Référence multimedia du sénégal
.
Google

PARCELLES ASSAINIES: Une domestique épinglée au moment où elle restituait des bijoux volés

Article Lu 1507 fois


Même si certaines parmi elles sont victimes de maltraitance, les domestiques sont loin d'être toutes des saintes. La preuve par cette bonne du nom de Ngoma Guéye qui a été surprise par son employeur au moment où, prise par le remords, elle tentait de restituer les bijoux qu'elle avait volés. Pour l'exemple, elle a été livrée aux limiers de Guédiawaye.
Les faits ont eu lieu à l'unité 1 des Parcelles assainies. Il y a quelques jours - plus précisément le 27 janvier dernier - une dame du nom de Maguette Kane manquait de s'évanouir lorsqu'elle remarqua que son armoire avait été visitée. En fouillant l'armoire, la dame, ménagère de son état, constate que ses bijoux de valeur ont été emportés. Une grosse perte pour une femme. Elle rumina sa colère tout en se gardant d'en piper mot à quelqu'un. Elle n'accusa personne mais, à la place, elle décida d'ouvrir davantage l'oeil. Elle ne pensait pas si bien faire. En effet, le dimanche 03 février 2008 aux environs de 14 heures, Maguette Kane se retira dans la cuisine pour préparer le repas du soir tout en ayant l'oeil rivé sur sa chambre située au premier étage. Au bout de quelques minutes, elle monte alors les escaliers à pas feutrés avant de faire brusquement irruption dans sa chambre. Et là, elle surprend la domestique en train de s'affairer dans l'armoire. Interpellée sur les raisons de sa présence dans la chambre, la domestique, pour toute réponse, bouscule son employeur, avant de dévaler les escaliers pour ensuite s'enfermer dans les toilettes. La suite, Maguette Kane, âgée de 30 ans, l'a narrée aux enquêteurs de la police de Guédiawaye. « J'ai attendu longtemps devant les toilettes, mais elle n'est pas ressortie. Je me suis alors planquée non loin de là. Au bout d'une heure, j'ai insisté et j'ai tenté de forcer la porte des toilettes. Finalement elle est sortie et quand je l'ai empoignée, elle m'a restitué les bijoux ». Pressée de questions, la domestique reconnaît qu'elle est l'auteur du vol qui a eu lieu le 27 janvier dernier et qu'elle tentait de les restituer au moment où elle a été surprise dans la chambre. Autant dire que le remords a joué un sale tour à celle-là. Les bijoux sont ainsi récupérés et, au décompte, toutes les parures volées le 27 janvier ont été retrouvées dans les mains de la domestique. Il s'agit de trois paires de boucles d'oreille en or, un bracelet en argent, une paire de bijoux blancs. La somme de 15.000 francs disparue au premier vol n'a toutefois pas été retrouvée. Livrée aux enquêteurs de la police de Guédiawaye, la domestique a fait un revirement à 180 degrés en niant les faits. Elle a été malgré tout déférée au parquet hier.

Source: L'observateur

Article Lu 1507 fois

Jeudi 7 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State