Référence multimedia du sénégal
.
Google

[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''

Article Lu 17255 fois

Plus connu sous son Label « oumou Provoc'Ation », la styliste, relookeuse, Oumou Kalsoum Ndiaye Chanley revient dans ce numéro sur sa récente épreuve judiciaire contre le magazine « Week­-end», mais aussi sur certains points de sa vie professionnelle familiale, pour le plaisir des lecteurs de Station. Visez la suite.



Oumou Vous venez de traverser une pénible situation qui a été tranchée par la justice. Quelle lec­ture faites-vous de cette épreuve? Je rends grâce à Dieu, à mes parents, mon mari et tous mes amis qui de près ou de loin m'ont soutenue. Je réitère également mes félicitations à la justice de mon pays, car dans cette affaire, justice a été rendue. Au risque de répéter, je vais vous faire une présentation linéaire de cette affaire. J'ai eu à organiser une manifestation de type soirée Africaine où le jury mis en place a convié les participants à un concours du plus beau boubou traditionnel. A cette soirée, a accédé Pape Mbaye qui, je pré­cise, a payé son ticket comme tout le monde. II a également pris part au dit concours et a fait partie des gagnants.


[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
A la fin de cette soirée que j'avais organi­sée au «Nirvana», il a posé avec moi, à l'instar de plusieurs personnes. Je rajoute que c'est une soirée qui était animée par Mbaye Dièye Faye et qui a accueilli plu­sieurs personnalités dont des promoteurs, des directeurs de sociétés, des vedettes à l'image de Viviane Ndour... Et ce jour la presse était présente dont le magazine «Week-end». Mais jusque là, personne n'a rien trouvé à dire.

Alors maintenant que l'affaire des pédés défraie la chronique et que Pape Mbaye et Cie ont fait planer des menaces de débal­lages, les gens de «Week-end», fouille dans leurs archives pour extraire la photo où Pape Mbaye a posé avec moi, qu'ils ont associé un article qui n'a absolument rien à avoir avec moi et qui parle de pédés.

Je me suis dite si je ne réagis pas, il est clair que certaines personnes qui ne me connaissent pas vont se dire dans leur fort intérieur que j'ai des affinités avec la bande à Pape Mbaye. Je respecte les liber­tés des gens, même celle des «goordji­guène», bannis par la morale, mais ce n'est pas pour autant que je partage ce qu'ils font. Et je ne peux accepter le fait que des gens tentent de m'associer à cette frange. L'autre fait qui m'a poussé à réa­gir, est comme vous le savez, je suis marié à un «toubab» qui est très respectueux des valeurs, de la morale. Et il est clair qu'en ne faisant rien, certains pourraient, dans leur déduction, remonter injustement jusqu'à lui. C'est ainsi que j'ai pris langue avec mon avocat Me Mbaye Jacques Ndiaye, qui défend les intérêts de ma famille, pour entamer la procédure. Et je précise que c'est lui qui m'a montré pour la première fois le magazine et il a joué un grand rôle avec son épouse, Thérèse Ndiaye au règlement de cette affaire aussi bien sur le plan judiciaire que familial.


[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
Au-delà de proches, aviez-vous reçu le soutien de vos collègues stylistes ? Non ! Je dois dire qu'à l'exception de la styliste Nabou Diagne, je n'ai pas senti où reçu le soutien même moral, venant de collègues évoluant dans le milieu que moi. Mais pour moi, le plus important est qu'il fallait d'abord compter sur mes forces pour sortir la tête de l'eau. Mais j'avoue que j'ai été agréablement surprise par Nabou qui en plus de me soutenir, m'a même proposé d'être à mes côtés à la barre. Je lui ai fait comprendre que le procès se tenait à huit clos et malgré cela, elle a quand même fait le déplacement jusqu'au tribunal. Je trouve que rien que pour ce geste, je ne trouve pas les mots pour la remercier. Elle a montré qu'elle est une grande dame, chapeau.

Est à dire que la solidarité n'est pas de mise dans votre corps de métier ? Je ne saurais vous le dire, tout comme je ne saurais vous assurer que les gens se mettent des bâtons dans les roues. Vous savez, moi je vis dans un cercle fermé de gens que je considère vraiment comme étant mes amis. Le reste je ne m'en préoc­cupe pas trop. II ne m'arrive pratiquement jamais de demander conseil à des collè­gues. Ce n'est pas que je suis suffisante, mais c'est juste que c'est toujours vers mon mari que je me tourne pour ce genre de questions. Et à ce jour, je n'ai pas connais­sance et je ne suis affilié à aucune associa­tion qui regroupe des stylistes, relookeu­ses...


[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
Justement parlez nous de votre spécialité, le relookage, en quoi est-ce différent du stylisme ? Pour me résumer, je dirais que les stylistes créent, confectionnent le vêtement alors que la relookeuse cherche à soigner le style, le look des gens en leur proposant des choses uniques, par exemple des tissus de classe et des vêtements dont ils sont sûr d'avoir l'exclusivité et quelque part, j'anti­cipe sur les modèles qui vont dans 2 ans, 3 ans, faire tendance.

Parlez-nous à présent de votre carrière de relookeuse... J'ai débuté ma carrière de relookage il y a environ trois ans. En association avec des amis nous avions ouvert une boutique à Saly. La collaboration a fini en queue de poisson, parce qu'à un certain moment, mes associées qui voyaient que la boutique prenait de la couleur, ont tenté de s'en accaparer. Lorsque j'ai compris cela, je leur ai laissé l'affaire en leur demandant de me restituer mon Label «Provocation». Je me suis alors retirée à Dakar où j'ai ouvert ma boutique, Oumou «Provoc'Action». Un an après, j'ai appris que mes associés ont fermé boutique. J'ai décidé de combler le vide en ouvrant ma seconde boutique à Saly. Et depuis je me suis faite un nom et une clientèle fidèle et fière du pro­duit que je leur propose.



[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
Vous aviez auparavant, connu une carrière de mannequin ? J'ai atterri de façon fortuite dans le métier de mannequi­nât. Je m'étais rendue en com­pagnie d'un photographe français, Claude Dacier qui couvrait la collection organi­sée à la foire internationale de Dakar par Youssou Ndour et Alphadi. Et Claude voyant ma grande taille et ma morpholo­gie qui collait avec celle du mannequin, m'a dit : écoute ce serait intéressant que tu montes sur scène pour défiler. J'ai hésité parce que je ne m'étais pas préparée à cela et aussi parce je m'étais rendue à ce défilé juste pour aider Claude dans son travail. Finalement, il est parvenu à convain­cre les organisateurs qui ont accepté que je défile. C'est ainsi que j'ai été maquillée, pré­parée et c'est ainsi que j'ai fait mes premiers pas dans le mannequinât.

En puis en 1993, j'étais obligée de marquer une pause à la suite de mon voyage en France pour travailler dans une struc­ture dénommée «Boutché location de voiture». Quelques années après, j'ai été remarquée par un grand couturier français, Christian Lunarez qui m'a demandée de travailler en exclusivité avec sa marque. C'est ainsi que j'ai participé au salon du prêt-à-porter de Paris, sur la Côte d'azur, à Monaco... Nous avons cheminé un bon bout de temps, avant que je n'atterrisse chez Alain Méclic, spécialisé dans le design de lunettes et de vêtements. Au terme de cette collaboration, je me suis rendue aux Etats-Unis, à Hollywood précisément pour y poursuivre ma carrière. Et j'ai travaillé entre autres avec «Mac Model». Finalement j'ai été contrainte d'arrêter ma carrière au bout de six mois, parce que ma maman ne supportait pas de me voir apparaître dans des tenues un peu dénudées. Et à force de persister, j'ai décidé de jeter l'éponge. Mais avant d'arrêter j'avais eu à participer à plusieurs grands défilés tels les fashion short à Los Angeles et j'ai défilé à l'occa­sion pour de grandes marques comme Versache, Valèntino's. Avant cela j'ai travaillé avec Jean Paul Gauthier alors que j'étais à Paris, «Chacquoc» à Nice. Après ce grand tour, je suis revenue au Sénégal et je me suis mariée, il y a six ans maintenant.


[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
Mon mari, je l'ai connu au Sénégal, précisément au domaine du Nianing où j'étais partie prendre des photos avec Claude Dacier. Il était plutôt attiré par ma grande taille et il m'a dit : imagi­nes qu'on te mette au pupitre de l'aéroport international de Nice, ça impressionnerait tout de suite les clients qui vont se ruer vers notre agence de location de voiture. Dès que je lui ai donné mon accord de principe, il en a parlé à ses supérieurs à Nice en leur envoyant mes photos. C'est ainsi qu'ils m'ont demandé de venir travail­ler avec eux à Nice. A l'époque mon époux était marié à Nice à une européenne. C'est après son divorce qu'il est revenu au Sénégal et par la suite m'a demandé en mariage.

Comment ça s'est passé, vos parents ont de suite donné leur bénédiction ? Non, ce n'était pas aussi simple. Mon père qui était Directeur de société avait une certaine vision des mariages mixtes qu'il assimilait à un mariage d'intérêt et il a systématiquement, pour ne pas dire spontanément dit non. II s'est donc opposé à ce que sa fille se marie avec un toubab. Et lorsque les gens ont voulu le convaincre en lui indiquant que mon prétendant allait se conver­tir à l'islam, il a répondu : je ne suis vraiment sûr qu'ils (les Européens) pratiquent vraiment la reli­gion, une fois qu'ils embrassent l'Islam. Et il crai­gnait aussi que je perde mes valeurs. J'ai tenté de convaincre ma mère qui m'a clairement répondu que sa réponse est celle de son mari. J'ai à mon tour pris la ferme décision de tirer un trait à ce mariage vu que mes parents étaient contre. Mon mari qui ne voulait pas se résigner pour autant est allé voir notre parrain M. Gaye qui est un très grand ami de mon père. Entre-temps mon mari, pour prouver sa bonne fois, s'est rendu à Touba où il s'est converti et a pris le nom du Prophète Mouhamed. C'est alors que mon parrain a dit à mon père qu'il devait nous marier, conformément aux préceptes de l'islam. Mon père a finalement cédé. •••


[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
Que sont devenues les craintes de votre père par rapport à la pratique de l'Islam que votre mari pourrait être amené à négliger ? (Elle nous montre du bout des doigts la natte de prière). Mon mari prie mais je dirais qu'il apprend toujours à bien prier. II arrive que je lui serve d'imam pour lui apprendre le nombre de rakkas, comment se tenir, et je lui apprends aussi à lire le Coran entre autres. Et j'avoue qu'il fait d'énormes progrès depuis. II a même acheté un livre du Coran traduit en français.

Comment votre mari apprécie-t-il, votre travail, surtout avec un label fait de «Provoc'Action» ? (Rires). Mon mari, c'est quelqu'un qui me connaît bien et qui comprend parfaite­ment mon travail. II sait que l'objectif de mon label Provoc'Ation n'a pour seul but que d'attirer la clientèle vers ce que nous faisons. Et je précise que ce label, c'est en réfléchissant avec mon mari qu'on l'a trouvé. Lui pensait à quelque chose du genre «Nulle part ailleurs».


[ PHOTOS ] ENTRETIEN AVEC LA STYLISTE OUMOU PROVOC'ACTION: ''C'est moi qui apprends à mon mari toubab comment prier...''
Et pourquoi la boule à Zéro? (Rire). La boule à zéro là, non c'est tou­jours dans le même style de Provoc'Ation, c'est une façon de se faire remarquer et de coller son image à son business. C'est aussi une façon de se démarquer. D'aucun pen­sent que le milieu du stylisme ou de reloo­keuse est un monde de perversion ? Ces gens le disent soit par ignorance ou par une intention manifeste de nuire. En ce qui me concerne j'ai énormément de res­pect pour les stylistes, relookeuses... C'est des gens respectables, talentueux et qui font correctement leur travail et qui ont beaucoup de mérite. Les gens ont d'habi­tude des préjugés qui n'ont rien à voir avec la réalité et c'est dommage.

Quelle appréciation faites-vous de la mode au Sénégal ? Je pense que la mode au Sénégal est très en retard. Les acteurs de ce milieu doivent fréquemment voyager pour s'inspirer de ce qui se fait ailleurs et qui fait tendance, pour l'exporter à temps réel au pays. Tout comme nous devons également mettre sur le marché international le must de nos produits. Tenez, il arrive que des modèles fassent tendance en Europe (Italie Angleterre, France) et que c'est seulement après trois ans environ qu'ils débarquent à Dakar •

Propos recueillis par, Souleymane Diop

Source: STATION ONE (Magazine)


Article Lu 17255 fois

Mardi 25 Mars 2008





1.Posté par moctar le 25/03/2008 02:43
je ne savais pas que tu etais aussi belle je t'encourage les photos sont belle

2.Posté par paco le 25/03/2008 02:55
bin oui là rien à dire !!!!!

3.Posté par citoyen du monde le 25/03/2008 04:38
je vous certifi kel est lesbienne

4.Posté par gza le 25/03/2008 07:27
ab toubab dina la saf sab yabal det boul bayi dika kiss sa papa dina kiss sa yaye dina kiss khamo sakh daka di dof daka di dof daka di tof oumou.

5.Posté par Jule R keita le 25/03/2008 08:10
Dear OUmou
Felicitations a propos de votre article. cComme vous venez de le souligner le retard du mode au senegal est du a la separation du monde dont vous evoliez et la non comminucation de votre milieu evolutif. la clef de la reussite est au bout du dialogue. De ce fait; il serait souhaitable a ce que vous vous associees en groupement et faire des conventions de rencontres annulles.
discuter et apporter les normes dinnovations dans le milieu.
Il faut que quelqu'un ou (e) montre le chemin aux futurs arrivistes. le style au senegal aura plus de debouches si les acteurs ui y gagnent leur pain s'activent pleinement. rappelez vous il n'y pas encore cotation de license.je vais m'en m'arreter la tout en vous souhaitant bonne continuation.merci

6.Posté par gza le 25/03/2008 09:22
moi ce que je peux te dire en avec ton elant de evoltion c est en tant que noir et fier de l etre je ne suit pas d accort avec le mariage mixte l homme blanc ne peux avoir de bonnes sentimements envers nous donc mieux faut arreter de faire l ironie et de concentrer toutes nos forces sur nous comme les afroamiricain elle le regrettera avec tous les gens qui l ont accompagne dans cette demarche de ce liee avec ce blanc

7.Posté par gza le 25/03/2008 09:25
je prefere donner ma fille a un lion qu a un blanc

8.Posté par Rebel Soul le 25/03/2008 09:29
On a en rien a foutre de ton mari Toubab oumou! Tu parles de ce toubab comme s'il etait un petit dieu et parallelement suggerer que nous sommes en retard (la mode au Senegal est en retard). Non c'est toi qui est entrain de delirer. On avait meme pas besoin de savoir que ton mari est toubab comme s'il etait special prcqu'il est toubab. Tu degages l'air d'une complexee et ton vieux avait raison car toi en cas tu es rentree dans ce mariage pour des raisons peu orthodoxes. Le fait qu'il se couvre avec le nom Mohamed, ne couvre vraiment pas son visage de blanc qui opprime tes freres noirs partout dans le monde et pretendre aimer nos soeurs. Non oumou, pour vous sauter dessus, ils sont prets a se maquiller n'importe comment. Certaines de nos soeurs sont si "dumb" et se comportent comme des "golos" en pratiquant le xessal ou sortir avec des boubous golos de blancs et croire k c impressionant. Come on, you should wake up and be for real. Comment tu peux oser danser avec le diable qui tout au long des siecles n'a cesse d'humilier ton peuple et nous en parler comme s'il venait d'un autre monde? Nous, ce qui nous impressione c'est la Senegalaise telle les guerrieres du village de Nder who decided to sacrifice themselves because they stood on their ground and did not allowed no outsider to rape them.

9.Posté par pique le 25/03/2008 09:51
On sait ce ki se passe, toi Oumou tu crois bien kil s'est converti? Non c'est parce qu'il a envie de ta chatte tout simplement, on ne peut pas se lever du tic au tac embrasser comme ça une religion, c'est la foi ma soeur. Beaucoup de gens se trompent. Imaginez on ne devient pas chrétien en un clin d'oeil, autrement il faut apprendre pendant 3ans avent d'etre baptiser, 3ANS DE CATHECUMENAT. detrompez vous les filles du Sénégal vous etes tres faciles et vous entrainez tous vos chers parents dans vos betises! PEACE c'est un conseil. LE MARIAGE EST UN CONSENTEMENT, PAS D'INTERET

10.Posté par pff le 25/03/2008 10:37
euhh bouniou raay oumou, guissna sakh sama kogn béneu cousine bou toudé dieukereum toubab papam truc pour dire mon mari est musulman,
vous premé ds gens du cons ou quoi, épuis yaw bodone musulmant come tu dise tu te comporte pas comme ça, wakhal rek am nga dieukerou toubab yéem si, toubab mom am na niou bakh ak niou bone, wayé niom biss bouniou doélé si yaw am-moul bog amoul dina set, dina la sanni com esclave, alors danse pas trop, reste tranquille ds votre couple et ns fatique pas épuis en sen fou

11.Posté par jean le 25/03/2008 10:48
il 'ny a que des racistes primaires sur ce site.cette femme est plus évoluée que vous et a compris que l'amour n'a rien a voir avec la couleur de la peau et de la religion.la mixité est l'avenir du monde.heureusement que tout le monde n'a pas des idées moyennageuses comme vous.

12.Posté par Auteur le 25/03/2008 10:55
Je suis vraiment étonnée de l'attitude de mes compatriotes, mais yène wakh lène sène wakh dé bayi vie privée diabour, vous êtes vraiment en retard.
Pourquoi parler de son mari Toubab elle n'est pas la seule sénégalaise a en avoir que je sache.SVP soyez plus positif waye.

13.Posté par bebe le 25/03/2008 10:55
En tout cas, ce look est vraiment mieux que "la boule à zéro". C'est une perruque, mais bon au moins tu es re-gar-da-ble. Bref, tu es charmante ainsi.

14.Posté par metisse le 25/03/2008 11:15
Pick ouvre ton coeur, Oumou est entreint de vivre la mondialisation en personne car la mixité est l'avenir du monde.THIEY JALOUSIE....

15.Posté par elsa le 25/03/2008 11:36
POURKOI ETES VOUS SI JALOUX LAMOUR N'AS PAS DE FRONTIERE NI DE RELIGION ET EN PLUS ça A ETAIS PROGRAMMé DEPUIS SA NAISSANCE DONC LAISSé LA TRANQUILLE WAY

16.Posté par dordorat le 25/03/2008 11:44
vous etes tous des jaloux vous mérité rien que la rue tchiiip vous etes vraiment mauvais laissé cette fille trankil vous la connaissé pas alors pk le traité de lesbienne ou de nemporte quoi vous etes vraiment des chiens de la rue

17.Posté par elsa le 25/03/2008 11:50
SINCEREMENT OUMOU TU ES UNE GRANDE MENTEUSE SE N'EST PAS PARSEQUE TU AS DEFILé POUR GAULTIER VALENTINO VERSACé QUE TU TY CONNAIS BIEN MOI SUIS DE PARIS JE SUIS TRES FANE DE LA MODE ET JE VAIS SOUVENT A DAKAR MAIS JE T'AVOUE QUE LES FEMMES SENEGALAISES NE SONT PAS EN RETARD PAR RAPPORT A LA MODE EUROPEENNE ESQUE TU Té regardé toi avec tes paillettes sur ta photo VIVE LE SENEGAL

18.Posté par bip le 25/03/2008 11:52
la méchanceté n'a pas sa place ici, nous sommes libres libres d'aimer qui on veut, à chacun son destin

19.Posté par mamita le 25/03/2008 15:24
senegalais = sokhor mo takh never avancé, arriere rek!!!
de tout coeur avec toi oumou!!

20.Posté par MINA le 25/03/2008 16:47
look bi dé mo tanné boul zéro bi
wala bokk?

21.Posté par atakan le 25/03/2008 16:56
on a rien foutre de ces problemes dokhane lene ndeye you tous les wade familly mo gueune ngene nek fi diapal oumou bayil viviane.oumou changel nak wakho fi dara

22.Posté par doxandem le 25/03/2008 17:33
slt oumou,mande dumala conseille que ngay sey ak toubab danga khamul nak moo takh mais adouna weurngeul toubab moofi gena bonn te limala wakh luma leer nagnila parceque fofu laay dound antuk soo beugèè lu bakha dangafi bayyi toubab yi te seeti kènèn

23.Posté par Princess peulh le 25/03/2008 17:45
pkoi vs dites qu'elle est une styliste ? c'est une just une commerçante qui vend des fringues c'est tout !

24.Posté par gza le 25/03/2008 18:46
je prefere donner ma fille a un rat qu a un blanc ah ah ah ahhhhhhhh

25.Posté par gor yalla le 25/03/2008 19:13
yabagne sabopo toubab ye yourewonko

26.Posté par torodo le 25/03/2008 20:48
Good job UMU
Keep your head up. Du courage.
This is Elhadj Malik from Los-Angeles

27.Posté par Rebel Soul le 25/03/2008 21:17
jean, metisse, dordorat et tous les autres qui traitent les gens de jaloux ou autre, vous etes vraiment dans le meme panier. Tout le monde est libre de se faire sauter par qui il ou elle veut mais c pas necessaire de reveler la nationalite du type comme si c extraordinaire. Elle devrait avoir honte par contre de nous parler de son mari blanc. Apprendre a son mari toubab a prier ne nous concerne pas.Avec les blancs, tout ce que l'on sait, ils ont ete tjrs en general faux avec nous. Cela ne veut pas dire que tous les noirs sont des saints non plus.Tout recemment sarkozy a insiste la dessus en se planquant devant nous a Dakar en face de nos sois disant dirigeants pour nous reduire a zero. Et ils l'ont non seulement applaudi mais ces complexes ont mobilise la population pour qu'elle danse pour ce chien. C lui en fait le chien et qui merite la rue. Le Senegalais naturel est tres fier et ces des perdus comme vous qui croient a cette utopie que la race blanche est superieure et par consequent le metissage serait une faveur. Non, nous, nous croiyons a tous nos martyrs qui se sont donnes pour la dignite de l'homme noir et la sauvegarde de la race noire. Et l'amour reel dans cet Univers. Tant que c reel, we are for it. Peace

28.Posté par niit le 25/03/2008 21:32
mai senegalais mo soneu dolén bayi diambour

29.Posté par azele le 26/03/2008 00:24
Franchement la ou je suis d accord avec elle c est lorqu elle dit que Nabou dIAGNE EST UNE TRES GRANDE DAME.
bRAVO 0 CETTE FILLE QUI sans beaucoup de bruit fait son petit bonhomme de chemi avec un brio extraordinaire. Regardez ces modeles ou vous serez convaincu.

30.Posté par gza le 26/03/2008 07:12
un blanc ouf donc tu ne seras jamais une relation sexuel parceque tous les blancs ont des penis de canard

31.Posté par jean le 26/03/2008 09:59
Rebel soul tu es vraiment complexé et haineux,tu n'es pas pret d'évolueret c'est dommage.tu parles des blancs sans les connaitre vraiment.ouvre tes yeux les temps changent.la paix pour toi

32.Posté par pff le 26/03/2008 10:10
jaloux de qui cette pauvre elle la rien a montré ici que j'suis marier avec un toubab, moom kaay mo tardé, niit boye titeurou da-ngay titeurou si lo kham dou cochons wala bok mdrrr

33.Posté par neeger le 26/03/2008 13:13

Tu lui apprends à prier et lui à baiser

34.Posté par rando le 26/03/2008 17:53
En tout cas, je vois que le racisme est la chose la mieux partagée. Les blancs n'aiment pas les noirs, les noirs n'aiment pas les blancs ....et les jaunes et les verts, peut-être qu'ils n'aiment personne. Vous vous dites musulmans mais vous ne semblez pas croire au "mektub". Pour se marier avec quelq'un d'une autre couleur, il faut souvent du courage, de la foi et beaucoup d'amour. Car on vous regarde toujours mal, d'un côté comme de l'autre. C'est tellement plus facile d'épouser quelqu'un qui nous ressemble.... mais c'est compter sans la grandeur de Dieu qui décide ce qu'il veut pour ses créatures

35.Posté par amoctad le 26/03/2008 19:16
tu aurai fait mieux dépouser un musulman comme toi. mais bon c bien de l'apprendre a prier:
donc bonne continuation.

36.Posté par Rebel Soul le 26/03/2008 19:37
jean, le parcours k j'ai deja eu avec les blancs et en analysant a oeil ouvert les maux qu'ils ont inflige a mon peuple tout au long des siecles me suffit pour etre tres prudent. Cela ne veut pas dire que je ne peux pas du tout conjugue' avec eux car comme mentione' avant, tous les noirs ne sont pas des saints. Mais je ne serai pas handicape' par aucun complexe car se sera entre homme et homme, en egaux et en justesse. Je n'ai aucune haine envers qui k se soit car le bon Dieu est le seul juge. Neanmoins, j'ai le devoir d'eveiller et de participer a la rehabilitation de mon peuple qui est jusqu'a present mentalement empoisione' et de ce fait croit k les valeurs blanches sont au dessus des valeurs noires. Ce n'est pas du tout mechant de vouloir se liberer et se faire respecter en tant qu'un etre humain. L'ideal c de voir un monde sans couleur mais cette distinction ne vient pas de nous. Donc si une de nos soeurs veut defiler devant nous avec un blanc, et le brandir comme un petit dieu, on va lui faire savoir kelle devra revenir sur terre. Une fois de plus la Senegalaise qui nous impressione est celle qui donne honneur a son peuple comme Mame Diarra Bousso, Winnie Mandela, Harriet Tubman, Yacine Boubo, et toutes les autres qui interieurement ont cette grace et le courage de celebrer la beaute de la civilization noire.

37.Posté par maty ndoye le 28/09/2008 20:23
les blanc attention vous les jeunes africaines surtout vous les sénégalaises

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State