Référence multimedia du sénégal
.
Google

POUR AVOIR EXHIBÉ SON SEXE DEVANT UNE CLIENTE: Le faux marabout écope de 3 mois ferme

Article Lu 11325 fois


Un charlatan, poursuivi pour escroquerie et attentat à la pudeur pour avoir exhibé ses attributs devant une femme mariée, était hier devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Le juge l’a reconnu coupable d’attentat à la pudeur et d’escroquerie avant de le condamner à 3 mois d’emprisonnement ferme. Il devra payer la somme de 400.000 Fcfa de dommages et intérêts.
Mar Gaye, tradipatricien de son état, était hier devant la barre du tribunal des flagrants délits. Il répondait des chefs d’attentat à la pudeur sur une femme mariée nommée Fatoumata Diallo et d’escroquerie sur Ndèye Anta Sy. Toutes les deux domiciliées au quartier Grand Dakar. Tous les concernés ont comparu hier au tribunal des flagrants délits. «J’étais victime de pertes blanches qui me causaient des avortements. Par la suite ma belle-mère, Ndèye Anta Sy, m’a mise en relation avec ce marabout pour des traitements. Après marchandages, on est tombés d’accord. Il devait me prodiguer des soins. Un jour, il est venu jusque dans ma chambre pour, disait-il, faire une séance. Ce jour-là, j’étais avec ma belle-mère Ndèye Anta Sy. Pour rester seul avec moi, il a prétexté avoir besoin d’une cola entièrement blanche sans aucune tache. C’est lorsque ma belle-mère est partie au marché pour chercher ce qu’il a demandé que le faux marabout a commis son acte. Profitant de l’eau que je lui servais, il a pris mes mains pour les poser sur son sexe avant de l’exhiber», raconte Mme Fatoumata Diallo. Quant à Ndèye Anta Sy, elle poursuit Mar Gaye pour escroquerie sur une somme de 37.500 Fcfa qu’elle lui avait versée pour soigner sa belle-fille. Mar Gaye a nié en bloc les accusations portées à son encontre. Le procureur, dans son réquisitoire, a estimé que le prévenu est bien l’auteur des faits et qu’il avait mûri son plan. Il avait d’abord invité la dame Fatoumata Diallo au Relais route de Ouakam puis à l’hôtel Miramar. Invite qu’elle a déclinée. Estimant les faits qui lui sont reprochés établis, le procureur a requis une peine d’emprisonnement ferme de 6 mois. La partie civile a réclamé 700.000 Fcfa pour dommages et intérêts. Les avocats de la défense ont, quant à eux, plaidé la relaxe pure et simple de leurs clients. Le juge, dans son délibéré, a déclaré le prévenu coupable des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à 3 mois ferme. Il devra payer 400 000 Fcfa de dommages et intérêts.

Source: L'observateur

Article Lu 11325 fois

Jeudi 24 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State