Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



[PHOTOS] ENTRETIEN avec Mandione Laye Sarr, Comédien à Daaray Kocc « Les goorjiguènes me courtisent »

Depuis une dizaine d'années, il tient les beaux rôles à la télé. Dans les dra­matiques du mardi soir, sur les cassettes-vidéo ou les réseaux piratés des quar­tiers populaires, il reste égal à lui-même : une sorte de James Bond sous les tropiques, un charmeur en série qui gagne tous les jours, y compris Le 13. Mandione Laye Sarr, 40 ans, comédien-vedette de la mythique troupe Daaray Kocc qu'il a intégrée en 1994, tient à coller à son image de dandy infailli­ble, toujours sur son trente-et-un. Il reçoit, un samedi après-midi, chez lui, à Camberène, capitale des Layènes et berceau du comédien. Sa gueule d'ange couplée à la magie de la télé lui vaut aujourd'hui un large filet d'admirateurs qui s'étend bien au-delà de ce quartier de paisibles pêcheurs, sommairement assaini. Son fan's club n'est pas seulement peuplé de donzelles hystériques promptes à l'admiration ou de bonnes dames en manque de galante compa­gnie. Mandione attire également le mâle...



[PHOTOS] ENTRETIEN avec Mandione Laye Sarr, Comédien à Daaray Kocc « Les goorjiguènes me courtisent »
Comment êtes-vous venu au théâtre ?

Dans ma jeunesse, je faisais du théâtre à Cambérène. On faisait des sketches de sensibilisation sur la religion. Ici, il est difficile de développer une carrière artistique, la religion occupe une place de choix, c'est une terre d'Islam. Donc chaque 31 décembre de l'année, puisque les soirées dansantes sont interdites, on organisait des soirées religieuses. Vers 3 heures du matin, on faisait alors de petits sketches sur des thèmes liés à la religion. C'est une forme de prêche plus efficace, qui retient plus l'attention des gens. On le faisait avec la bénédiction de Chérif Ousseynou Laye, son fils faisait d'ailleurs partie de notre dahira Farlu ci diné ji. J'ai passé quatre ans avec cette troupe, pendant lesquelles, à chaque fin d'année, on animait des sketches et des journées de sensibilisation. Jusqu'à présent, je continue de fréquenter le dahira ; même si les prestations ont arrêté. C'est comme ça que j'ai commencé à faire du théâtre.

Comment êtes-vous entré à Daraay Kocc

Je suis au Daraay Kocc depuis 1994. Je me rappelle le premier jour où je suis arrivé, c'était le 16 février 1994. C'était du temps de Cheikh Tijane Diop que j'ai connu par l'intermédiaire d'une amie qui habite Yoff, Yadi Wade, également comédienne de la troupe. Elle m'a d'abord mis en rapport avec Tapha Diop qui était pour moi une idole. Mon rêve, c'était de faire un film avec lui... C'est Tapha que j'ai rencontré en premier lieu quand je suis arrivé à Daraay Kocc, il m'a ensuite mis entre les mains de Cheikh Tidjane Diop.

Comment s’est passée votre intégration au sein de la troupe ?

Comme tout artiste qui vient d'arriver ou n'importe quel travailleur qui vient dans un nouveau cadre de travail, cela suscite toujours un peu de jalousie ou d'appréhension. II y a des gens comme ça, ils se sentent menacés dans leur boulot dès qu'il y a une nouvelle tête. Certains, au sein de Daaray Kocc, se demandaient donc «Mais, qui est ce nouveau venu ?» D'un autre côté, il y’en a qui m'ont accueilli à bras ouverts et ont tout fait pour que je sois à l'aise. Daraay Kocc n'a jamais fermé ses portes. Une troupe de théâtre, c'est un renouvellement permanent, il faut remplacer les vieux artistes ou les femmes mariées qui ne peuvent plus assister aux répétitions correctement ou ceux qui ont voyagé. II faut tout le temps renforcer la troupe. Et ne pas attendre l'heure du tournage pour chercher des comédiens. C'est ce que Cheikh avait compris : il accueillait tout le monde, de sorte que presque tous les grands comédiens sont passés par Daaray Kocc, qui est une école finalement.

[PHOTOS] ENTRETIEN avec Mandione Laye Sarr, Comédien à Daaray Kocc « Les goorjiguènes me courtisent »
Y a-t-il des actes d'ostracisme et ou de jalousie qui vous ont marqué à votre arrivée à Daaray Kocc ?

Non, peut-être, ce n'était pas forcément de la jalousie. II y a des gens qui, quand ils te voient pour la première fois, t'ignorent royalement, ou ne daignent même pas te saluer. Quand je suis arrivé à Daaray Kocc, il y a quelques éléments, je ne veux pas citer de noms, qui ne m'adressaient pas la parole. Un jour, on était en réunion, j'ai émis un avis contraire à celui d'une femme bien connue à l'époque, et elle me lance : «Toi, t'es mal placé pour me contredire.» Cheikh est alors intervenu pour lui dire : «Ici, tout le monde est sur un pied d'égalité, il n'y a pas de différence entre ancien et nouveau.» Après, je suis resté en froid avec cette dame. Et quand j'ai commencé à tenir des rôles, elle est devenue une amie.

C'était qui ?

Non! Je ne veux pas dire son nom. Je veux tout simplement montrer par-là qu'il y a des rivalités partout. Et c'est valable dans le milieu du théâtre.

Quel a été votre premier rôle à Daaray Kocc ?

A mon arrivée, on tournait un téléfilm qui s'intitule Promenade à Dakar. Youssou Mbaye dit «Mbaye délégué» y tenait le rôle principal de vendeur de journaux, moi, j'étais l'ami de son fils interprété par «Lamarana». Mais Promenade à Dakar n'est jamais passé à la télévision nationale. Car, un peu avant ça, la Rts avait censuré la diffusion du téléfilm, Les quatre vieillards dans le vent, sous la pression des religieux. II s'en est suivi une brouille avec Daraay Kocc. Et cela a été une période très difficile pour la troupe, la Rts ne voulant plus mettre un sou dans ces productions. Elle a favorisé d'autres troupes. Cheikh Tidjane Diop a alors commencé en 95 à produire des cassettes-vidéo avec des partenaires à l'étranger. Ce n'est qu'en 98 que les deux parties ont repris leur collaboration.

Pensez-vous que l'héritage de Cheikh Tijane Diop a été bien conservé par le Daaray Kocc ?

Cheikh Tijane Diop nous a appris beaucoup de choses. II ne voulait pas que l'on soit de simples comédiens. Grâce à lui, on peut faire aussi bien dans l'écriture de scénarios que dans la réalisation ou le montage. A sa mort, on a réellement pensé que Daaray Kocc n'allait pas lui survivre. Mais, il avait déjà préparé la relève. Après sa disparition, en novembre 2002, nous sommes restés plusieurs mois sans répéter. Mais depuis, la troupe a réalisé beaucoup de téléfilms à succès. II nous a laissé son homme de confiance, Pape Demba Ndiaye, directeur artistique de la troupe. Quelque temps après le décès de Cheikh, Pape nous a alors appelés pour un nouveau scénario: L'arrangement, où je devais être l'acteur principal.

Cela a été votre premier rôle principal à Daaray Kocc ?

Non ! Mon premier rôle, en tant qu'acteur principal, à Daaray Kocc, c'était dans Modou-Modou, en 97. Je jouais un jeune baol-baol venu du village et qui se retrouve marchand ambulant à Dakar. II devra faire face à beaucoup d'obstacles, avant d'émigrer en Italie.

Le dernier téléfilm, Le 13, a-t-il répondu à vos attentes ?

Oui, nous nous attendions à ce qu'il fasse boum ! Et nous ne sommes pas déçus. Au sein de Daraay Kocc, tout le monde y croyait. J'étais le seul à émettre des réserves. Mais Pape Demba disait que ce téléfilm fait partie de nos plus grandes réalisations. Le 13 a dépassé toutes nos attentes. Je pense que cette production ne pouvait que marcher. On a connu beaucoup de déboires avec ce téléfilm. Certaines séquences du premier tournage avaient mystérieusement disparu. Et nous sommes restés, après sa finition, un an à chercher un producteur. Alioune «Petit» Mbaye ou Babacar Lô, à qui on l'avait proposé, n'avaient manifesté qu'un timide intérêt. On s'est finalement rabattu sur un producteur basé en France.

Pourquoi la date du 13 ?

C'est le scénariste qui a donné ce titre. Au début, il avait simplement mis trois points de suspension. C'est bien après qu'il a retenu la date du 13. A mon avis, il l'a choisie parce que ça correspond à une date où les salaires n'ont pas encore été épuisés, donc les gens peuvent tenir une fête. S'il avait choisi le 27, par exemple, on n'aurait pu dire le mois est creux. Au Sénégal, il est rare de voir un mariage célébré dans la deuxième quinzaine du mois.

Comment se fait la distribution des rôles au sein de Daaray Kocc ?

II y a beaucoup de gens qui demandent, si c'est moi-même qui choisis mes rôles. Ce n'est pas l'artiste qui choisit son rôle, mais le directeur artistique ou le directeur du casting. C'est eux qui, en fonction des personnages, cooptent tel ou tel comédien. Selon qu'on doit jouer le rôle d'un bandit, d'un homme posé, calme, il faut choisir le bon comédien, c'est-à-dire quelqu'un qui peut entrer facilement dans la peau du personnage et qui a naturellement des dispositions pour jouer le rôle. Ou même qui a peut-être, dans sa vie, des points communs avec le personnage qu'il doit interpréter. Le plus important à la télé, c'est le jeu du visage. Le téléspectateur doit croire qu'il est dans la réalité. Donc à Daaray Kocc, on discute de la distribution, et s'il le faut, on passe au vote pour trouver un accord. Mais c'est le directeur artistique, Pape Demba Ndiaye, qui a le dernier mot.

[PHOTOS] ENTRETIEN avec Mandione Laye Sarr, Comédien à Daaray Kocc « Les goorjiguènes me courtisent »
Et pourquoi, vous soupçonne-t-on de choisir vos rôles ?

Car, très souvent, je tiens les beaux rôles: le directeur de service ; le bureaucrate qui est dans de belles bagnoles ou en compagnie des belles dames. Mais, ce n'est pas moi qui choisis, il faut demander à Pape Demba et aux autres réalisateurs qui me désignent pour ces rôles en costume ­cravate. C'est sans doute parce qu'ils pensent que je suis bien dans ces rôles et que je les joue bien. Donc quand ils ont un scénario, ils pensent immédiatement à moi.

Mais vous ne jouez que ces rôles, n'avez-vous pas envie de changer ?

Je suis preneur pour tous les rôles. Mon directeur artistique a même reconnu que je suis un comédien polyvalent. Je peux jouer le bon, comme le méchant. Je peux être doux ou bouillant. Je l'ai montré dans plusieurs téléfilms, où j'ai carrément changé de personnage. Dans Lii ci portable, par exemple où j'ai crié, râlé, déconné etc.

Actuellement, vous êtes en quelque sorte le beau gosse de service à Daaray Kocc...

(Rires) Non! Je ne peux pas dire que je suis le beau gosse de Daaray Kocc. Je ne peux pas dire comment je suis, je suis mal placé pour ça. A Daaray Kocc, il arrive que l'on ne soit pas d'accord avec la distribution, et que l'on conteste ouvertement le fait que j'ai été choisi pour tel rôle. Mais c'est le directeur artistique qui dit haut et fort qu'on ne confie pas un rôle de directeur de service à qui ne sait pas articuler correctement les mots français ou qui ne ressemble pas au personnage. Chaque artiste a le rôle qui lui correspond. Par exemple, pour jouer une femme mûre, posée qui parle calmement, je penserais automatiquement à Dieynaba Diallo, «Diéwo» : elle est douce, elle marque les points, les virgules. Par contre, pour un rôle de seytané, femme bavarde et qui divise les gens, je prendrais Ndèye Sy. Ça ne veut pas dire qu'elle est comme ça en réalité, seulement elle joue très bien ce rôle. Et si le téléspectateur te confond avec ton personnage à la télé, c'est que tu as réussi ton jeu.

Votre statut de star ne suscite-t-il pas de jalousie au sein de Daaray Kocc ?

Non, actuellement au Daaray Kocc, il n'y a pas de rivalités comme c'était le cas quand on venait d'arriver. Nous sommes tous comme des frères et soeurs. C'est Cheikh qui a favorisé ce climat. II nous a poussés à nous fréquenter et à connaître mutuellement les membres de nos familles. En tout cas, s'il y a rivalités ou animosités au sein de la troupe, personne ne le montre. Aujourd'hui, il y a une bonne ambiance à Daaray Kocc. Nous sommes entre jeunes et l'on se comprend. Même Cheikh Tidjane de son vivant nous disait: «Vous êtes plus faciles à gérer que vos prédécesseurs.» Parce qu'avant, il y avait de grandes vedettes avec de très forts caractères.

Quelles sont vos relations avec Pape Demba Ndiaye ?

C'est un ami. Au-delà du théâtre, nous sommes très liés dans la vie. On se dit tout, des choses concernant nos familles respectives ou le travail. Nous sommes très proches. On s'entend très bien.

C'est peut-être pour cela qu'il vous réserve les beaux rôles ?

Non, non. Ce n'est pas un gars qui travaille de cette façon. Pape n'est pas comme ça. Ce n'est pas son genre. Sinon, il aurait pu les donner à son jeune frère, puisqu'il en a un dans la troupe. C'est vraiment mal le connaître que de le prendre comme ça. En matière de distribution de rôles, il ne tient pas compte de ces considérations. II me fait confiance et à chaque fois qu'il me confie un rôle, je fais très bien ce qu'il attend de moi. II peut avoir des affinités particulières avec des personnes, mais cela n'influence pas ses choix.

Et quels sont vos rapports avec la comédienne Dieynaba Diallo, «Diéwo» ?

C'est une amie. ( il marque une pause.) Nous sommes très liés. On a une certaine complicité dans le jeu. C'est CheikhTidjane Diop qui nous a fait jouer ensemble pour la première dans Lii ci portable. Les téléspectateurs ont beaucoup apprécié. Et jusqu'à présent, je reçois des coups de fil de personnes qui croient que c'est mon épouse...

... Ou qui croient que vous sortez ensemble ?

Oui ! Les gens en débattent passionnément. Certains sont prêts à jurer la main sur le coeur que «Diéwo» est ma copine. Ce n'est pas vrai ! Elle-même l'a une fois démenti dans un journal en gros titre : «Mandione n'est pas mon amant!» En dehors du théâtre, on se voit rarement. On peut rester jusqu'à six mois sans se voir. On se rencontre uniquement lors des répétitions, sur les plateaux de tournage ou quand il y a une cérémonie chez l'un de nous. Je n'ai pas de relation avec Diéwo en dehors du cadre du travail. Nous entretenons des relations strictement professionnelles. II peut bien arriver que des comédiens développent une certaine complicité dans leur travail, jusqu'à pousser les gens à se demander s'ils ne sont pas réellement amoureux l'un de l'autre. Beaucoup de gens me disent: «Entre Diéwo et toi, il se passe des choses pas claires. .. »

Et qu'est-ce que vous leur répondez ?

Ils ne savent pas de quoi ils parlent. Même Diéwo, de son côté reçoit les mêmes remarques. Et certains sont allés jusqu'à lui dire, notamment un journal d'ici : «II paraît que c'est à cause de Mandione que tu as divorcé, car tu es amoureuse de lui.» Ce ne sont que des rumeurs non fondées. Nous sommes de simples amis. Nous avons une très grande complicité sur scène. Les fans disent que nous formons un beau couple à la télé et voudraient toujours nous voir jouer ensemble.

Cette grande complicité n'a-t-elle pas eu un impact sur sa vie de couple ?

Non, je ne le pense pas. C'est une femme sincère et responsable. Elle a suffisamment de professionnalisme pour faire comprendre à son époux qu'elle tient à son métier et que notre complicité, c'est juste du théâtre, ça s'arrête à la télé. Je ne crois pas le fait qu'on ait joué souvent ensemble des rôles de mari et femme à la télé ait eu un incident sur sa vie de couple.

«J'AI REFUSE LE PREMIER ROLE DE TABLEAU FERRAILLE»

Existe-t-il des pratiques mystiques au sein de Daaray Kocc ?


Je n'en sais rien. Je suis venu dans la troupe en 1994. Et je n'en ai pas entendu parler. D'ailleurs, je n'essaie même pas de comprendre. De toute façon, on ne m'a jamais jeté de sort et je n'en jette pas non plus.

[PHOTOS] ENTRETIEN avec Mandione Laye Sarr, Comédien à Daaray Kocc « Les goorjiguènes me courtisent »
Comment pouvez-vous être sûr qu'on ne vous a jamais lancé de sort ?

Ah non, je ne vois pas pourquoi les gens le feraient. Qu'est-ce que j'ai de particulier et qui peut bien pousser les gens à le faire ? Je n'ai rien de plus que les autres.

Pourtant, d'anciens comédiens de la troupe ont reconnu l'existence de pratiques mystiques, voire de deums qui seraient à l'origine de décès en série...

Moi, j'ai simplement entendu les rumeurs comme tout le monde. En ce temps-là, j'étais encore à l'école primaire. J'entendais les commentaires sur les décès fréquents à Daraay Kocc. II n'y a que les Sénégalais pour disserter sur ces sujets-là. Mais, quoi de plus naturel que mourir. Seulement, quand on est célèbre, sa mort fait l'objet de toutes sortes de commentaires. Mais combien de gens meurent sans qu'on en parle ? Entre la mort de Ken Bugul et de Mass, il y a des milliers des gens qui sont décédés sans que personne ne trouve à redire. Deux comédiens de la même troupe peuvent bien avoir le même jour de décès ou quelques mois de décalage ! Ce n'est pas parce que des comédiens sont morts à quelques mois d'intervalle qu'ils ont été victimes de mauvais sorts.

Mais à l'époque, cela avait fait beaucoup de bruit au sein de Daaray Kocc ...

Je ne peux pas en parler parce que je n'étais pas encore là-bas. Ce que je peux vous dire, c'est qu'à chaque fois qu'un homme célèbre meurt, il y a toujours des spéculations sur les causes de son décès.

Croyez-vous aux pratiques mystiques ?

Oui, j'y crois, comme tout Sénégalais. Ça existe bel et bien. Même le Coran en parle.

Comment est-ce que vous faites alors pour vous en protéger ?

Très bien (Il se redresse sur son fauteuil.) Mais, moi, je vais voir les marabouts. Je prends des bains mystiques. Hé, moi je prends des bains (il insiste), comme le fait le lutteur qui va à l'arène, le travailleur qui est dans son service. C'est pour me protéger et me sécuriser, parce que personne n'est à l'abri. II faut donc prendre les devants. Même, les toubabs le font. C'est une question de sécurité. II faut prendre des bains, réciter des formules incantatoires à des occasions particulières. Nous sommes des Africains. II n'y a pas un seul artiste au Sénégal qui ne le fait pas! En tout cas, moi je sollicite des prières pour me protéger, à commencer par celles de mes parents. En tant qu'artiste, je ne sais pas réellement à quoi m'attendre. Je rencontre beaucoup de personnes sans réellement connaître leurs intentions. Quelqu'un peut venir à toi se présenter en fan, alors qu'il a d'autres idées derrière...

Croyez-vous à l'existence des deum ?

Je ne dis pas que cela n'existe pas. Nous sommes en Afrique encore une fois. Seulement, je n'ai pas encore vu quelqu'un, dans mon entourage familial ou dans mon lieu de travail, qui a été victime de deum;

Est-ce qu'il vous est arrivé de refuser un rôle à l'écran ?

(Il réfléchit) Non. Non. Ah oui ! Une fois, avec Tableau Ferraille de Moussa Sène Absa. J'étais pressenti pour être l'acteur principal avant Ismaël Lô. Mais, j'ai refusé de prendre le rôle, quand j'ai vu le scénario, il y avait des scènes que je ne joue pas. Par exemple : la nuit de noces avec la deuxième femme, où je devais me retrouver nu et une autre séquence de flirt très poussé. J'ai dit à Moussa Sène Absa que je ne joue pas ces scènes. Je suis comédien, mais musulman avant tout. Nous avons nos traditions et nos cultures. On ne peut pas faire n'importe quoi à l'écran. Je suis Layène, même le fait que je fasse du théâtre est mal vu par certains à Camberène. En plus je ne veux pas jouer un film qui apportera la honte sur moi ou ma famille. Même pour des milliards, je ne jouerais jamais nu, je n'embrasserai jamais une fille à l'écran, je n'interpréterais jamais le rôle d'un homosexuel. Cela peut me porter préjudice. Si je joue le rôle d'homosexuel à la télé, les gens vont croire que je le suis.

Est-ce qu'on vous a déjà traité d'homosexuel ?

(Un peu surpris) Quoi ? Non, ça jamais. On ne m'a jamais traité d'homo. Je sais qu'on dit de moi que je suis un grand frimeur (bari titeur). Que les Sénégalais arrêtent ! J'entends souvent les gens traiter des animateurs, des artistes, des musiciens d'homosexuels alors qu'il n`en est rien. C'est tout simplement parce qu'ils sont beaux et qu'ils s'habillent bien, alors des hommes, par jalousie, les traitent d'homosexuels. Et le plus souvent, ce sont des hommes qui sont à la base de telles rumeurs.

Quels genres de remarques vous adresse-t-on le plus souvent ?

Les gens disent que je suis un frimeur. D'autres disent: «II me plaît parce qu'il est beau, ou qu'il est correct, il s'habille bien, il est posé...» Certains disent aussi, c'est un gentleman. Ou certaines femmes me disent : «Todj nga télé bi !» («Tu as fait un tabac à la télé!»)

Etes-vous un frimeur dans la vie ?

Non. Les gens font la confusion. Les rôles qu'on me donne, il faut que je les tienne bien. Ils pensent qu'un comédien, c'est celui qui fait le pitre dans la rue, qui sait déconner. Moi, je ne suis pas ce genre de personne. J'ai ma personnalité. Quand je finis de faire du théâtre, je me débarrasse de mon manteau de comédien. Mais ici, les gens confondent le comédien et le clown et veulent que je réponde à toutes leurs sollicitations dans la rue.

Y a t il des gens qui vous disent que vous êtes beau ?

(il sourit) Oui, oui, ça arrive.

Et vous, comment vous vous trouvez ?

Je ne sais pas. Je sais seulement que quand je m'habille bien, je suis très présentable et je me sens bien dans ma peau.


«AVANT, J'ETAIS CHAUFFEUR...»

Qui est-ce qui vous dit le plus que vous êtes beau, des femmes ou des hommes


Plus souvent des hommes que des femmes.

Mais il y a quand même des hommes ?

Oui bien sûr ! II y a des hommes, c'est parce que, eux, ne sont pas méchants ou jaloux. Mais les hommes ne me disent pas directement «tu es beau», ils disent généralement «tu es un gentleman». Les hommes ne disent pas : «Je t'aime.» En tout cas, les vrais hommes ne font pas ça.

Y-a-t-il des hommes qui se disent attirés par vous ?

(II marque une pause et puis s'exclame) Mais, ce sont des homosexuels, ces hommes alors.

Vous voulez parler des goorjiguènes ?

Vous n'avez jamais rencontré d'homme qui vous fait des avances ?

(Nouvelle pause) Très bien. Vous savez que nous vivons dans un pays très «grave» ! II y a des hommes, dès qu'ils voient un autre homme présentable et élégant, ils tombent amoureux de lui!

Avez-vous déjà rencontré des hommes amoureux de vous ?

(Un peu hésitant) Oui, oui j'en ai rencontré.

Ah bon ? Quand ?

Ah oui ! Au début, je ne m'en rends pas compte. C'est par la suite que je comprends que ce sont en réalité des goorjiguènes, des homosexuels. II arrive que quelqu'un m'appelle, se présente d'abord comme un simple fan. Mais au fur et à mesure que je m'entretiens avec lui au téléphone, je découvre qui il est réellement. Parce qu'il te glisse certaines expressions !

Quelles expressions ?

Des hommes qui te disent : «Je t'aime, tu m'empêches de dormir, tu hantes mes nuits etc.» Quand un homme est capable de dire ça à un autre homme, tu te rends compte immédiatement que c'est à un goorjiguène, à un homosexuel que tu as affaire.

Et comment réagissez-vous à ces avances?

Non, là je mets fin à la conversation sur le champ. Et je lui dis de ne plus m'appeler. Parce que, pour moi, il faut être soit un homme soit une femme. Je n'essaie même pas d'avoir des relations avec ce genre d'hommes. Imaginez qu'on te voie en compagnie de quelqu'un qui prétend être ton fan, alors qu'il est en réalité un grand goorjiguène ! Ceux qui le connaissent vont penser que tu es comme lui ou que vous sortez ensemble.

Comment ces hommes se comportent avec vous ?

Autant je rencontre des femmes qui me crient «Mandione, je t'aime, épouse ­moi», autant je vois des hommes, qui me disent ouvertement «tu me plais». Un jour, je reçois un sms qui dit : «Je t'ai vu au volant d'une voiture et je suis tombé sous ton charme.» Je ne savais pas qui en est l'auteur. Habituellement, je ne réponds pas. Mais, par courtoisie, j'ai quand même répondu en ces termes: «Merci, c'est qui ?» A ma grande surprise, je reçois un nom d'homme: Djiby, ou je ne sais plus quoi, mais j'étais franchement déçu. Après coup, j'ai réalisé que ce gars ne peut être qu'un homosexuel. Je lui dis : «Comment un homme peut-il se permettre d'envoyer des choses pareilles à un homme comme lui.» II me répond qu'il est un homme et qu'il lui arrive de tomber sous le charme d'autres hommes. Je lui dis alors : «Donc, tu es un homo.» II confirme. Je lui écris ceci : «Tu es mal tombé, puisque j'ai horreur des goorjiguène. Ne m'envoie plus de message. Moi, je suis un homme avec grand H.» J'ai rencontré un autre homme qui me dit : «Oui, c'est plus fort que moi, tu m'intéresses ...» Je lui ai dit : «T'es mal tombé, moi je préfère les femmes aux hommes.»

Ce sont donc des cas qui vous arrivent souvent?

Mais, je vous jure que j'en prends même peur parfois ! Quand un homme comme moi tombe amoureux de moi ... (rires). Et des cas comme ça m'arrivent souvent. La dernière fois, c'est un homme qui m’appelle je ne sais pas qui lui a donné mon numéro - et me dit : «Mandione, je t'ai vu sur une affiche de publicité, tu es «chon »... tu es habillé comme ça, tu es beau..» Je lui réponds fermement, «Hey, soit tés un homme ou une femme.» Ou y en a qui me disent carrément: «Quand est ce qu'on pourrait se rencontrer ou j'aimerais te rendre visite.» Je ne le laisse même pas finir. Je coupe court à la conversation. Et je ne décroche plus le téléphone, si je soupçonne que c'est ce genre d'homme qui est au bout du fil. Donc, je rencontre souvent ces genres de difficultés. Je suis étonné quand j'entends des déclarations de la bouche d'un homme, du genre : «Tu fais vibrer mon coeur, tu perturbes mon sommeil...» Et des fois, un homme t'aborde dans la rue sous prétexte qu'il est ton fan, mais rien qu'à voir sa façon de parler, ses manières efféminées, tu sens nettement que c'est un goorjiguène. Généralement, je suis très courtois avec mes fans, mais avec ceux-là, je ne perds pas de temps. Je suis un homme marié qui a des enfants. Et avant d'être marié, j'ai eu des copines. Alors, tu t'imagines quand un homme vient à toi pour te faire des avances, te dire : «Je t’aime, tu me plais... »

Vous semblez apporter un soin particulier à votre corps. N'est-ce pas excessif pour un homme ?

Oui, chaque deux mois, je vais dans un salon de beauté. Je pratique également la gym. Mais ici, les hommes qui prennent soin d'eux, on les taxe de frimeurs. Je suis les enseignements de Seydina Insa Laye et de Chérif Ousseynou qui s'habille très bien comme vous le voyez. Un musulman doit entretenir son corps. C'est pourquoi, je vais également chez un pédicure ou un manucure. Et, c'est tout à fait normal. Histoire de rester propre. Parfois, je prends toute une journée pour prendre soin de moi, de mon corps. Je vais donc dans un salon, on me masse, on me retape comme une bagnole qui entre au garage. Ce n'est pas une affaire de femme seulement. Le Prophète nous recommande de prendre soin de notre corps. Mais, je dois préciser une chose, beaucoup pensent que je fais du wave (Ndlr: style de coiffure qui donne aux cheveux un aspect ondulé), mais je n'utilise aucun produit pour mes cheveux. C'est naturel, j'ai une chevelure de Maure, comme on dit. (II passe les doigts dans les cheveux en guise de démonstration.) C'est un wave naturel.

Etre mannequin ne vous a jamais tenté ?

Si, j'ai reçu plusieurs propositions pour être mannequin. Mais des amis m'ont déconseillé de faire ce métier. Parce que, c'est un milieu très «grave». Au Sénégal, il suffit d'être dans un milieu pour être confondu avec le monde. Si, par exemple, on te voit sortir d'un bar, on dira automatiquement que tu es un ivrogne. Quand on te voit sortir d'une mosquée, on pensera immédiatement que tu faisais la prière, même si ce n'est pas le cas. Le milieu de la mode est considéré comme dangereux avec beaucoup de tentations, mais cela ne veut pas dire que tout le monde est mauvais. J'ai beaucoup d'amis parmi les mannequins, des hommes et des femmes.

Qu'est-ce qu'on vous a dit qui vous a dissuadé d'être mannequin ?

C'est comme ces choses qui m'arrivent maintenant : les mannequins hommes sont aussi courtisés par les goorjiguènes, ils reçoivent des avances de la part d'autres hommes. Des personnalités très influentes tombent amoureuses d'eux et leur font la cour. Et certains ne résistent pas longtemps à la tentation de l'argent et finissent par dévier. C'est pour éviter ces travers que j'ai suivi le conseil de mes amis de ne jamais être mannequin. Je suis un musulman. J'ai des principes et j'ai reçu une éducation de base. II y a des choses que je me refuse de faire. Et le simple fait d'être vu en compagnie de certaines personnes est très dégradant.

Pensez-vous pouvoir être un bon acteur de cinéma ?

J'ai tourné une fois dans un film. J'ai effectivement envie de faire du cinéma. J'ai fait plusieurs castings, mais c'est resté sans suite. Pour le moment, je n'ai tourné que dans un film de Ben Diogaye Bèye, Un amour d'enfant. A part ça, on m'a proposé des rôles de figuration, mais je ne peux plus me permettre d'être figurant dans un film, je suis connu et je me suis déjà fait un nom. Je veux un vrai rôle, même si c'est pour apparaître dans une seule séquence.

Est-ce que vous gagnez bien votre vie en tant que comédien ?

L'art ne nourrit pas son homme au Sénégal. J'ai joué une dizaine de pièces où je suis l'acteur principal. Si c'était en Europe ou aux Etats-Unis, je serais devenu milliardaire. Ici, au Sénégal, on ne peut pas bien vivre du métier de comédien. On ne nous soutient pas. Les Sénégalais ne prennent même pas notre boulot au sérieux.

A SUIVRE...

...Propos recueillis par Adama DIOP

Source: Weekend Magazine

Mardi 30 Octobre 2007



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par ndeye mareme le 22/06/2009 14:53
Slt madione je te transmets toute mes fèlicitations et une bonne continuation dans toute tes projets you are the number one.

52.Posté par NDEYE le 22/06/2009 13:52
Slt à toi briseur de mariage,moi c'est Ndeye, enfaite je voudrais entrer en contact avec Pape Demba Ndiaye (mon idole).Je suis realisatrice et j'aimerais m'entretenir avec lui.J'attend impassiement votre rèponse bye.

51.Posté par princess le 19/06/2009 13:04
diadieuf mandione moi jet vu kune seule fois mai t tres modeste.n ecoute pas les gens senegal dagnou sokhor
bonne continuation

50.Posté par fatima le 17/06/2009 17:48
il est vraiment beau moi je l admire enormement

49.Posté par fatoumata yade le 15/06/2009 21:25
slt MADIONE depuit mboro je sius une fans yale nala yala lafale satte ducourage les fans sont derriere tw

48.Posté par fatou le 29/05/2009 17:49
yénn man da guénn ma diakhal lodieum si waloum diné dolén si wakh dara]i]i]i

47.Posté par feuz le 15/05/2009 22:45
slt je suis une de tes fans vraiment je suis fiér de tw mandione bisssssssou

46.Posté par aliou niass mbaye le 21/02/2009 16:18
je mapelle ALIOU NIASS MBAYE agé de 19ans je veux le numéro de DIEWO que jaime trop.jai cherché partout son numéro mais malheureusement je laitrouvé.je comte sur toi pour lavoir mon esst 773021090

45.Posté par MAMEALASSANE LAYE THIAW le 24/11/2008 22:49
SLT MADIONNE J AI ME DIEWO COMMENT FAIRE JE SUIS UNE FILLE DE 17 ANS J ABITE A YOFF POUR MADIONNE CHE MOUHAMADOU LAMINE

44.Posté par MAMEALASSANE LAYE THIAW le 24/11/2008 22:45
SLT MADIONNE J AI DIEWO COMMENT FAIRE JE SUIS UNE FILLE DE 17 ANS J ABITE A YOFF POUR MADIONNE

43.Posté par MAMEALASSANE LAYE THIAW le 24/11/2008 22:42
SLT MADIONNE

42.Posté par NDIAYE le 21/11/2008 18:21
si tu reçoi mon message écrit moi car ça fait des année k j te cherche j suis étudiante en france et j v fair connaissance avec toi ne le prend pa autrement j parle k de toi dans ma vie cé du jamais vu mon mailmcé amyndeye005@yahoo.fr je suis impatiente je tencourage osi

41.Posté par sarr le 21/10/2008 21:48
Franchement tu joues bien .continues et je te souhaite bon courage.
et bonne chance et mefie toi de tes ennemis surtou, mais donnes leur des sourires quant méme..

40.Posté par MINA le 06/09/2008 22:43
BRAVO MADIONE JE SUIS TON FAN. JE TE FELICITE ET VA DE L'AVANT
BISOUS. mon copin est tres jaloux de toi tellement que quand je te vois,je ne tiens plus en place.

39.Posté par khady fall le 27/08/2008 18:55
stl mandione je sé é je sen k je sui ton fans number one je ne sui pa moliere pour técrir dé vers je ne sui pa verlaine pour te dire des poémes je reste mw mm pour te dir je téme je tador je testism tu m rend heureuse je ne rate pa té théatre vréma je tencourag je te souhét tou le boneur du monde succé total encor je tém du finfond du plus profond dedan de lintérieur de mon coeur ci kaw ci kanam ci lou bakh gros bisou ciao svp jaten ta reponse sur mon email

38.Posté par barahenry le 16/05/2008 23:14
salut mandione ya ngui gaye khola n ecoute pas ces paroles et accroche toi sa ira inchalla du courage nekhe nguama trope bons baisers a toi

37.Posté par fall le 08/05/2008 18:42
salut moi c mame anta et je suis elelve vraiment moi mon reve est de faire des publicites et vraiment et je veux qu'on m'aide

36.Posté par fatimatou ndiaye le 05/05/2008 18:25
slt mon beau comment vous alez je suis une de vos grandes fans je voudrai savoir si par hasard vous pouvez me donnez numéro de télephone car ma grande soeur voudrait parler avec vous au télephone s'il vous plait donnez le moi je vous remercie.

35.Posté par wa ouakam le 14/04/2008 14:29
Salut Mandione. Je suis un trés grand fans à toi. Tout ce que je te conseille c'est de rester toujours modeste. Ne prend pas la grosse tête.

34.Posté par aissatou le 12/04/2008 15:06
salu man,sui vremen desole mé nécoute persone koi.on é au senegal ya toujour des mecontant derniere on y peu rien.jé toujour ete fan de toi et tu le sera toujour malgre tou. je te voi tjour come frer .tu jou tre bien tes role .ya combien dartiste a daray et pourtan toul monde te pointe du doi .mé why,,,,,,,,,,kil te less trankil au moin .du courage continu té sur le bon chemin.continue a gere ton succe man .tu en lpin et tu en aura tant kil plai a dieu .k dieu soi avec toi man .bone continuation .aissssssssssssss

33.Posté par adja le 04/04/2008 23:54
salut mandione ne fait pas soussi dieu est grand tout ira bien du courrage je suis un fan malheureusement on se connait pas .

32.Posté par fan le 30/03/2008 18:22
salut madionne je fait parti de tes fans et j'aimerai bien avoir ton numèro

31.Posté par marie diop le 29/03/2008 23:40
moi je suis un fans qui t aime vraiment je parle que de toi j envi de voir j abite a keur mbaye fall moi et ma copine khadyja

30.Posté par khadyja le 29/03/2008 23:37
on es tes fans qui t aime vraiment on tencourage va de l avant tes fans marie diop et khadyja

29.Posté par la mauritanienne le 13/03/2008 16:15

Bonjour,

saches que je cherchais des mois sur Google pour trouver comment te voir sur internet car tu me plait beaucoup.
je te conseille de contunuer de joué ainsi car ton avenir y dépende, tu es jeune agréable à dire mon frére, mon mari, etc...l
je n'ai jamais venu au dakar, mais le jour k jy passerai je ferai tout le moyens de te voir.
car tu me plait beaucoup

28.Posté par kinzo le 28/02/2008 15:02
tinkiet quand on a kelk chose de particulier, on attire forcément des commentaires particuliers.continue à gerer ton succès comme en ce moment que Dieu te garde.

27.Posté par yass le 26/02/2008 02:14
salut je suis ta gnésse ca que je suis tout coeur avec toi tonton du courage

26.Posté par Khadidja le 01/02/2008 10:42
bonjour Mandione yaw yay sama serigne bon courage et bonne contunuation pour toi et toute troupe Daaray Kocc affaire yen la ce que je vroudrais vraiment c'est vous rencontrer vous tous et discuter avec vous et discuter de quelque chose sur le theatre merci j'espere que mon message sera transmis a bientot Inchallah.

25.Posté par colle any le 10/01/2008 17:13
sampena thioukel ak bop ak ndong tu es superbe et talentueux mah challa je te kiff suis pas un homme

24.Posté par dapen le 07/11/2007 14:04
SLT mandione tu es trés beau machallah et trés stylé. tu es correcte et posé . mais stp ne prend pas la grosse téte. est ce qu'il y'a un fan's club mandione. nous aimerons trop te voir en vrai et moustapha diop et pape demba ndiaye si c'est possible.

23.Posté par niokho de milan le 01/11/2007 14:37
LAYE MAKHTAR LAYE MA DINE LAYE...SA CANAME..SA CANAME.UN BON MUSUL MAN DOIT ETRE PROPRE AVEC SES MULTIPLES ABLUTIONS ET BAINS....

22.Posté par NENE le 01/11/2007 12:14
SLT MANDIONE ICI NENE NIASSE DEPUIS PARIS JE ME CONSIDERE COMME FAN ET GRANDE SOEUR N ECOUTES PAS CE QUE DISENT LES GENS SUR TOI.DOUBLES LES, DEPASSES LES, NE LES CALCULES PAS ET CONTINUES A ETRE POLI ET A JOUER TES ROLES SUPERS COMME TE LES CONFIE PAPE DEMBA ET SON ONCLE RELIGIEUX CHEIKH TIDIANE DIOP(PSL QUE LA TERRE LI SOIT LEGERE). JE T ENCOURAGE CHER FRERE.

21.Posté par pape diene milano le 31/10/2007 14:14
diadieuf sahaba baye laye...Yalla nala Yalla samma barke cherif ousseynou

20.Posté par pape diene milano le 31/10/2007 14:08
layemakhtar mandione laye...bon courage tu es un bon musulman sahaba Seydina Limamoulmahdyou salalahou aleyhi wasalam.ton frere pape diene depuis italie...

19.Posté par SARR le 30/10/2007 23:07
mannéyako yor nagne ko wakh té déeeeeeeeeeeeeeee et bonne continuationsa fans la depuis espagne lo déf nékhna

18.Posté par doumo le 30/10/2007 18:20
C'EST VRAI QUE QU'ON NE PEUT PAS ECHAPPER A DES COMMERAGES ON EST AU SENEGAL ....MAIS NE VA PAS JUSQU"A DIRE QU'IL EST AUTORISE D'AVOIR PLUS DE 4 FEMMES. SERIEZ A MESURE D'ETRE EQUITABLE AVEC 6 OU 8 FEMMES

17.Posté par dykha le 30/10/2007 18:06
ton véritable fan et puis ce ki me fait mal cé k je ne t'ai vu k'une seule fois lors du tournage de badou meune lép à l'infirmerie du camp abdou diassé alors k ce jour là tu me taquinais parce k je venais de prendre mes piqures talouma lawone
mais dina défat lép pour djisla actuellement je suis au maroc mais pape djiba je vais lui demander ton number bisou bye
ton fan

16.Posté par khady le 30/10/2007 17:43
je trouve ke tè un bon comedien vraiment surtout n ècoute pas lè gens ki disent du mal je t encourage et bonne continuation.

15.Posté par alaham le 30/10/2007 17:33
je ne sais pas porquoi quand les senegalas voient un homme elegant ils te croient goordjiguen..............mais arretez quand meme c'est pas du tout vrai. je trouve qu'une personne qui dois se presenter a la tele dois etre tjrs correcte parce que c'est le monde entier qui verra le video... Mandione boul falle ken dagnou sokhar de ignane mais yaw kou bakh nga....machalah laye makhtar.

14.Posté par douloune le 30/10/2007 17:11
c parce ke tu as des allures de pederastre oui c pk ils te courtises

13.Posté par Chérif El Béchir LY le 30/10/2007 16:48
Tu courage Laye je t'apprécie beaucoup

12.Posté par sall le 30/10/2007 15:37
il n'est pas ngoor giguen mais c'est un homme de dieu eduquè dans l'islam qui ne doit pas du tout s'approcher aux choses mondaines....et parcequ'il n'a pas respectè cela ....qu'il va souffrirde toutes sortes rumeurs.....tu aurais du laisser tomber tout cela.....c'est mieux pour toi.....rt l'argent que tu paye pour te faire beau ne t'attire que des homos,il faut allerle donner ades musulmans qui n'ont pas mangè...

11.Posté par MOI le 30/10/2007 15:36
Il faut bien le reconnaitre, tu es trèèès beau...

Je te rassure tout de suite je suis une femme, j'ai 30 et je vis à Paris, je me disais souvent qu'en vacance à Dakar je chercherai à te rencontrer...

Si tu étais célibataire, ça m'aurait plu de te connaitre plus mais comme tu es marié, je te souhaite bcp de bonheur dans ta vie familiale et professionnelle et surtout n'écoutes pas les envieux car il y en a bcp au Sénégal...

Bon courage...

10.Posté par astou le 30/10/2007 13:23
tu me me plais bcoup mais fait un peu attention les gens dit que tè un gorjiguene ( gua balma si wakhine bi ) mes du courage de toute facon yalla khamna yaw sa bop khamgua

9.Posté par djiby le 30/10/2007 13:16
bravo laye mahtar

8.Posté par alou le 30/10/2007 12:40
espece de goorguinè

7.Posté par bou le 30/10/2007 12:18
dddddddd

6.Posté par senegalais le 30/10/2007 12:12
Monsieur, tout tu n'est expert dans une maniere ou tu ne sait pas il faut se taire c'est mieux. quand tu dis il nest nul mentionne dans le coran qu'une personne epousait plus de quatre femmes c'est parce que tu n sai pas le coran et la souna du prophete. il faut attendre qu'on parle de theatre pour donner tes grains de sel. La prochaine fois il faudra demander avant de parler de la religion.

5.Posté par SAnex le 30/10/2007 11:53
Félicitation Mandione
en tout cas tu es un grand artiste, tu joue très bien et je suis parmi tes fan
bonne continuation

4.Posté par ndéye le 30/10/2007 11:54
salut...
moi je fais partie de tes fans. tu joues et incarnes très bien tes rôles et je trouves que c'est ça être un véritable comédien. en tout cas je t'encourage à allez de l'avant et de persévérer dans ta carrière d'artiste comédien. je prie pour que le Bon Dieu te protège et te soutienne dans toutes tes entreprises et que tu puisses jouer des rôles principaux dans les films sénégalais et même dans les films internationaux. je tiens à te dire que Le Bon Dieu est toujours avec ceux qui sont de bonne volonté et qui sont courageux et persévérants. je te donne ces conseils car je te considére regarde comme un frère.

ndéye

1 2

Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés