépris et l’oubli ». Il a aussi promis la mise en place d’une fondation pour les tirailleurs et les « Jambaars ». Me Wade a soutenu qu’il faut inscrire les actions dans un idéal panafricain.

Me Wade a invité l’Association des amis du Musée à des Armées à s’approprier la cérémonie de commémoration de la Journée du tirailleur du 23 août. Le chef de l’Etat a promis d’offrir à l’Association un nouveau siège plus prestigieux et plus fonctionnel.

Susciter l’émulation dans la défense de la mémoire du tirailleur

C’est un des vice-présidents de l’Association, le colonel Mamadou Lamdou Touré qui a fait la présentation de la médaille d’honneur du tirailleur. C’est une distinction honorifique destinée aux personnes civiles et militaires sénégalaises, africaines et étrangères qui se sont distinguées par leur dévouement, leur activité et leur compétence dans le soutien, la défense et la gestion des intérêts moraux et matériels des tirailleurs, de même que par leur action au service des « Jambaars », du continent noir et de la mémoire combattante africaine.

Me Abdoulaye Wade est le premier récipiendaire à recevoir cette phalère pour ses nombreuses actions dans la lutte contre l’oubli de la mémoire du combattant africain. Les initiateurs l’ont choisi pour, entre autres, sa décision déterminante d’instaurer la journée du 23 août, qui a fortement contribué à faire entrer la cause des tirailleurs dans l’histoire.

Cette distinction corporative et non officielle a l’avantage d’être contrôlée par le commandement sans engager la responsabilité de l’Etat sénégalais. Non seulement les acteurs des milieux politiques et sociaux se reconnaitront dans une décoration qui va devenir fort recherchée mais encore les historiens, les chercheurs, les scénaristes de film, les romanciers, les essayistes, les artistes plasticiens, vont y trouver une juste émulation pour leur talent et leur dévouement.

De nos jours, le grand public connait le prix Nobel, Goethemadaille en Allemagne, l’Ordre de la Pléiade du Parlement francophone, le monde des arts et des lettres vivre pour le Goncourt ou la médaille du Mérite colonial. C’est dans la même lancé que la société des Amis du Musée a fondé cette médaille et entend la décerner à tous ceux qui, à l’intérieur ou hors du pays, agissent en faveur des tirailleurs et des « Jambaars ».

L’Association des amis du Musée a été créée le 19 février 1998. Elle regroupe toutes les personnes de bonne volonté qui oeuvrent pour la mémoire combattante des tirailleurs et « Jambaars ».

Son rôle c’est de promouvoir le Musée à travers des activités parmi lesquelles le spectacle son et lumière. Beaucoup d’autres actions sont à mettre à son actif comme la récupération des tubes de canon, ossature de la défense du point d’appui de Dakar, la réhabilitation de la case de feu Abdoulaye Ndiaye, ancien combattant de 14-18, décédé en 1998.

Le projet-phare en cours de l’association est la réhabilitation du bâtiment du futur site du Musée. D’un coût de 600 millions, le muséobus développe le concept le musée à l’école.

Source: le Soleil

Article Lu 1372 fois

Jeudi 25 Octobre 2007





1.Posté par manou le 25/10/2007 08:48
levieux negre et la medaille

boulimie de distinctions et d'honneur que ne fera t 'il pas pour
une pauvre medaille

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State