Référence multimedia du sénégal
.
Google

PASSAGE DES MINISTRES LIMOGÉS DEVANT LE SÉNAT Et si Wade testait leur loyauté ?

Article Lu 1396 fois


PASSAGE DES MINISTRES LIMOGÉS DEVANT LE SÉNAT Et si Wade testait leur loyauté ?
La censure populaire avait calé l'échéance du remaniement à la fin de la session budgétaire. Parce qu’elle voulait coller à la norme. Mais, comme "des mesures non constitutionnelles peuvent devenir légitimes quand elles sont indispensables" ainsi que l'écrivait Abraham Lincoln, d'aucuns peuvent ne pas trouver à redire sur la cure d'amaigrissement connue par l’attelage gouvernemental. Sauf que leur passage devant le Sénat pourrait être perçu comme un test de ... loyauté. Histoire de bénéficier sans tarder d’un autre gâteau. Le lifting du gouvernement de Cheikh Hadjibou Soumaré, le jour même de l'annonce d'un «deal» entre Me Abdoulaye Wade et Idrissa Seck, relèverait plus d'une volonté de créer un événement médiatique que de tenir un engagement pris auprès du peuple souverain, pour réduire le train vie jugé dispendieux de l'État. Telle est la conviction de l'écrasante majorité des Sénégalais qui ont été informés, par la suite, de l'injonction faite - l'expression sied parfaitement dans ce contexte quand on sait que les ministres limogés n'ont été avertis que le jour même de leur défenestration - à la "bande des onze" de sacrifier à un "rituel républicain". En restant en place jusqu'au 14 décembre prochain, pour donner au Sénat toute sa grandeur, le "bois mort" du dernier gouvernement ne fait rien d'autre qu'amuser la galerie. Pour ne pas dire donner au Prince des "gages incontestables de loyauté et de disponibilité à le servir là où il voudra bien les placer". Surtout que certains ministres limogés étaient estampillés pro-Macky. Toutefois, il ne manque pas d’observateurs qui ne voient pas d'un bon oeil cette précipitation, préjudiciable à l'image déjà fort écornée de nos institutions. Les commissions techniques de la chambre haute du Parlement ayant achevé, hier, leurs travaux; les séances plénières doivent, en principe, débuter ce matin. Quant au «deadline», si l'on se fie à la réglementation en vigueur, il est fixé au 10 décembre 2007. De deux choses l'une : soit Me Wade, en politique averti, a voulu étouffer dans l'oeuf les révélations de Latif Coulibaly, soit il s'est dit que ses services vont "tout régler" après le vote du budget. Même s'il est défendu par des ministres qui ne sont "plus responsables de quoi que ce soit". Sauf à penser qu'il n'accorde pas au Sénat toute la dignité qui devait lui revenir de droit dans l'ordonnancement institutionnel du pays. Les juristes évoqueront sans doute la jurisprudence qui stipule que "le budget suit le ministère de rattachement". Du moment que tel n'est pas le cas, en l'espèce, on peut présager, pour emprunter sa formule à un expert en finances publiques, de la "gymnastique juridico-budgétaire qui sera mise en branle pour avaliser cette hérésie". Néanmoins, toutes les dispositions semblent être prises au niveau du ministère de l'Économie et des Finances pour "trouver une solution efficiente et légale à ce problème qui n'est pas aussi compliqué qu'il n’y paraît de prime abord". Et d'assurer que "l'État respectera la loi", tout en nous renvoyant à Saint-Just qui disait : "Les institutions sont la garantie du gouvernement d'un peuple libre contre la corruption des moeurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement". Quoi qu’il en soit, il se pose un débat qui ne manque pas, à y voir de près, de pertinence : l'obligation faite ou non aux ministres remerciés de se présenter devant les Sénateurs. En tout cas, on verrait mal ces "consignés" ne pas aller "répondre" à la chambre dirigée par Pape Diop pour ne pas mécontenter "la constante" qui a certes le don de dégommer mais aussi et surtout de distribuer les stations.

Source: L'observateur

Article Lu 1396 fois

Jeudi 6 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State