Référence multimedia du sénégal
.
Google

POINTS DE DÉSACCORD SUR LA REVUE DU CODE ÉLECTORAL: Bécaye Diop va s'en référer à Wade

Article Lu 1551 fois

Les travaux de la Commission technique de revue du Code électoral ont été clôturés, hier, par le min­istre d'État, ministre de l'Intérieur, Bécaye Diop. Ce dernier a saisi cette tribune pour réaffirmer que «toutes les propositions qui ont fait l'objet de con­sensus seront traduites en projet de loi ou de décret, selon le cas». Quant aux points de désac­cord, le premier maqistrat de la ville de Kolda indique: «Au-delà de la possibilité d'en discuter de nouveau, (ils) seront soumis à l'arbitrage du chef de l'État».



POINTS DE DÉSACCORD SUR LA REVUE DU CODE ÉLECTORAL: Bécaye Diop va s'en référer à Wade
Même s'il souligne que «2012, c'est demain», Bécaye Diop n'en assure pas moins que «rien n'est définitif. Les Phanges vont se poursuivre dans la même dynamique de concertation». C'est pourquoi il en appelle à l'esprit de «dépassement» des uns et des autres, «dans le sens de juguler ou dissiper tout malentendu». «Nos contacts vont se poursuivre de façon formelle ou informelle. L'essentiel, c'est qu'un parvienne toujours à quelque chose de constructif, dans l'intérêt du Sénégal, notre pays. J'ai la conviction que notre pays restera cette démocratie respectable et respectée, avec le concours de tous ses fils», pour­suit le locataire de la Place Washington.

Auparavant, Bécaye Diop avait relevé que «le min­istère de l'Intérieur a fait 61 propositions pour 59 articles concernés, aussi bien sur la partie législative que sur la partie réglementaire. Des partis poli­tiques au nombre de 19 dont deux coalitions (Alliance Sopi et Bennoo) et la Céna ont, à leur tour, exposé plus de 130 propositions du Code». Le ministre de l'Intérieur avait également insisté sur le fait que «rien n'a été imposé à porsonne». «Autrement, comment y aurait-il un consensus sur certains aspects : par exemple, la qualité de mem­bre de la Céna, la période de révision des listes électorales et la garde des cartes d'électeur et des désaccords sur des questions substentielles, notamment la durée de la campagne électorale, la publication des résultats par la presse avant 22 heures et le cautionnement aux élections locales qui, du reste, a été purement et simplement retiré».

B. I. Ba
Source Le Populaire

Article Lu 1551 fois

Jeudi 17 Décembre 2009





1.Posté par Silagné le 17/12/2009 11:37
De grâce l'opposition doit s'opposer à la volonté manifeste de Wade de confisquer le pouvoir par la force. Il ne faut surtout pas accepter que l'on interdise la publication des résultats par la presse avant 22 heures. L'accepter c'est se faire harakiri.

2.Posté par diagne le 17/12/2009 18:05
toi tu es fou quoi saligné la proposition que tu cite est enlevée. il faut lire l'article avant de poster un commentaite

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State