Référence multimedia du sénégal
.
Google

PLAINTE CONTRE JUNIOR: Diatou Cissé Badiane révéle avoir été contactée par des personnalités dans le sens d’un apaisement

Article Lu 11880 fois

Invité à l’émission Remue-ménage de la Rfm animé par Alassane Samba Diop, la Secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal, Diatou Cissé Badiane ne s’est pas fait prier pour pointer du doigt les problèmes qui sévissent dans la presse sénégalaise. Toute la question est cependant de savoir si les difficultés sont exclusives à la presse. Et si ce n’est pas l’Etat du Sénégal qui les a aggravées.



PLAINTE CONTRE JUNIOR: Diatou Cissé Badiane révéle avoir été contactée par des personnalités dans le sens d’un apaisement
Un diagnostic sans complaisance, c’est à cette épreuve que s’est exercée, Diatou Cissé Badiane, qui a reconnu d’emblée que « dans ce métier (Ndlr, journalisme), on a de sérieux problèmes ». Elle relève que « même la langue française », « langue de travail pour les journalistes, « n’est pas souvent maîtrisée » par les reporters. La Secrétaire générale du Synpics constate une « confusion générale » liée aussi à l’explosion des titres et fréquences Fm. Conséquence : « on ne parvient plus à appréhender le fait réel à cause de cette cacophonie ».

Diatou Cissé Badiane relève cependant qu’on doit reconnaître que la presse est l’une des rares corporations qui discute démocratiquement de ses problèmes. "Nous acceptons de dire que c’est vrai qu’il y a des problèmes chez nous, qu’il y a par exemple de la corruption etc, et nous essayons de prendre à bras le corps ces problèmes ». Ce qui n’est pas le cas, constate-t-elle, dans beaucoup d’autres corps de métiers. « Nous sommes la seule profession qui se regarde droit dans les yeux », insiste-t-elle.

Quid des responsabilités et des solutions à la crise ainsi décrite ? Diatou Cissé Badiane constate avec Me Demba Ciré Bathily, que la solution, c’est la Régulation. La Secrétaire générale du Synpics rappelle que c’est la raison pour laquelle, le projet de constituer un Ordre des journalistes avait été soulevé qui n’avait cependant pas abouti du fait de désaccords manifestés par des journalistes. Diatou Cissé Badiane est d’avis qu’on ne peut pas faire l’économie de la mise sur pied sur Instance d’Autorégulation avec des pouvoirs transférés par l’Etat à celle-ci.

Parce que ajoute-t-elle, « le Synpics ne peut pas tout faire ». La Secrétaire générale du Synpics de s’interroger sur la réalité de la volonté politique de l’Etat du Sénégal à prendre en charge ce problème. Se demandant en passant « si cela n’est pas fait à dessein » pour fragiliser la corporation des journalistes.

A la suite de Me Bathily qui a constaté que depuis 2000, la situation a bien changé dans la presse, du fait de mercenaires de la plume y ont fait leur apparition alors que les journalistes n’ont aucun contrôle sur les éditeurs, Diatou Cissé Badiane ajoute le manque de transparence dans l’attribution des fréquences radio et télé pour qualifier cette situation d’anarchique. Me Bathily dira à ce propos que cette situation est « lourde de dangers » personne ne contrôle les contenus éditoriaux de ces radios dont certaines ont une connotation ethnique. Et pour Diatou Cissé Badiane, l’instance d’autorégulation à mettre en place pourrait se charger d’assurer « une totale transparence dans la distribution des fréquences ».

L’affaire Abdoul Aziz Sy « Junior » a été évoquée. Et Diatou Cissé Badiane a révélé que beaucoup de personnalités l’ont contactée dans le sens d’un apaisement. Elle constate "une incompréhension entre la presse et les pouvoirs constitués », du fait surtout que « les détenteurs de pouvoirs sont dérangés par la critique ». C’est pourquoi il urge « de définir en toute sérénité », le « rôle et la responsabilité de chacun dans l’espace politique », professe-t-elle.

Source: Nettali

Article Lu 11880 fois

Lundi 24 Mars 2008





1.Posté par Aida le 24/03/2008 08:40
Cette femme la commence serieusement a nous les mettre. Bete qu'elle est, elle devait parler de la mediocrite des journalistes.
Les problemes au senegal c'est les journalistes terroristes et abdoulaye Wade.

2.Posté par simaho le 24/03/2008 10:50
la bande des des faux journalistes.!!!!!!!! attention fait gaff
on ne joue pas avec le khalif junior fait gaff ?

3.Posté par YAAWU DIAL le 24/03/2008 12:37
une certaine forme d'autorité peut si on comprend bien vous faire taire ou revenir sur votre décision et c'est au nom d'une liberté que vous faites tout ce tapage; elle est ou cette liberté alors?
bande de vendus et de leche-culs arretez votre mascarade. y a en marre de vos inepties et de votre ignorance.
quand on sait pas ce qu'on raconte on la boucle

4.Posté par maty le 24/03/2008 15:21
dara dé dinala ko khamal diatou cissé, doug nga fo waroul wone doug dé! de deux, demande à tes compères journalistes de donner des nouvelles qui informent les populations et de cesser,au nom de la liberté de presse, de dire des choses qui embrasent le pays!

5.Posté par Mor Diallo le 24/03/2008 17:06
J'ai perdu tout respect pour cette grande gueule de diatou.
Chaque jour on voit des familles qui sont detruites par les mensonges des journalistes mediocres et alimentaires. ON NE L'ENTEND JAMAIS SUR CA.
Elle est nulle car une plainte n'est pas recevable sur des questions d'opinion. L'opinion de Junior est aussi bien protege que celle des journaliste.

6.Posté par amdy moustapha le 24/03/2008 18:10
je me demande qu'est ce que sa peut nous fouttres de nous chamailler ont nest tous parreil devant le bon dieu faut pas sy opppposer ,en ce concerne le probleme entre le porte parole des tijannes et la presse ,
de mon propre opinion ,je croit qu'on marabout ne doit pas sortir ces genres de langages dans sa bouche car cest un referent et il ya beaucoup de personne ki ont fait de lui leur guide.

7.Posté par byfall le 25/03/2008 09:20
c vraiment mais faut dire a votre marabout d'étre plus sage, la nuit de notre saint homme "PSL" on doit modéré notre langage et surtout prier pour la paie mais pas creer des probléme. c domage

8.Posté par abd le 25/03/2008 13:07
Diatou Cissé Coulibaly Badiane est vraiment nulle. Cette femme n'a aucun passé journaliste si, ce n'est d'avoir osé jeté en pature la vie privée du président Diouf. Son seul merite, c'est le panier de la ménagère au Soleil, une chronique aussi nulle qu'insipide. ALors, Mme Coulibaly Badiane, cesse de nous pomper l'air

9.Posté par MINA le 25/03/2008 13:08
byfall tu n'a ka te taire serigne abdou n'est pas un homme d'histoire contrairement il aime faire la paix. tout ce kil a dit c pars kil devait le dire ok

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State