Référence multimedia du sénégal
.
Google

[PHOTO] Evadé de la prison de Banjul: Le caïd des boutiques et magasins arrêté par la police de Tambacounda

Article Lu 11023 fois

Ouf de soulagement chez les populations de la capitale orientale. Les hommes du commissaire Mame Seydou Ndour de la police de Tambacounda, viennent de réussir à nouveau un grand coup de maître, dans la nuit du jeudi au vendredi dernier. Le caïd des boutiques et grands magasins, qui écumait la sous région, est mis hors d'état de nuire. Evadé de la prison de Banjul, en Gambie, Galadio Barry, 28 ans, purgeait une peine de 6 ans. Au moment où il tentait de dévaliser une boutique au quartier Abattoirs de Tambacounda qu'il a eu la surprise de sa vie. Ecroué au violon de la police, il sera déféré ce lundi matin au parquet.



[PHOTO] Evadé de la prison de Banjul: Le caïd des boutiques et magasins arrêté par la police de Tambacounda
Les limiers du commissariat de la police de Tambacounda, ne se limitent pas uniquement à traquer les gros trafiquants de l'herbe qui tue, ils sont en charge aussi de sécuriser les populations, et leurs biens. Un caïd des boutiques et autres magasins a été alpagué dans la nuit du jeudi au vendredi dernier vers les coups de 2 heures du matin au quartier Abattoirs de Tambacounda. Galadio Barry, âgé de 28 ans, et né à Konakry en république de Guinée, venait tout juste de s'installer dans la capitale orientale en provenance de la Gambie où il purgeait une peine de 6 ans de prison ferme pour des délits de vol à main armée, cambriolages et tentative de meurtre. Galadio Barry a fini par échapper à la vigilance des gardes pénitentiaires de la prison de Banjul, en compagnie de son acolyte du nom de Hadji, dans le courant du mois d'août dernier.

[PHOTO] Evadé de la prison de Banjul: Le caïd des boutiques et magasins arrêté par la police de Tambacounda
Ils se fondent dans la nature pour se réfugier à Vélingara puis Diaobé, avant d'élire domicile dans la capitale orientale. Une fois à Tambacounda, il reprend ses activités qui lui ont ouvert les portes de la prison de Banjul. Dans la nuit du jeudi au vendredi dernier vers 2 heures du matin, il se rue au quartier Abattoirs où il a repéré et ciblé une boutique remplie de marchandises. C'était à croire que le bandit de grand chemin avait filé sa victime, commerçant. Il mûrit son plan. Au moment où les paisibles citoyens sont plongés dans les bras de Morphée, ramadan oblige, Galadio, pour se tirer d'affaire et échapper à la lumière qui jouxte la porte de derrière de la boutique et la ruelle, afin d'échapper aux yeux des quelques rares passants, s'empare d'une table d'un vendeur d'à côté pour se camoufler. Muni d'une scie à métaux, d'un marteau et d'une lampe torche, il tente de couper le cadenas coincé sur la barre de sécurité. C'est ainsi que le bruit du marteau alerte un passant. Il est vite interpellé avant d'être sommé de vider les lieux. Il refuse, arguant qu'il veut se soulager. C'est au moment où le passant s'approchait de lui qu'il a pris ses jambes à son cou. Ce fut une course poursuite entre le malfaiteur et le passant. La police qui rodait aux alentours de ce quartier est alertée. Poursuivi, il est vite maîtrisé après quelques 50 mètres de course. Sur place, les limiers récupèrent son arsenal type de destructeur (scie à métaux, marteau et lampe torche). Jeté dans le panier à salade, il est écroué, avant d'être auditionné par un inspecteur. Il reconnaît les faits, et déclare s'être évadé de la prison de Banjul en compagnie de son acolyte Hadji, qu'il n'a plus revu depuis leur descente de véhicule à Tambacounda. Il sera déféré au parquet lundi matin. Son acolyte, quant à lui, est activement recherché par la police.

ASSANE DIALLO
Source: L'office / Tambacounda.info

Article Lu 11023 fois

Mardi 9 Octobre 2007





1.Posté par ndiaye le 09/10/2007 19:24
C'est pas respectueux des droits de l'homme de montrer les photos d'un hors la loi de cette maniere.

cdlt

2.Posté par fama le 09/10/2007 21:02
ils n'ont pas le droit de montrer son visage

3.Posté par is le 09/10/2007 23:09
vous avez reson mes chere il le montre comme si cetait un trophe

4.Posté par fallou le 10/10/2007 02:10
la police na pas le droit demontrer son visage le voleur na pas le droit de vole

5.Posté par oumar camara le 10/10/2007 02:13
sachez ce trophe autre qu un briseur des reves . celui qui n,a pas
honte de reveler le mauvais acte qu il a comit on croit il n,aura
pas .....

6.Posté par ndiaye le 10/10/2007 19:21
j'en félicite la police et journaliste c'est la meilleure façon de démasquer les malfaiteurs bonne continuation

7.Posté par ndiaye le 10/10/2007 19:23
si ça vous gênes empéche ls de voler

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State