Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR LE BIEN-ÊTRE DU TALIBE : L’éducation à la vie familiale introduite dans les « daaras »

Article Lu 1660 fois


Recourir aux langues nationales pour mieux impulser l’éducation à la vie familiale (Evf) dans les écoles coraniques. C’est l’option prise par le projet Evf-Daaras qui a réuni des experts en la matière pour valider et traduire l’argumentaire religieux dudit programme.

Le Projet éducation à la vie familiale dans les « Daaras » opte pour le recours aux langues nationales afin de mieux vulgariser des contenus permettant de développer chez les talibés des attitudes favorables à un bien-être familial, à un environnement sain et à une bonne santé.

Un atelier de validation et de traduction en langues nationales « wolof » et en « pulaar » de l’argumentaire religieux de ce projet initié par le ministère de la Famille, de l’Entreprenariat féminin et de la Microfinance a réuni hier des islamologues et des représentations d’organisations intervenant dans les questions de population.

La traduction dans les langues nationales permettra de rendre plus accessible le projet, selon Mme Oulèye Sarr Diawara, Conseiller technique du ministre de la Famille, chargée des Droits de l’enfant.

Le projet apporte un éclairage sur la position de l’Islam par rapport aux questions d’Evf. « Les points développés dans le projet ont été revisités par un groupe d’experts en islam et sont parfaitement en phase avec les recommandations et orientations de la Charia », souligne-t-on dans le document introductif du projet.

Les violences faites aux femmes, les maladies sexuellement transmissibles, les droits de la femme et sa place dans l’islam, entre autres, sont abordés, selon la coordonnatrice du projet, Mme Aminata Wane.

Les responsables du projet soulignent que l’introduction de l’éducation à la vie familiale dans les « Daaras » à travers un programme bien structuré vient assurément à son heure. « Les enseignants dans le système de l’éducation non formelle au Sénégal ont été toujours dispensés à travers des procédés mnémotechniques sans tenir compte des besoins réels des apprenants et de l’évaluation des normes pédagogiques. Pour le cas particulier des daaras traditionnels, la mémorisation du Coran était la préoccupation essentielle des maîtres coraniques », ajoutent-ils.

Seydi Aliou Boye, directeur du Daara Noroul Islam, a, de son côté, salué la mise en œuvre du projet. Toutefois, il fait savoir que toutes les préoccupations en matière d’éducation à la vie familiale sont dans le Coran. Il poursuit que le recours aux langues nationales va permettre une meilleure vulgarisation dans les écoles coraniques.

Source: Le Soleil

Article Lu 1660 fois

Vendredi 11 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State