Référence multimedia du sénégal
.
Google

PONCTION DE SALAIRE : L’aéroport menacé de fermeture

Article Lu 11026 fois

«Touche pas à nos salaires !» C’est en ces termes qu’on peut résumer les réactions à la proposition de Me Abdoulaye Wade, de prélever trois jours sur les salaires des travailleurs du public et du privé pour aider le peuple Haïtien. Le Syndicat des cadres de l’aviation civile du Sénégal (Sitcas) va plus loin, il menace de fermer l’aéroport pendant 3 jours, si cela est fait. Depuis Addis Abéba, où il se trouve, Wade recule et annonce une concertation avec le secteur privé dès son retour à Dakar.



PONCTION DE SALAIRE : L’aéroport menacé de fermeture
Les réactions, suite à l’annonce faite par Me Wade, relative à une ponction des salaires des agents du privé et du public pour venir en aide aux haïtiens, sinistrés après le séisme qu’a connu leur pays, se suivent mais ne se ressemblent pas. Après la Coordination des forces sociales (Cfs) qui soutient que le président devait recueillir l’avis des travailleurs avant d’annoncer cette mesure, c’est au tour du Syndicat des cadres de l’aviation civile du Sénégal (Sitcas) de monter au créneau. En réunion hier, le Bureau exécutif du Sitcas s’est penché sur la question. Les camarades de Cheikh Mbaye ont d’abord salué l’initiative du président de la République, sur cet appel à la solidarité. Par contre, le Sitcas a tenu à préciser «qu’au Sénégal, les salaires sont fixes. Les charges aussi sont fixes et très souvent supérieures aux salaires. Et si on leur coupe trois jours de salaires, les cadres de l’aéroport vont s’absenter pendant trois jour pour aller chercher de quoi combler ces trois jours de salaires». En termes moins diplomatiques, si Wade touche à leur salaire, ils vont fermer l’aéroport pendant 3 jours. Ils ne comptent pas faire comme le Cfs qui a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux, si le projet de loi de Wade est voté à l’Assemblée nationale.

Wade annonce la concertation avec le Privé
Après les déclarations d’intention, place à la réalité. Me Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal, a replacé ses propos dans leur contexte. C’est à travers les ondes de Radio France internationale (Rfi). En marge du 14e sommet de l’Union africaine à Addis Abeba, le Pape du Sopi a laissé entendre qu’après le million de Dollars que le gouvernement du Sénégal a décidé de dégager pour aider le peuple Haïtien, il va opérer des ponctions de trois jours de salaire. A ce propos, Me Wade, qui a certainement eu des échos des réactions de certains Sénégalais sur la question, a relativisé ses propositions. Il a déclaré que, pour le secteur public, ça ne pose pas de problème. Car il va faire passer un projet de loi à l’Assemblée nationale pour l’application d’une telle mesure. Par contre, pour le secteur privé, il a décidé de rencontrer les syndicats dès son retour au Sénégal. Il compte discuter avec eux pour voir s’ils sont d’accord.

Latir MANE
Source L'Observateur

Article Lu 11026 fois

Jeudi 4 Février 2010




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State