Référence multimedia du sénégal
.
Google

POLYNÉSIE FRANCAISE: Au moins 16 morts dans un accident d'avion dans le lagon de Moorea

Article Lu 1621 fois

Seize corps ont été repêchés et quatre personnes étaient toujours portées disparues vendredi, après l'accident d'un appareil de la compagnie Air Moorea qui s'est écrasé jeudi peu après son décollage dans le lagon de cette île de la Polynésie française.



Le bi-moteur Twin Otter s'est écrasé jeudi vers 12h00 heure locale (22h00 Gmt, minuit heure de Paris) et les recherches pour retrouver les corps des quatre disparus ont été suspendues en fin de journée. Elles devaient reprendre vendredi matin (vendredi soir en métropole), avec deux (2) hélicoptères, un patrouilleur des douanes et un remorqueur de la Marine, ainsi que des embarcations locales. Les corps de 16 des 20 personnes qui se trouvaient à bord (19 passagers et le pilote) ont été repêchés, a annoncé le secrétaire général du Haut commissariat à Papeete, Jacques Witkowsky. Treize (13) corps ont été ramenés sur Papeete et placés dans une chapelle ardente.
Deux (2) ressortissants australiens, deux (2) hauts fonctionnaires de la Commission européenne (Fonds européen de développement), un Belge et un Français, et cinq (5) membres du ministère polynésien de l'Environnement, dont le directeur de cabinet Didier Laurier, se trouvaient notamment à bord. L'avion s'est écrasé à un mille nautique de l'île de Moorea, qu'il venait de quitter pour relier Tahiti, distante de 17 kilomètres. L'épave gît par 600 à 700 mètres de fond, a précisé M. Witkowsky.
Selon les témoins, l'appareil a décollé et a immédiatement disparu dans les flots. "L'avion a, semble-t-il, eu des difficultés à s'élever", a raconté un témoin, employé à l'aéroport de Moorea. "Puis il a plongé et on a entendu le bruit d'une explosion", a-t-il ajouté. Sur place, les premiers sauveteurs n'ont trouvé que des débris et des corps flottants. Le Twin Otter était exploité par Air Moorea depuis un an et avait passé une visite de contrôle le 18 juillet. Le pilote, âgé de 53 ans, comptait 3.500 heures de vol. Le président de la Polynésie française, Gaston Ton Sang, qui s'est immédiatement rendu sur place et a survolé les lieux de la catastrophe, a évoqué un "deuil cruel pour la Polynésie comme pour son gouvernement".
Le président français, Nicolas Sarkozy, s'est dit vendredi, dans un communiqué, "profondément" attristé par la nouvelle de l'accident, avant de déclarer : "je veux immédiatement témoigner à l'ensemble des familles des victimes, à toute la Polynésie, aux autorités australiennes et européennes que je m'associe à leur émotion et à leur chagrin".

Patrick Lin Gérard DJOSSOU (Avec l'AFP)
Source: Le Matin

Article Lu 1621 fois

Samedi 11 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:31 Yaya Jameh: Regardez comment il menaçait les socés

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State