Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR RESOUDRE DEFINITIVEMENT LES PROBLEMES DE SUCCESSION DES CHEFS D’ETAT: Mamour Cissé plaide pour que l’immunité leur soit accordée

Article Lu 11170 fois

Le secrétaire général du Psd/Jant bi a émis l’idée d’une immunité en faveur des chefs d’Etat après leurs mandats. C’était ce dimanche 19 avril au cours de l’émission Opinion de Walf Tv animée par Oumar Gningue. Selon Mamour Cissé, c’est le meilleur moyen de régler définitivement les problèmes de succession des chefs d’Etat.



POUR RESOUDRE DEFINITIVEMENT LES PROBLEMES DE SUCCESSION DES CHEFS D’ETAT: Mamour Cissé plaide pour que l’immunité leur soit accordée
« Les problèmes de succession se poseront toujours au Sénégal et en Afrique en général, surtout pour les chefs d’Etat qui ont duré au pouvoir ». C’est fort de ce constat que Mamour Cissé, le secrétaire général du Parti social-démocrate/ Jant bi (Psd/Jb) propose qu’on instaure au Sénégal une immunité pour les anciens chefs d’Etat.

Rappelant le principe juridique de base selon lequel « nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes », Mamour Cissé avance que l’immunité constitue le seul moyen pour permettre à un chef d’Etat d’achever tranquillement son mandat et de partir sans risque quel que soit son successeur.

Par ailleurs, pour faire face à la difficile conjoncture économique et financière que traverse le Sénégal, le numéro un du Psd/Jant bi appelle à la suppression pure et simple du Sénat ainsi qu’une réduction drastique du budget de fonctionnement de l’Etat.

Mamour Cissé , député à l’Assemblée nationale réaffirme son alliance avec les libéraux mais annonce tout de même qu’il briguera le suffrage des Sénégalais en 2012 : « Je serai candidat à la présidentielle, si Dieu me prête vie jusqu’en 2012 ».

Hassan
Source Nettali

Article Lu 11170 fois

Lundi 20 Avril 2009





1.Posté par bechirwade le 20/04/2009 07:49
nous dènonçons cette tentative d'usurper la souverainetè du peuple pour couvrir lègalement les crimes constitutionels,finançiers et fonçiers des prèsidents africains qui utilisent leur fauteuil pour ejecter des milliards des pauvres contribuables dans les paradis fiscaux au mème moment òu le secret bancaire comme feu vert pour voler et cacher sinon protèger son patrimoine dètournè dans des circuits bancaires est devenu desuet .,Certains sènègalais veulent substituer au secret bancaire ,une immunitè aux prèsidents africains qui sont auteurs d'une sorte d'un genocide passif de leur peuple.
Le front national de libèration du sènègal a dèja ficellè des preuves objectives pour le procès du futur ex- prèsident du senegal sur plus de 19 chefs d'accusations de wade-père,wade-fils et wade-mère . . Nous ne pouvions pas pardonner les crimes fonçiers et finançiers des règimes en plaçe en afrique nous avons dèja contribuè à la prèparation pour le cas de omar bongo .nous avons mobilisè les avocats du peuple,les hauts fonctionnaires du peuple qui ont choisi d'etre avec le peuple pour une justice sociale au sènègal et tous les règimes occidentaux ont dèja classè les crimes finançiers des prèsidents africains comme une cause de l'assaut des jeunes africains sur les frontières de la communautè europeenne.DES milliers de milliards sont dètournès chaque annèe en afrique ,des ressources qui devraient servir à règler le problème du chomage des jeunes.
Il n'est point question d'octroyer l'immunitè au prèsident wade il doit rèpondre de ses actes nous rappelons aux soldats du peuple d'intensifier la lutte pour le dèpart immèdiat de wade du pouvoir et surtout karim wade reste la cible principale car wade veut l'imposer pour se protèger des poursuites judiciaires après son dèpart du pouvoir et permettre à wade-mère de continuer d'occuper notre palais .

2.Posté par diaraaf le 20/04/2009 09:41
T'as rien a dire cher mamour.tu ose ns parler de 2012 alors vos dougourous liberaux pleurent encore le 2009

3.Posté par JBD le 20/04/2009 13:29
Immunité ou impunité ?????

4.Posté par xibar le 20/04/2009 14:17
D'après le site de Abdou Latif Coulibaly(La Gazette) Macky Sall a discuté avec Me Wade de son retour probable au PDS;il aurait imposé 3 conditions:

-prendre la direction du PDS
-prendre le poste de Vice-Président
-retrait de Wade 2 mois après sa nomination.
Repondre

5.Posté par sounouafrik le 20/04/2009 14:54
Mais le Monsieur là n'est pas sénégalais. Comment il peut penser de cette façon pour donner une idée aussi bête. Ce serait catastrophique et contraire toute forme de démocratie en mettant cette idée en eouvre quant sait à peu près de nos dirigants irresponsables à tout égard.

6.Posté par MN le 20/04/2009 15:28
Renseigne toi mon cher Mamour Cissé,au Sénégal un président ne peut pas poursuivre son prédécesseur

7.Posté par NDAMA le 20/04/2009 18:18
TU EST LE DERNIER DES ESCROCS LES 10 MILLIONS DE WADE QUI ONT FAIT ECLATè ton parti et le centre commercial pour ne citer que ceux là...........

8.Posté par xoossi le 20/04/2009 20:33
un salaud reste un nigaud

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State