Référence multimedia du sénégal
.
Google

PLACE DES FEMMES DANS LES MEDIAS : Evolution ou régression ?

Article Lu 12618 fois

La vision de la femme dans les média n’est plus celle d’il y a 20 ans, heureusement ! Néanmoins, il y a encore de nombreux problèmes. La femme reste souvent invisible. Elle n’occupe très souvent que peu de responsabilités dans les média.



PLACE DES FEMMES DANS LES MEDIAS : Evolution ou régression ?
L’égalité des chances entre les hommes et les femmes dans l’environnement médiatique au Sénégal s’améliore de plus en plus. Aujourd’hui, dans les rédactions, les femmes représentent non seulement, un pourcentage important de l’effectif, mais elles fournissent également un travail de qualité. Au quotidien « Walf- Grand Place », les filles représentent 60% de l’effectif. « Elles étaient plus nombreuses, mais avec le départ des stagiaires, l’effectif s’est réduit », nous confie le Directeur de publication, Jean Meïssa Diop.

Les femmes, à la Rfm, sont entre 12 et 15, d’après le Secrétaire général de la rédaction, Daouda Diouf, qui estime, avec ce pourcentage, sa « radio est la plus féminisée au Sénégal ». Ces femmes techniciennes, animatrices, journalistes ou autres actrices dans les média, même si elles ne sont pas encore aux postes de responsabilité, effectuent un travail de qualité, selon de nombreuses sources. « L’avantage avec les femmes, c’est qu’elles cherchent toujours à prouver » à en croire le Directeur de publication du journal « Le Quotidien », Mamadou Biaye dont le journal compte, au moins une responsable femme dans sa rédaction. « Au niveau du « Quotidien », nous avons une Rédactrice en Chef », soutient –t-il avant de préciser également que « le responsable de l’atelier technique est aussi une femme ».

Pour Jean Meïssa, qui confirme la qualité du travail que fournissent ses reporters femmes, « rien ne les prédispose à des postes de responsabilité ». Souscrivant à l’égalité des genres, les responsables de la « Rfm » ont déployé plus de femmes que d’hommes aux dernières élections présidentielles, où « elles étaient à l’intérieur du pays et ont plus réussi dans leur mission que les hommes » soutient Daouda Diouf avant de déplorer : « elles étaient encore des stagiaires au moment, où on répartissait les responsabilités à la Rfm, mais elles dirigent néanmoins des réunions et cordonnent parfois ». La rédaction de « Canal Info » représente le plus gros effectif de femmes présentes dans les média avec un pourcentage de 99%.

Selon le Rédacteur en Chef Ousseynou Ndiaye, « c’est évident qu’elles occupent des postes de responsabilités. Nous (les hommes) ne sommes que deux dans la rédaction ». La présence de ce grand nombre de femmes à « Canal Info » n’est pas fortuite selon M. Ndiaye. Se référant à la trésorerie de son entreprise, il estime que « les femmes vivent souvent sous tutelle et qu’elles peuvent travailler sans être rémunérées, alors que les hommes ont souvent plus de charges. Dans les demandes d’emplois que nous recevons ici à la rédaction, elles sont plus nombreuses que les hommes ». A « Walf Tv », même si les hommes sont plus nombreux, les femmes sont également bien représentées au niveau reporters comme présentateurs. « Elles se battent très bien. Sur les résultats, il n’y a aucune différence, entre elles et les hommes. A chaque fois qu’on leur confie un travail, elles répondent en gros à notre attente » soutient Omar Gnigue.

Penda Diallo Guèye est la femme qui dirige toute l’équipe technique de Walf Tv.

Contrairement à « Canal Info », « Le Populaire » qui dispose d’une coordinatrice pour son groupe, compte le plus faible effectif de femmes dans les rédactions. « A un moment elles étaient 7 mais, actuellement elles sont que trois contre presqu’une douzaine d’hommes dans la rédaction » confie Daouda Diarra, le Rédacteur en Chef. Dans l’environnement du « Populaire », l’effectif des femmes dépasse cependant de loin celui des hommes. « Elles sont nombreuses. Et elles sont des opératrices de saisie, des assistantes …. », souligne M. Diarra. La rédaction du « Populaire » n’a connu qu’une seule Chef de desk, Mame Hawa Yally aujourd’hui décédée.

Les média se veulent un miroir de la société, mais en réalité, ils se référent à des stéréotypes qui ne reflètent plus la réalité, et sont donc souvent en décalage par rapport à la place que la femme occupe maintenant dans la société. « Quand ils interrogent un expert, les média font toujours appel à un homme, car dans l’esprit des gens, l’homme est plus crédible. La femme, elle, est souvent exposée quand il s’agit de faire un témoignage, de faire appel à l’émotion » juge un reporter désirant garder l’anonymat. Le décalage reste toujours important entre la vie des femmes aujourd’hui et leur place et image dans les média, ainsi que la persistance de stéréotypes. Pour des motifs de discrimination, les femmes sont souvent selon notre source, reléguées au second plan. Elle constate également, que « les femmes sont toujours moins présentes dans le contenu et dans l’expression ou le temps de parole ». Les femmes présentes dans les média "sont plus anonymes, moins expertes, davantage victimes que les hommes". Malgré des avancées, les femmes restent trop souvent "invisibles" ou "secondaires".

Pour certains, la visibilité de l’image stéréotypée des femmes dans les média est néfaste. Les stéréotypes ont la vie dure. « Il y a des causes qui font qu’elles sont moins visibles dans les postes de responsabilités que les hommes. Le travail est dur et nécessite une qualité et une rapidité qu’il faut diligenter » selon MM. Diouf et Diarra. « Une femme, quand elle est mariée, a beaucoup plus de contraintes. Elle ne peut plus rester tard. Les femmes s’absentent très souvent au poste de travail pour des futilités comme les baptêmes et autres cérémonies qui ne sont pas des paramètres, qu’il faut mettre en exergue ». « Mame Awa donnait entière satisfaction malgré qu’elle était mariée. Il lui arrivait même de rentrer et de revenir tard dans la rédaction pour régler un problème », a souligné Daouda Diarra.

Mbayang DIENG
Source AfricanGlobalnews.com

Article Lu 12618 fois

Mercredi 10 Février 2010




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State