Référence multimedia du sénégal
.
Google

PATTE D’OIE - Voulant interdire le commerce du poisson près de la chaussée : Le policier renverse une vendeuse enceinte et prend la fuite

Article Lu 1541 fois


Un policier du Poste de Grand-Yoff, qui interdisait la vente du poisson près de la chaussée à la Patte d’Oie, s’est transporté à vive allure sur les lieux et a fauché l’une des vendeuses en état de grossesse. Le policier a pris la tangente, après avoir commis son forfait.

La stupeur et la consternation ont été les sentiments les mieux partagés, hier, au marché aux poissons sis à la Patte d’oie. En effet, un agent du poste de Police de Grand Yoff à bord d’une fourgonnette a renversé, vers les coups de 18h 30 mn, une vendeuse de poisson en état de grossesse. L’information a été donnée hier par la radio Première Fm, qui a recueilli les propos des témoins ayant assisté à l’accident. Sans se donner la peine de descendre de son véhicule pour s’enquérir de l’état de sa victime, ce policier a tout simplement pris la fuite. «Gravement blessée», la vendeuse de poissons dont l’identité n’a pas été déclinée, a été évacuée par les sapeurs pompiers, quelque temps après. La plaque d’immatriculation du véhicule que conduisait le policier est : AD 10560.

Revenant sur les circonstances de l’accident, une vendeuse, la rage au cœur, raconte : «Ce qui s’est passé, c’est que comme on nous interdit de vendre sur les lieux, le policier est venu détruire nos caisses de poissons. La dame s’est mise (celle qui sera fauchée par le policier), alors, à ramasser des poissons encore récupérables. Et, quand le policier a constaté qu’il restait des poissons récupérables, il est revenu sur les lieux avec son véhicule pour en finir avec ces poissons. Pour ce faire, il a roulé à vive allure, et a heurté, du coup, la dame qui continuait à ramasser ses poissons. C’est en ce moment que nous avons toutes accouru, en criant. Le policier, lui, a pris la fuite, malgré nos interpellations.»

Une scène qui a manifestement atterré cette habitante de la Patte d’oie : «Je n’ai jamais assisté à une situation pareille de ma vie (…) Il n’y a plus de loi au Sénégal. Si ceux qui sont chargés de faire respecter la loi se permettent de la violer, je me demande où est-ce que l’on va ?»

Source: le Quotidien

Article Lu 1541 fois

Jeudi 21 Février 2008





1.Posté par PAPIS le 21/02/2008 19:44
IL FAUR LE RECHERHE LETROUVER ET LE METRE EN PRISON .IL SE CROIT LES MAITRE DU SENEGAL C ANALPHABETTE

2.Posté par coco le 21/02/2008 22:10
jesper qu ' ils vont le trouvé é le mettre en prison c tou ce qu ' il merite


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State