Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR SOI-DISANT SATISFAIRE LES DJINNS: Le marabout attire Fatou Ba dans la forêt de Keur Mbaye Fall et lui exige de vendre ses biens

Article Lu 12858 fois

Secrétaire de direction, la dame Fatou Ba avait fait la connaissance de Kéba Diallo le jour du Maouloud. En effet, elle avait rencontré ce dernier par hasard, dans la rue, en compagnie de son épouse et de ses deux enfants, et les avaient déposés à bord de son véhicule. C'est donc en guise de remerciements que Kéba Diallo, qui s'est présenté à elle comme un marabout, lui avait demandé de passer chez lui, afin qu'il lui prodigue des prières. Hésitante dans un premier temps, elle avait finalement accepté l'invitation.



Se réjouissant du fait que la dame avait mordu à l'hameçon, Kéba Diallo, qui était animé d'inten­tions inavouées, pouvait dès lors dérouler son plan d'arnaque. C'est ainsi qu'il a demandé à sa visi­teuse de revenir le lendemain avec un oeuf sur lequel elle aura formulé ses vœux. Voulant épater la dame, il avait, on ne saura par quel subterfuge, extrait dudit oeuf une pièce de cinq francs, une touffe de cheveux et du fil, avant de lui faire croire qu'elle était victime de mauvais sort, mais qu'elle sera riche comme Crésus, dans l'avenir. C'est ainsi qu'il lui recommande plusieurs sacrifices avant de l'inviter à revenir prochainement pour la suite du rituel. II faut dire que c'est à partir de cet instant que Kéba Diallo a commencé à user de gros moyens pour flouer sa victime. C'est d'ailleurs dans ces cir­constances qu'il avait conduit la dame dans la forêt de Keur Mbaye Fall, au pied d'un grand arbre, pour lui demander de prier, le temps qu'il fasse des incantations pour attirer les djinns. En effet, il avait minutieusement préparé son plan et même sollic­ité les services d'un complice, qui avait pour tâche de jouer au djinn. II revenait donc à ce dernier d'appeler la victime par son nom avant de lui recommander les sacrifices à faire. C'est ainsi que la voix lui avait conseillé d'acheter un panier de cola et de revenir sur les lieux munie d'un sac de riz vide destiné à recueillir l'argent que les djinns ne manqueraient pas de lui offrir. Mais dans ce des­sein faire, lui indique toujours la même voix, elle devra. verser la somme de 5 millions pour préten­dre à l'acompte de 24 millions. Poussant le bou­chon,plus loin, la voix lui a même suggéré de ven­dre sa maison et son véhicule pour satisfaire les esprits dans les meilleurs délais.

Convaincue qu'elle avait affaire à un escroc de la pure espèce, la dame Fatou Ba avait finalement décidé, d'un commun accord avec son mari, de dénoncer Kéba Diallo. C'est ainsi qu'elle avait déposé une plainte au niveau du commissariat de la Médina, laquelle a débouché sur l'interpellation du mis en cause. Une arrestation qui s'est fait sans difficulté puisque la dame, auparavant, a appelé Kéba Diallo pour lui faire croire qu'elle venait avec la moitié des fonds réclamés par les djinns.

Interpellé et prié de s'expliquer, le mis en cause a reconnu sans ambages les faits. L'aveu étant la reine des preuves, il a été déféré au parquet ce lundi.

Ndèye Anna INDIAYE

Source: Le Populaire

Article Lu 12858 fois

Mercredi 16 Avril 2008





1.Posté par didi le 16/04/2008 05:53
ammm nga chance ba violer woula
bayilene les serigne ke vous mettez sur un pied d'estale la

2.Posté par d le 16/04/2008 09:40
bayil rek, c ce ke je voulais dire. En fait sénégal daniou fowé lou grave, moy setlou, dem si serigne, faire des sacrifices pour les djinn, et tout ça c du chirk, haram, bokalé!!!!

3.Posté par UNE PERSONNE le 16/04/2008 10:44
un serigne en pleine foret c est pas sur c pour violer aussi toute personne qui dit pouvoir procurer des millions à quelqu' un est une fausse car sinon pourquoi ne pas le produire à elle meme? ne soyez pas cons s'il vous plit

4.Posté par diaw le 16/04/2008 11:08

5.Posté par anonyme le 16/04/2008 11:22
Récemment, j'ai été victime d'un fait pareil.
En rentrant chez moi, j'ai croisé un homme avec sa femme. Ils étaient venus à PA et ils rentraient à Pikine. D'après le gars il n'avait plus aucun sou et il me sollicita pour les aider. Ce que je fis sans arrière pensée. Le gars s'est mis à prier tellement que j'ai été touché. après, il me demanda mon numéro car il voulait garder mon contact, il n'oubliera jamais ce que j'ai fait pour lui, je le lui ai donné.
Quelques semaines plus tard je reçois un coup de fil d'un certain Hamet Barry qui n'était rien d'autre que le gars que j'avais aidé. Il me dit que son maitre coranique est à Nord Foire pour quelques jours et il souhaiterai si j'ai le temps, passé comme ça il va me faire des prières puisque c'est un très grand érudit du fouta (DAKKA il m'a dit je pense).
Arrivée sur les lieux, je trouve un monsieur avec des kamirs partout autour de lui. Il me donna une feuille et me demanda de formuler mes vœux.
Ensuite, il plia la feuille et me dit de rentrer avec. Si le lendemain, je vois quelque chose dedans c'est qu'il peut prier pour moi, sinon , il ne peut rien pour moi.
Le lendemain, j'ouvre la feuille et je trouve une pièce de 5 francs, une bague et un fil tressé avec des aiguilles accrochées aux extrémités. Un truc de fou quoi.
C'est la que j'ai commencé à douter parce que j'ai automatiquement pensé à la magie.
Mais comme je suis de nature curieux je voulais coute que coute savoir ce que le gars me réservait pour la suite.
Je l'appela pour lui dire ce que j'ai trouvé et il me demanda de venir parce qu'il a fait du listikhar durant la nuit.
Arrivée sur les lieux, le gars me sort un de ces scénario sur ma vie digne d'un film d'Hollywood. Ils sont très psychologues.
Mais, malheureusement pour lui il m'a parlé d'argent. Que je multiplie mon age par je ne sais quoi, plus de la viande et que je lui donne comme il va faire un sacrifice.
C'est à ce moment que j'ai compris que j'avais affaire à un arnaqueur.
Je ne lui ai dis que je vais réfléchir et que je reviendrai pour lui donner ma réponse. C'était la dernière fois qu'il me voyait.
J'ai été aidé par Dieu. Depuis le début je sentais que c'était pas nette. En plus j'ai fait, un rêve très bizarre durant cette période (Alors que j'étais dans un endroit rempli d'eau, des vaches me poursuivaient).
Tu aides un homme et il te récompense en te mettant en contact avec un charlatan. Alakhira dina métti.
Faites gaffes mes chers, ils sont là et ils ont l'air tellement innocent qu'on leur donnerait le bon Dieu sans confessions.

6.Posté par elzo le 16/04/2008 11:34
slue pour ce qui est ces soidisant marabouts ya na des faut et des vrais jè vu quelqun qui est grand-yoff si vous venait a cote de la station demande chez mbaye tu prend un rv et il vous soignent gratuitement tu ne lui donne rien du tout

7.Posté par douba le 16/04/2008 11:40
Bjr,je crois que anonyme et moi avons rencontré le même couple d'arnaqueurs seulement anonyme a plus de chance que moi car j'ai fait les sacrifices demandés ,puis j'ai été réticent sur l'ampleur des autres sacrifices demandés encore et j'ai compris que j'avais affaire à des arnaqueurs.ils sont partout et bien organisés raison pour laquelle tout le monde doit faire attention sur tout le monde.

8.Posté par anonyme le 16/04/2008 12:15
Désole pour toi douba. Mais faut tout faire pour faire passer le message.
Moi je préviens toutes les personnes que je connais.
Ils sont très psychologues ces charlatans et si Dieu ne t'aide pas tu risques de laisser bcp de frics dedans avant de comprendre.
C'est des gars qui connaissent un peu de magie et ils se couvrent du manteau d'érudit du coran pour attirer les gens.

9.Posté par 155654 le 16/04/2008 12:36
damani il faut des felicitation a la dame si toutes les victimes faisaient comme elle vous connaissez la suite...............

10.Posté par diouf normal le 17/04/2008 15:52
yalla rek ka woor nak

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State