Référence multimedia du sénégal
.
Google

PIKINE CONSEQUENCES DES QUATRE MILLIONS DE PAPE SAMBA MBOUP: L’Imam ratib déféré au parquet

Article Lu 11443 fois

Les délégués de quartier ont convenu de payer des motopompes polir leur localité. Mais avant que la commission désignée pour l'achat ne termine son tra­vail de renseignement, l'imam détenteur des quatre millions a procédé unilaté­ralement à l'achat du matériel. Ses explications ne convainquent guère les délégués qui l'envoient auprès du procureur.



PIKINE CONSEQUENCES DES QUATRE MILLIONS DE PAPE SAMBA MBOUP: L’Imam ratib déféré au parquet
Les quatre millions octroyés par le président de la République par le biais de Pape Samba Mboup aux sinistrés de Guinaw rails Nord continuent toujours de semer la polémique chez les populations de cette localité. En effet, le règle­ment à l'amiable initié après la plainte déposée contre l'imant ratib Moussa Fall par le collectif des délégués de quartier semble échouer à jamais. Parce que l'imam Moussa Fall a été finale­ment déféré hier au parquet pour abus de confiance.

Courant mois de juillet, le ministre conseiller, Pape Samba Mboup dépêché par Me Wade en banlieue a octroyé quatre millions de francs Cfa aux sinistrés de Guinaw Rails Nord. La cérémonie de remise de la somme fût effec­tuée devant la place de la grande mosquée de cette localité en pré­sence de l'imam ratib Moussa Fall. Pour des raisons de transparence, les délégués de quartier, au nom­bre de 12, ont confié l'argent à 1'Imam ratib.

Lors de cette réunion, deux propositions ont été faites : d'au­cuns ont suggéré de remettre 333.000 francs Cfa à chacun des douze délégués, d'autres comme l'imam ratib lui-même ont plutôt défendu que l'argent soit utilisé pour acheter des motopompes pour la localité. C'est cette der­nière proposition soutenue par l'imam qui a été finalement rete­nue.

Et d'après des sources proches du dossier, une commission était chargée de se renseigner sur les prix des motopompes et présenter des devis comparatifs. Mais avant que la commission ne termine son enquête, l'Imam ratib, Moussa Fall, s'empresse d'acheter du matériel sans consulter les délé­gués de quartier. Se sentant offen­sés, ces derniers ont convoqué l'Imam pour une séance d'explica­tion. Mais les arguments de l'imam ont été trop faciles pour convaincre les délégués. Ils ont alors porté l'affaire à la police de Thiaroye dirigée en son temps par le commissaire Sarr, qui avait entendu les deux parties, puis transféré le dossier au procureur de la République. Des tractations ont été faites pour régler le diffé­rend à l'amiable, mais en vain. L'Imam a été convoqué mardi der­nier. Et de sources sûres, il a été finalement déféré au parquet pour abus de confiance.

Toutefois, on nous signale que, des bonnes volontés sont en train de faire des démarches auprès du collectif des délégués pour que ces derniers retirent leurs plaintes et éviter ainsi la prison à l'Imam ratib de Guinaw rails Nord.

Théodore SEMEDO
Source Walf Grand Place

Article Lu 11443 fois

Samedi 3 Octobre 2009





1.Posté par DoulMoyDey le 03/10/2009 14:10
POURQUOI au senegal les PRETES n'ont jamais ce probléme...?
Et pourquoi les IMAMS se laissent facilement corrompres par les politiQ...??

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State