Référence multimedia du sénégal
.
Google

PLAN DES JOURNALISTES: Boycott demain de la cérémonie du lion d’or…

Article Lu 1562 fois

Le comité pour la défense et la protection des journalistes s’est réuni hier, lundi plus de deux heures d’horloge dans les locaux de l’Observateur. Il a ainsi été procédé à l’évaluation de la marche du samedi et un plan d’action a été déroulé. Ce dernier comporte, entre autres, le boycott de la cérémonie du lion d’or prévu demain mercredi à Sorano. Les autres points du plan d’action sont tenus, pour l’heure, secrets.



PLAN DES JOURNALISTES: Boycott demain de la cérémonie du lion d’or…
Au sortir de la réunion d’évaluation du Comité de défense et de protection des journalistes, suite au premier plan d’action déroulé, avec comme activité phare, la marche du samedi dernier, un certain nombre de décisions importantes ont été prises. C’est ainsi qu’il a été décidé de boycotter la cérémonie du lion d’or qui sera présidé par le Président Abdoulaye Wade, demain mercredi. « Tous les organes de presse qui épousent le combat de ce comité ne doivent pas couvrir cet événement sportif qui est un événement phare dans le calendrier sportif sénégalais », soutient le porte-parole du comité Yakham Mbaye.

Ce mercredi sera aussi celui du port du brassard noir par tous les hommes des médias et des Sénégalais épris de justice. Une manière de symboliser le deuil de la liberté de presse que les tenants du pouvoir ont bien rangé dans l’anti-chambre de la mort. « Nous avons voulu démontrer qu’à partir de mercredi jusqu’au jeudi c’est-à-dire durant 48 heures les professionnelles des médias et les Sénégalais dans leur ensemble qui soutiennent ce combat arborent un brassard noir », déclare le porte-parole du comité.

Parallèlement, tous les organes de presse singulièrement les journaux vont mettre en exergue à la une un bandeau noir avec le slogan : « Contre l’impunité, les journalistes demandent justice » et des spots seront diffusés au niveau des radios pendant 48 heures. Avant cela, à partir de ce mardi des prises de contact seront effectuées pour des rendez-vous dans les diverses représentations diplomatiques du Sénégal. Au cours de ces audiences, le comité compte expliquer aux partenaires de l’Etat du Sénégal, le danger qui guette les libertés dans ce pays.

La journée presse morte sera aussi remise sur la table dès la semaine prochaine : « nous avons échangé sur les modalités de cette journée morte, nous n’allons pas dévoiler notre stratégie, mais sachez qu’à partir de demain ( aujourd’hui) et durant tout le reste de la semaine nous allons échanger, et mettre en pratique cette modalité pour qu’à partir de la semaine prochaine nous organisions une journée morte qui va toucher tous les médias (presse écrite, radio, télévision), affirme Yakham Mbaye.

L’intégralité du plan d’action n’a pas été dévoilée parce que le comité estime qu’il a en face de lui, des interlocuteurs qui ont montré ces derniers jours qu’à tous les coups, ils ne jouent pas franc jeu. « D’ailleurs la sorti du Ministre de l’information ce lundi dans la presse en atteste. Ce dernier a été notre interlocuteur dès le premier jour à sa demande et aujourd’hui il déclare n’avoir jamais demandé de retirer notre plainte. Vous me permettrez de m’inscrire en faux parce qu’il l’a demandé de façon nette et précise. Et c’est suite à notre réplique pour lui signifier que l’on ne peut pas négocier » explique le porte-parole du comité.

Par ailleurs, le comité pour la défense et la protection des journalistes rappelle qu’il n’est pas dans une logique de confrontation avec l’Etat, mais il veut que justice soit faite.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1562 fois

Mardi 1 Juillet 2008





1.Posté par Alou le 01/07/2008 14:59
Le Sénégal est un Etat de droit. Mieux, c'est un Etat qui se soumet au droit. Dans cette affaire les coupables seront identifiés et trainés en justice. Et les Sénégalais qui ne s'y trompent pas, ne se lasseront jamais à qualifier cette affaire d'acte de barbarie.
Les journalistes, ne doivent pas aussi trop tirer sur la corde sinon elle risque de se casser. Il faut qu’ils laissent la prérogative aux personnes compétentes mener l’enquête, afin de punir les vrais coupables.

2.Posté par Rakhou le 01/07/2008 18:07
Lou eupe tourou. Pourki se prenne les journalistes? Tout le monde sé que cété pas normale et tt le monde condamne cet acte ignoble et barbare de la part de ces policiers. ce qu'il faut retenir c'est que nille n'est indispensable au sénégalais. Si vous boycotter cette manifestation ce sera couvert par d'autres. Vous ne pouvez pas demander aux responsable de prendre des décisions ki vous convient dans les délais ki vous interessent. SI vous ne pondez pas des articles c'est votre poche ki va en patir. Changer de stratégie c'est mieux et éviter l'intimidation, le chantage et les menaces ne pourront rien changer. Et puis vous ne participer pas à la réduction de la pauvreté ni au developpement... à bon entendeurs salut.,

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State