Référence multimedia du sénégal
.
Google

PÈLERINAGE A LA MECQUE : L’Ong Asi prépare les candidats aux épreuves

Article Lu 11291 fois

Aider les pèlerins sénégalais à accomplir correctement le cinquième pilier de l’islam. C’est le sens qu’il faut donner à la table-ronde sur le « Pèlerinage à La Mecque », organisée par l’Action solidarité islamique (Asi), le samedi dernier, à l’Institut islamique de Dakar.



PÈLERINAGE A LA MECQUE : L’Ong Asi prépare les candidats aux épreuves
Jeune femme de 38 ans, habitante de Mermoz, Ramatoulaye Dème est candidate au voyage aux lieux saints de l’islam. Samedi, elle a pris part à la table ronde sur le thème : « Pèlerinage à la Mecque ». À juste titre. « Je veux me rendre cette année à La Mecque, mais je ne sais pas ce qui est interdit au cours du pèlerinage », laisse-t-elle entendre, très enthousiaste. Juste à côté d’elle, Amadou Tidiane Guèye. Lui aussi a réuni toutes les conditions matérielles pour se rendre à La Mecque.Mais comme Ramatoulaye, il a des soucis : Amadou ignore tout sur ce qu’il y a à faire avant, pendant et après le hadj. « J’étais venu apprendre les rites obligatoires pour un bon pèlerinage », a souligné Tidiane Guèye. C’est justement l’objectif recherché par l’Asi : informer, éduquer les musulmans désireux de se rendre en Terre sainte. Au cours de cette table ronde, du reste brillamment modérée par le Dr Ciré Ly, président de l’Asi, les rites obligatoires du pèlerinage ont été rappelés à l’intention des nombreux participants venus de tout le Sénégal. C’est ainsi que la première chose obligatoire pour le pèlerin est l’ « Ihram » (se laver, porter l’habit, prier et formuler l’intention). Viennent en ordre le « Tawaf Ifada » (Moment : avant ou après rasage, le jour de l’Aid), « Saay » (parcours de Safa Marwa) et, enfin, l’importante étape de Arafat, au 9e jour. « Le Hadj, c’est Arafat », rappelle une tradition du prophète Mouhamed (Psl).

Une restructuration du commissariat souhaité

Au cours de cette table ronde, il a été également beaucoup question de l’organisation du pèlerinage. Et pour l’Asi, il faut une restructuration du commissariat au pèlerinage. « Le commissaire au pèlerinage doit être un manager, recruté par appel d’offres, sur la base de son cursus et de ses compétences, le choix s’effectuant au sein d’une commission où siègent les représentants des pouvoirs publics et des agences », peut-on lire dans la déclaration de l’Asi.

Selon Dr Ciré Ly et ses amis, le commissariat au pèlerinage fonctionne actuellement « comme à l’époque coloniale et devrait être doté, avant tout, d’une existence juridique ». Mieux, l’Asi souhaite le désengagement de l’Etat sur l’organisation du pèlerinage. « La forte main mise de l’Etat, des confréries, des compagnies aériennes sur l’organisation du pèlerinage s’est accentuée au fil des ans, conduisant aux contre-performances observées l’année dernière avec la marchandisation des fidèles qui ont fait confiance à l’Etat, mettant gravement en péril leur dignité, leur vie, leur sécurité et leur confort », souligne le document qui rappelle « le long et rude combat » de l’Asi qui milite pour la privatisation du pèlerinage « afin de soustraire les musulmans de l’exploitation et de l’arbitraire ».


Abdoulaye DIALLO
Source Le Soleil

Article Lu 11291 fois

Lundi 12 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State