Référence multimedia du sénégal
.
Google

PONCTION DE TROIS JOURS DE SALAIRE POUR SOUTENIR HAÏTI : Wade n'a qu'à demander à ceux qui sont épinglés par l'Armp de financer l'aide à Haïti, selon Sidya Ndiaye de la Fgts

Article Lu 1843 fois

Le président de la République, après avoir offert 500 millions de F Cfa et proposé l'hébergement des populations haïtiennes, a décidé de faire voter une loi qui autorise le prélèvement de trois jours de salaire sur les émoluments des fonctionnaires, mais aussi du secteur privé et de l'informel. «J'ai préparé un projet de loi qui institue un prélèvement obligatoire de trois jours de salaire sur le secteur public et le secteur privé et même le secteur informel pour aider Haïti» a-t-il annoncé sur les ondes de Radio France international (Rfi). Une nouvelle trouvaille qui n'a pas été exempte de critiques. Tantôt positives, tantôt négatives, les réactions du mouvement syndical fusent de partout. Pour le leader de la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (Fgts), Sidya Ndiaye, il ne s'agit ni plus, ni moins que d'une «nouvelle agression» contre le monde du travail. Très critique envers cette approche de la solidarité pour Haïti, Sidya Ndiaye invite Wade à demander à ceux qui ont été épinglés par le rapport d'audit de l'Armp de reverser une partie des deniers publics qu'ils ont détournés dans les fonds destinés aux sinistrés haïtiens. M. Ndiaye qui déplore l'indifférence de l'Etat face à la souffrance des victimes sénégalaises des inondations se demande d'ailleurs comment les travailleurs peuvent accepter de remettre trois jours de leurs salaires à des autorités étatiques démasquées pour mal-gouvernance par l'Armp.



PONCTION DE TROIS JOURS DE SALAIRE POUR SOUTENIR HAÏTI : Wade n'a qu'à demander à ceux qui sont épinglés par l'Armp de financer l'aide à Haïti, selon Sidya Ndiaye de la Fgts
Mamadou Diouf, coordonnateur de l'Intersyndicale, par exemple, juge que «le principe de solidarité décrété par le chef de l'Etat n'est pas une mauvaise chose». Mais, il s'empresse de préciser que «les modalités d'une telle opération devront d'abord être discutées». M. Diouf prévient que lui et ses hommes seront «vigilants sur l'opération de prélèvement» annoncée par Wade ainsi que sur la destination des ressources ponctionnées : «A priori, je ne suis pas contre, mais je serai regardant sur la gestion et sur la destination de cette aide». Et le responsable syndical demande que cette solidarité ne soit pas seulement «extravertie». Car, pense-t-il, l'aide aux Haïtiens «doit servir de déclic et de prétexte à la solidarité entre nous». Et à titre d'illustration, M. Diouf donne l'exemple des écoles et les populations de la banlieue, assaillies depuis l'hivernage par les eaux de pluie. Cheikh Diop de la Cnts/Fc est également d'accord sur le principe, mais regrette l'absence de concertation quant à la détermination du nombre de jours de salaire à ponctionner dans un contexte de crise où la dernière hausse des soldes est jugé «faible».

Quid de la légalité d'une telle mesure ? Le président de l'Amicale des inspecteurs du travail, Abdou Fouta Diakhoumpa, a expliqué à la Rfm. «La cession de salaire est un acte volontaire par lequel le travailleur lui-même décide de céder une partie de son salaire», a laissé entendre M. Diakhoumpa. Mais, ajoute-t-il, «lorsqu'une loi décide que le travailleur doit céder une partie de son salaire pour une cause, on n'y peut rien parce que c'est une loi. La loi s'impose à tout le monde» a-t-il dit.

Youssouf SANE (Stagiaire)
Source Le Populaire via Seneweb.com

Article Lu 1843 fois

Samedi 30 Janvier 2010





1.Posté par chal le 31/01/2010 01:11
PENURIE DE CARTES D'IDENTITE NATIONALE IL FAUT REGLER CE PROBLEME

2.Posté par didi dije le 31/01/2010 04:24
non j ai envi de joindre wade wakh ko li nek ci sama khol bi khaw ma dafa dof wala dafa rew mais il nous fait vrément chier es que les haitien ferons ca pour les senegalais putin si cété moi jiré mm pas au boulo at home chilling wala au boulo je foutré queudal !!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par cheikh le 31/01/2010 17:30
Un vrai Samba Allar ce vieux!
Que compte t'il faire pour les millions de survivants de l'alternance?

4.Posté par Djouma le 31/01/2010 18:46
Maître Wade
Je pense qu' à présent vous poussez le bouchon trop fort. Le Sénégal n'est t'il pas lui même un pays assisté?
Si vous voulez jouer les bons SAMARITAINS : OFFREZ VOTRE SALAIRE, DIMINUER VOTRE TRAIN VIE AINSI QUE VOTRE FAMILLE, REVISEZ VOS INVESTISSEMENTS INUTILES........
Marre de vos CAPRICES d'OCTAGENAIRE.
D'autres pays plus riches ne le font pas, alors pourquoi nous Sénégalais devons nous démunir? Charité bien ordonnée commence par soi-même.
On a tous mal au coeur pour Haïti, prions pour les morts.

5.Posté par Bosss le 31/01/2010 20:53
il a perdu la tete ce vieux

6.Posté par SERENA le 01/02/2010 00:14
EN TOUT CAS MOI SERENA SI TU TOUCHE UN FRANC DE MON SALAIRE TU SAURAS QUE TOGN BAKHOUL
AVT 2000 TU N AVAIT RIEN SINON 2 VIEILLES MERCEDES AGEES DE 30ANS DEPUIS QUE TU ES DEVENU PRESIDENT TU NE ME REC ONNAIT MEM PLUS ALORS QUE JE T AI RENDU BCOUP DE SERVICES TU AS VOLE VOLE VOLE TELLRMENT VOLE QUE TOUS TES ANCIENS VOISINS OU CONNAISSANCES NE TE RECONNAISSENT PLUS CE QUI VALABLE POUR TES AMIS PROCHES QUI ETAIENT TOUS DES DEMUNIS DEVENUS MILLIARDAIRES MULTI MILLIARDAIRES
PUISQUE C EST COMME CA QUE TU PAIES MA CARTE D ELECTEUR QUI T A CHOISI PARMI D AUTRES CANDIDATS A DEFAUT DE TE CHASSER DE LA PRESIDENCE
JE FAIS DU GOR GORLOU AVEC MON MAIGRE SALAIRE LAISSE LE MOI DONC CAR TU N A AUCUN DROIT DE M IMPOSER TES FANTASMES DE BOUR BOU Bèw
NOS SALAIRES SONT NOS SEULS BIENS DANS CE SENEGAL DE MERDE DEPUIS QUE TU EST ARRIVE AU PALAIS
akhou ABDOU DIOUF MOGNOU DALL

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State