Référence multimedia du sénégal
.
Google

PLAGIÉ PAR UNE GÉRANTE D'HÔTEL: Le colonel-écrivain Moumar Guèye porte plainte

Article Lu 11819 fois

C'est à titre d'une décoration pour rendre son hôtel beaucoup plus attrayant que la nommée Dior Diagne, directrice de l'hôtel « Keur Dior », situé dans la ville de Saint-Louis, a repris sur un tableau une partie des poèmes écrits par Moumar Guèye, colonel des eaux et forêts, par ailleurs écrivain. En effet, cette strophe qui est parue dans le recueil de poème du colonel-écrivain intitulé « Racines de fidélité », a été attribuée par la dame à Nelson Mandela. Fait rarissime, elle est la sœur de Elie Charles Moreau, éditeur dudit ouvrage. Et, après plusieurs interpellations sans réponses concrètes, le colonel Moumar Guèye a décidé de traduire en justice la dame Dior Diagne, sœur de l'éditeur du colonel plagié.



PLAGIÉ PAR UNE GÉRANTE D'HÔTEL: Le colonel-écrivain Moumar Guèye porte plainte
Fait rare que cette dame nommée Dior Diagne, par ailleurs gérante de l'hôtel portant le nom de « Keur Dior » localisé dans la ville de Saint-Louis, plagie l'auteur d'un ouvrage édité par son propre frère. En effet, Dior Diagne est la sœur de Elie Charles Moreau éditeur de l'ouvrage, « Racines de fidélité » dont l'auteur n'est autre que le colonel Moumar Guèye. Cette strophe qui suit, « j'ai pardonné…, À ceux qui m'ont insulté et trahi, Qui à tort m'ont envoyé chez le juge, M'ont cru coupable et persécuté, M'ont critiqué, sali et condamné », a été attribué par la gérante d'hôtel à Nelson Mandela. Interpellée sur le pourquoi d'une signature au bas du tableau décoratif par le colonel, la dame Dior Diagne selon le colonel, répondra en ces termes, « celui qui a dessiné le tableau m'a dit que le texte était de Nelson Mandela ». Le tout sous la présence de l'éditeur et frère de la dame. Contre toute attente, Elie Charles Moreau lui répondit, « je lui avais demandé d'enlever le nom de Nelson Mandela et de mettre ton nom », raconte encore le plagié, et véritable auteur. D'échanges en échanges, Dior Diagne reviendra à la charge pour dire à l'auteur plagié : « J'ai enlevé le nom de Nelson Mandela depuis plus de 8 mois. Je suis prête à lui donner même le tableau. Je vous offre le tableau », dixit Moumar Guèye. Et malgré l'intervention de Collot Diakhaté, notable à Saint-Louis, Dior Diagne aura persisté, déclare Moumar Guèye. Malgré une sommation interpellative d'un huissier nommé Me Pape Gningue, rien n'arrêtera la gérante de l'hôtel à refuser de mettre au bas du tableau le nom du véritable auteur de cette strophe. Et le colonel de révéler, « Dior Diagne a eu à m'avouer que le tableau incriminé était souvent photographié par des touristes de passage dans son hôtel ». Poursuivant ses propos, il dira encore, « en attribuant mon œuvre à Mandela, elle a fait de moi un plagiaire de Mandela, alors que je n'ai jamais lu une seule ligne de Nelson Mandela ». Compte tenu de tous ces faits et constats, le colonel-écrivain a décidé de porter plainte. À cet effet, il a saisi son avocat, Me Abdou Khaly Diop, avocat à la cour pour engager toutes les procédures judiciaires. Ceci, conformément aux textes relatifs à la protection du droit d'auteur. Il compte la faire condamner, et lui réclamer toutes les réparations matérielles et financières susceptibles de lui être imposées.

Source: L'office

Article Lu 11819 fois

Mardi 11 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State