Référence multimedia du sénégal
.
Google

PERSONNES HANDICAPÉES : « Des droits en action » pour changer les politiques publiques

Article Lu 11527 fois

Très active au Sénégal et dans la sous-région ouest-africaine, l’organisation non gouvernementale de solidarité Handicap international vient de lancer officiellement sa nouvelle initiative de recherche et de plaidoyer appelée Les Droits en actions. Il s’agit de promouvoir la mise en œuvre effective de la convention internationale sur les personnes handicapées qui suit d’ailleurs son processus de ratification au Sénégal.



PERSONNES HANDICAPÉES : « Des droits en action » pour changer les politiques publiques
Au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée, la semaine dernière, Cathy Dimbarre Kpehouton, coordinatrice régionale du projet Decisiph (droits, égalité, citoyenneté, inclusion des personnes handicapées) a annoncé que la situation des personnes handicapées au Sénégal fait l’objet de plusieurs enquêtes. Des études menées notamment par l’Ecole nationale des travailleurs sociaux et le Secrétariat de la décennie africaine des personnes handicapées.

Dans notre pays, faut-il le rappeler, 10% des populations sont des personnes handicapées. Des personnes victimes de marginalisation. D’où un besoin urgent de plaidoyer et de sensibilisation, car il ne suffit point de signer ou de ratifier une convention internationale. Ces textes ne sont en fait que des instruments servant à faire valoir des droits. Handicap, pour sa part, s’emploie à appuyer et à renforcer les associations de personnes handicapées dont la fédération nationale des personnes handicapées, dirigée par Yatma Fall. L’initiative Les Droits en actions vise, entre autres, à agir pour un changement effectif des politiques publiques en matière de gestion des personnes handicapées. En ce qui concerne la convention internationale sur les droits des personnes handicapées, 143 pays l’ont déjà signée et ratifiée. En Afrique de l’Ouest des pays comme le Mali, le Niger, la Guinée, le Burkina et la Sierra-Leone l’ont déjà fait. Selon Aida Sarr, directrice régionale par intérim du bureau Afrique de l’Ouest, du Centre et du Nord de la décennie africaine des personnes handicapées, l’initiative « Les Droits en actions » favorise une approche multi-acteurs impliquant les différents organisations de la société civile à toutes les étapes. D’ailleurs, des comités consultatifs sont mis en place au niveau régional (Afrique de l’Ouest) et au niveau national, dans chaque pays cible. La philosophie et la méthode de l’initiative sont basées sur une approche inclusive du développement. Plus précisément, l’objectif est que les organisations de la société civile, y compris les organisations de personnes handicapées, puissent utiliser leurs expériences et leurs compétences pour influencer le développement de politiques et de pratiques à tous les niveaux. L’étude s’attachera en particulier à rechercher dans les 6 pays couverts par le projet Decisiph (Burkina, Mali, Niger, Sierra-Leone, Togo, Sénégal) en sus du Bénin, des exemples dans lesquels les personnes handicapées et leurs organisations ont participé activement aux processus de prise de décisions et ont influencé les politiques publiques locales.


Mamadou Lamine DIATTA
Source Le Soleil

Article Lu 11527 fois

Mardi 27 Octobre 2009





1.Posté par Yoro Niang le 27/10/2009 12:10
La fédération n'est pas dirigée par Yatma Fall mais plutot par Laba Cissé Diop. Pour ce ki est des problémes des personnes handicapés, il faut une bonne réorganisation des structures existantes, démocratiser les fédérations et associations. Se mettre autour d'une table et se dire la vérité. La situation que vivent les PH( mendicité, manque d'infrastructure accessible, probléme d'appareillage, ect) les dirigents des structures (fédération et associations) en sont les premiers responsables, ils ne sont que pour leurs intéréts personnels. Merci HAndicap International. lidelniang@yahoo.fr

2.Posté par Corca baidy fall le 19/04/2012 11:00
Je suis eleve a oumar foutiyou tall de saint louis et la situatuon des handicapes au senegal me touche ènormèment .Car ils sont tres minimisès dans la sociète sènsègal.l'etat ne leurs pas donnè la chance.Alors que se sint des citoyens comme les autres,ils ont leur mot a dire dans la societe plus prècisèment le droit a l' expression et la coommunication.Donc de grace aider les handicapès car ils sont avant tout des personnes comme moi et vous

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State