Référence multimedia du sénégal
.
Google

PLAN « JAXAAY » : 151 logements aux sinistrés de Pikine et de Guédiawaye

Article Lu 11961 fois

Dans le cadre du plan « Jaxaay », 151 logements ont été remis hier aux sinistrés des inondations de Guédiawaye et de Pikine.



PLAN « JAXAAY » : 151 logements aux sinistrés de Pikine et de Guédiawaye
Ouf ! Enfin, le rêve de Mme Awa Ndiaye s’est réalisé : elle vient d’avoir un toit décent. Cette habitante de Darou Minam (Guédiawaye) fait partie des 151 nouveaux bénéficiaires du plan « Jaxaay ». Hier, c’est devant des amis et sympathisants qu’elle a rejoint son nouveau quartier. Ce départ, elle ne l’oubliera jamais. 11 heures et demie. Une poussiéreuse camionnette s’immobilise devant le vidéo club « Taib Socé » de Darou Minam. Presque tout le quartier se bouscule devant la porte de sa maison qui a fini de céder à la furie des eaux. En quelques minutes, lits, armoires, ustensiles de cuisine, matelas et autres bagages sont acheminés vers la camionnette. Et embarqués. Awa, émue, serre dans ses bras Rama et la congratule publiquement. « C’est ma meilleure amie dans ce quartier », dit-elle. Mine triste, elle monte dans la camionnette. Le chauffeur démarre. Accélère. Voici les dernières maisons de Thiaroye. Yeumbeul, quartier pollué et irrégulier caractérisé par son habitat dense, insalubre et sous-équipé en infrastructures de base, se pointe à l’horizon.

Enfin, accueille « Jaxaay » qui séduit par la beauté de ses bâtiments jaunes. Mais aussi qui fascine par sa luxuriante végétation. On garde en mémoire de belles images. De véritables cartes postales. Ici, l’air est pur. Les lieux respirent le calme et la tranquillité. Dans quelques instants, Awa sera chez elle. Pour la première fois. La vieille camionnette immatriculée FK 1454-A arrive. La voici. Quelques jeunes garçons s’activent pour la décharger. Aussitôt descendue, Awa fonce directement vers le n° 75. Sa nouvelle maison. Elle visite les deux chambres, rentre dans le salon, inspecte la cuisine, fait un tour dans les toilettes et revient au salon. Tout joyeuse. « Al Hamdoulilahi (louange à Dieu) », soupire-t-elle. Et enchaîne : « Je ne remercierai jamais assez le président Wade et son gouvernement ».

A la grande satisfaction de Mansour Ndao, coordonnateur du plan « Jaxaay », projet lancé, faudrait-le rappeler, par le président Wade, au lendemain des fortes inondations subies par la banlieue dakaroise en août 2005. « 100 autres logements seront livrés en septembre », a promis M. Ndao qui fait remarquer que, conformément au souhait exprimé par le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, le plan « Jaxaay » sera terminé plus tard en 2010.

A « Jaxaay », une autre ville est en train de naître. En dehors des bâtiments décents qui poussent tous les jours, la joie de vivre des populations sur place est à la fois saisissante et beau à voir. « De l’électricité et une bonne route. C’est tout ce que nous demandons désormais au gouvernement », souligne Maguette Thioub qui vient de fêter l’anniversaire de sa venue à « Jaxaay ». A ses côtés, quatre enfants jouent au foot. Eux écriront, sans doute, l’histoire de leur quartier...


Abdoulaye DIALLO et Idrissa SANE
Source Le Soleil

Article Lu 11961 fois

Mercredi 2 Septembre 2009





1.Posté par GASSAMA TORONTO le 02/09/2009 17:36
pourquoi pas des commentaires de ceux ou celles qui complotent contre le gouvernement . que dieu accord long vie a notre cher president , et l' etat du senegal

2.Posté par néné niasse DEPUIS PARIS le 02/09/2009 18:25
des gens trop gnak diom qui disaient du mal au président viennent d etre loges si c etait moi je ne pourrai jamais accepter une chose venant de ablaye wade puisqu ils l ont déjà traité de tous les noms.

3.Posté par Sene le 02/09/2009 21:07
Pluies diluviennes à Ouagadougou


Plusieurs milliers de sans-abri et trois disparus. C’est le bilan encore provisoire des pluies diluviennes qui se sont abattues le 1er septembre sur Ouagadougou, occasionnant des inondations jamais vues dans le pays. A Ouagadougou, les autorités ont mobilisé toutes les forces armées et de police pour venir en aide aux sapeurs pompiers débordés. La population vit une situation chaotique. Le Sénégal est également touché par les inondations où 60% de la population de la banlieue de Dakar a les pieds dans l’eau. Au Niger, l'eau s'est déchainée à Agadez, dans le nord du pays, où de nombreuses familles sont sans abri.



« Je n’ai jamais vu ça ici, je n’ai jamais vu une telle pluie. C’est la première pluie comme ça ici ». Du « jamais vu », dit ce sexagénaire devant les ruines de sa maison écroulée. Deux cent soixante millimètres tombés d’un coup, ce n’était pas arrivé depuis près d’un siècle au Burkina, selon les autorités.

Le Premier ministre Tertius Zongo : « La dernière pluie qu’on a eue de ce genre remonte à 1919. C’était à Bobo-Dioulasso et ce n’était que deux cents quarante-six millimètres. Ce que nous avons pu recenser, il y a en tout cas au moins trois personnes qui ont été emportées par les eaux. Mais naturellement, peut-être qu’il y en a d’autres parce que vous savez qu’il y a beaucoup de gens qui sont rentrés dans leur véhicule et qui ont été surpris par les eaux, les eaux qui ont inondé complètement leur véhicule. Combien ont pu sortir ? Combien n’ont pas pu sortir ? Je crois que d’ici-là, on fera un peu le point ».

Des quartiers coupés du centre-ville, des voitures emportées par les flots, des habitations effondrées, des maisons envahies par l’eau et à peine visibles : hier en quelques heures, Ouagadougou est devenue une ville sinistrée.

« Tous les bâtiments ont été inondés »

Le grand hôpital Yalgado a été aussi inondé, obligeant l’évacuation des malades vers d’autres centres de santé. Le directeur général, Lansané Bagangné : « Quand les eaux ont commencé à rentrer dans les salles, l’urgence pour nous était d’évacuer les malades et très rapidement. Ce qui a été fait. C’est grave parce que tous les bâtiments ont été inondés, toutes les salles ont été inondées. Il n’y a plus que trois services qui sont actuellement fonctionnels, qui n’ont pas été touchés par les eaux ».

Le gouvernement invite les populations sinistrées à se rendre dans les écoles transformées en centres d’accueil, mais des centres très vite débordés.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State