Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR LE FONCTIONNEMENT DE 62 REPRESENTATIONS DIPLOMATIQUES EN 2010 : L’ETAT CASQUE 25 MILLIARDS

Article Lu 1732 fois

15 milliards pour le personnel et près de 12 milliards pour le fonctionnement. C’est le prix que l’Etat du Sénégal paie en 2010 pour ses 62 représentations diplomatiques dans le monde.



POUR LE FONCTIONNEMENT DE 62 REPRESENTATIONS DIPLOMATIQUES EN 2010 : L’ETAT CASQUE 25 MILLIARDS
Le régime libéral s’est toujours gaussé d’avoir une «Diplomatie de pointe qui rayonne partout dans le monde». Le dernier discours de satisfaction a été tenu par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, au moment de passer le témoin à son successeur au poste, Me Madiké Niang. Si des résultats probants ont pu être obtenus avec le nouveau concept de «Diplomatie économique» alors prônée par M. Gadio, l’on ne détermine pas le prix à payer. En effet, les représentations diplomatiques du Sénégal à travers le monde coûtent très cher aux finances publiques.

Les 62 ambassades, consulats, bureaux consulaires, bureau économique et représentations permanentes, que dispose le Sénégal, nécessitent, pour l’exercice 2010, la bagatelle de plus de 15 milliards de francs Cfa au titre des seules «dépenses de personnel». C’est ce qui ressort du document détaillé du projet de budget du ministère des Affaires étrangères dont L’Observateur a obtenu copie. Ce chapitre a enregistré une hausse de près de 500 millions de FCfa par rapport à l’exercice écoulé.

La représentation diplomatique qui consomme le plus d’argent est l’ambassade du Sénégal à Paris. Ses prévisions financières pour l’année 2010 se chiffrent à 1,167 milliard de FCfa. Cette dépense de personnel a connu une légère hausse, car en 2009, elle était de 1,109 milliard de FCfa. Outre ces charges, une enveloppe supplémentaire de 122 millions de FCfa est inscrite au budget pour «la réhabilitation de l’ambassade». C’est l’ambassade du Sénégal à Washington qui suit celle de Paris avec ses 429 millions de FCfa. Par contre, le Consulat général de Bamako dispose du plus petit personnel à entretenir avec une dotation annuelle de 14,99 millions de FCfa.

Aux 15 milliards de FCfa de dépenses de personnel, s’ajoutent 2,8 milliards de FCfa prévus pour «l’acquisition et la construction de postes diplomatiques et consulaires» dans des zones non spécifiées dans le document. Les dépenses en équipements ne sont pas en reste, car 300 millions FCfa devront servir à l’achat de mobilier de bureau pour les représentations diplomatiques.

Par ailleurs, les dépenses de fonctionnement des représentations diplomatiques ont suivi la tendance haussière des dépenses de personnel. En effet, de près de 11 milliards en 2009, ce chapitre est passé à un peu moins de 12 milliards de FCfa pour l’année 2010. A ce sujet, c’est la représentation diplomatique du Sénégal à l’Onu qui est la plus dispendieuse avec 348 millions FCfa pour son fonctionnement.

Ndiaga Ndiaye
Source L'Observateur

Article Lu 1732 fois

Jeudi 22 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State