Référence multimedia du sénégal
.
Google

PARIS - Le syndrome de New York guette le Président : La conférence de Wade sous haute surveillance policière

Article Lu 1762 fois

En franchissant, demain, le portail de l’Université Paris II Assas, le président de la République aura, en reflux, dans sa mémoire ces images de huées proférées contre lui à Washington. Et la délégation présidentielle en est bien consciente. C’est pourquoi l’Ambassade sénégalaise à Paris s’est préparé à empêcher une manifestation contre le président Wade. Pour entrer à l’amphithéâtre, il faudra montrer patte blanche. En plus les jeunesses libérales basées à Paris se préparent également à la riposte. Donc de l’électricité dans l’air !



PARIS - Le syndrome de New York guette le Président : La conférence de Wade sous haute surveillance policière
Cet après-midi à l’université de Paris II-Assas, les hôtes du Sénégal et autres invités de marque risquent d’assister à un spectacle insolite qu’ils auront du mal à comprendre. En effet, la conférence-dédicace du Président Wade risque de tourner au fiasco. L’opposition compte bien jouer sa partition dans cette rencontre. Inspiré par le «coup» de Barthélemy Dias à New-York où Me Wade avait été «hué» lors d’une conférence similaire, l’aile française n’entend pas «rater» cette occasion de se faire entendre. Déjà, il y a quelques semaines, le secrétaire général du Parti socialiste (Ps), Birahim Camara, lors d’un entretien au Quotidien, avait donné le ton en promettant de rendre le «sol parisien infernal à Wade». Ainsi, c’est un véritable plan «secret» qui a été ourdi pour infiltrer l’amphithéâtre où le chef de l’Etat animera sa conférence sur l’Alliance Europe- Afrique. Avant- hier soir, ils se sont réunis dans le XVIIIe arrondissement pour faire les derniers réglages. Selon une source qui ne veut pas dévoiler tout ce qui a été dit au cours de ce «briefing», ils veulent manifester leur solidarité aux «fonctionnaires à qui on veut ponctionner le salaire», dénoncer la cherté de la vie au pays, etc. «Nous avions pensé au départ à l’accueillir à l’aéroport, mais finalement on va manifester directement là où il dédicacera son livre», révèle l’ancien député socialiste, Sanou Dione, aujourd’hui avec Robert Sagna. Mais derrière ce coup, c’est l’ombre de Barthélémy Dias qui plane. En effet, plusieurs sources libérales indiquent que le nouveau patron des Jeunesses socialistes est dans la capitale française depuis quelques jours et c’est lui qui aurait rameuté la troupe parisienne, afin qu’elle mène une action similaire à celle qu’il avait dirigée. Redouté comme une peste, le fils de Jean- Paul revient sur toutes les lèvres des personnes interrogées. Cependant, selon une source qui a participé à la réunion de l’opposition mardi soir, ce n’est qu’hier que Barthélemy devait fouler le sol parisien. Selon la même source, d’autres renforts devraient arriver de Dakar pour donner un coup de pouce aux «camarades». Le nom de Pascal Manga, bras droit de Robert Sagna, est notamment avancé.

Cependant, contrairement au «coup de New York», en face, on s’est préparé pour contrecarrer «ces gens qui veulent ternir l’image de notre Président à travers le monde». Le contre- plan a été minutieusement monté depuis Dakar à l’initiative de Mohamed Lamine Mansaly, un pro Karim pur sucre. Le Président du conseil d’administration (Pca) de la Société des infrastructures de réparation navale (Sirn) a, en effet, mobilisé toute sa bande. Il déclare avoir, lui tout seul, payé une dizaine de billets d’avion pour des membres des «Jeunesses libérales» dont il est le secrétaire général. Sans compter ceux qui sont venus par d’autres canaux. En tous cas, depuis deux jours, les jeunes du Pds ont investi la capitale française. Arrivé à Paris, M. Mansaly aurait également rassemblé les jeunes libéraux afin qu’ils soient vigilants. «Ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis m’a fait très mal, d’autant plus qu’aucun membre de l’entourage qui accompagnait le président n’a fait quelque chose pour le défendre.» Très remonté contre Barthélemy Dias, il est formel : «S’il recommence demain (aujourd’hui : Ndlr), cela veut dire que j’irai en prison car, je ne le laisserai pas faire. Il me trouvera sur sa route. Je suis prêt à mourir pour Wade.» Mansaly confirme avoir reçu des informations faisant état de la présence de Dias fils à Paris. «Trop, c’est trop !», s’emporte-il.

L’université de Paris- Assas, mise au parfum du risque d’opposition frontale dans son enceinte, a pris toutes les dispositions nécessaires pour que la fête ne soit pas ternie. Selon la responsable chargée de la sécurité du centre Assas, un «important dispositif de sécurité» est prévu pour parer contre tout dérapage. Pour des questions stratégiques, Mme Mattei s’est cependant refusée de communiquer sur le nombre de Crs engagés pour l’occasion, et sur les alertes qu’ils auraient

reçues de l’ambassade du Sénégal. Ce qui est sûr, notre représentation diplomatique a également pris ses propres précautions. L’accès à la salle ne se fera que sur la présentation du carton d’invitation de Doudou Salla Diop, ambassadeur du Sénégal en France.

Source: Le Quotidien

Article Lu 1762 fois

Jeudi 8 Novembre 2007





1.Posté par loulo le 08/11/2007 15:36
1errrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

2.Posté par Dïeugg le 08/11/2007 19:06
Je reviens de la fac d'Assas où UN seul manifestant sénégalais était
présent à l'arrivée de ablayewade. Ce Courageux Sénégalais a eu le
temps de crier sur la face "du président":- "ARRETEZ LA VIOLENCE
POLITIQUE AU SENEGAL, ARRETEZ LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES DE
JOURNALISTES, LE SENEGAL EST UNE REPUBLIQUE BANANIERE". Je dis au
jeunes sénégalais qu'il ne faut pas avoir peur de ces tocards qui font
office de chargés de la sécurité de ablayewade. N'usez jamais de
violence, mais ne ratez pas d'occasion de manifester contre les
injustices et les détournements du régime des wade. Encore mille
MERCIS à ce compatriote courageux mais malheureusement seul.
Sachez cher MONSIEUR que ce vieux président vous a entendu et avec
lui toute sa faible garde qui n'a pas tardé d'essayer de vous faire partir.
Nous avons apprécié toute la classe dont vous avez fait preuve pour ne
pas vous faire bousculer. MERCI


3.Posté par ib le 08/11/2007 20:11
Si j'etais en France j'aurais participe avec ce typw courageux.... Dommage.
Merci boy!

4.Posté par africanalways@yahoo.com le 09/11/2007 00:21
Pourquoi le syndrome de NYC alors que ca s'est passe a DC?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State