Référence multimedia du sénégal
.
Google

PLAN ANTI-FRONT SIGGIL SENEGAL: La Cap 21 lance l’offensive

Article Lu 1673 fois

La Convergence des actions autour du président de la République pour le 21e siècle (Cap 21) lance une contre campagne. Elle cherche à discréditer les initiatives du Front « Siggil » Sénégal pour la tenue d’assises nationales en entamant hier, mercredi 29 août avec la Confédération des syndicats autonomes (Csa) une série de rencontres. Iba Der Thiam en a profité pour faire des précisions sur les avantages des chefs de partis membres de la Cap 21. Le secrétaire général de la Csa n’a pas tenu d’engagement et n’a pas non plus donné de position.



PLAN ANTI-FRONT SIGGIL SENEGAL: La Cap 21 lance l’offensive
La Convergence des actions autour du président de la République pour le 21e siècle (Cap 21) a pris le contre-pied du Front « Siggil » Sénégal. Elle a commencé hier, mercredi 29 août à mettre en application son plan de riposte qui consiste à passer partout où l’opposition dite significative est passée pour faire adhérer une large frange de la population à l’initiative d’assises nationales. Iba Der Thiam et ses compagnons ont ainsi rencontré les responsables de la Confédération des syndicats autonome (Csa).

Le coordonnateur de la Cap 21 a tenu à souligner aux responsables de la Csa qu’ils n’ont rien à demander à la Csa , qu’elle sait ce qu’elle à faire, qu’elle a ses statuts. Selon lui, « qui n’entend qu’une cloche, n’entend qu’un son ». Le premier vice président de l’Assemblée nationale Iba Der Thiam a expliqué que « depuis quelque temps nous avons été témoin d’initiatives pour des contacts et l’organisation d’assises nationales. Dans une démocratie normale rien ne s’oppose à des réflexions et d’émettre un avis sur la marche du pays. Mais faudrait-il que cela entre dans le cadre de la démocratie et des normes républicaines ». Il est largement revenu sur Ia brouille entre l’opposition et le pouvoir qui explique le blocage du dialogue politique.

Des problèmes qui ont réellement commencé après l’élection présidentielle du 25 février dernier. Le chef de file de la coalition de la mouvance présidentielle est d’avis que « les leaders de l’opposition boycotteuse ont été traduits devant le tribunal de leur propre base. Ils squattent les radios, les organes et les organisations pour exister et tiennent des meetings dans les studios de radios pour entretenir l’illusion d’un militantisme conséquent avec un discours creux. Ils ne peuvent mobiliser les masses. Pour arrêter la saignée, certains partis se sont empressés de dire qu’ils vont participer aux élections locales de 2008 ».

Le coordonnateur de la Cap 21 n’a pas manqué de signaler « les nombreuses initiatives significatives » du président de la République pour une majorité d’idées, pour un dialogue national, dialogue politique qui n’ont pas été suivi par cette frange de l’opposition. Iba Der Thiam a rappelé que Abdourahim Agne, Me El Hadji Diouf, Serigne Mamoune Niasse, entre autres, ont répondu favorablement à l’appel au dialogue politique du chef de l’Etat.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1673 fois

Jeudi 30 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State