Référence multimedia du sénégal
.
Google

PARCELLES ASSAINIES : La réunion des conseillers municipaux sous haute surveillance policière

Article Lu 1895 fois

La réunion des conseillers municipaux de la mairie des Parcelles assainies s'est déroulée hier sous une haute escorte policière. Ceci résulte de la tension latente notée depuis quelques temps entre partisans du député maire Mbaye Ndiaye et ceux favorables au député Moussa Sy. Du coup, la réunion des conseillers municipaux avait failli ne pas avoir lieu. Mais c'était sans compter avec la vigilance des forces de l'ordre qui veillaient bien au grain. Les partisans du jeune député Moussa Sy, qui ont pris d'assaut la devanture du bâtiment abritant la mairie, ne veulent plus de Mbaye Ndiaye comme maire.



En lieu et place, ces derniers ne réclament ni plus ni moins qu'une délégation spéciale. Arguant, selon Moustapha Badji, secrétaire du député Moussa Sy que, "la mairie ne fonctionne plus, elle est dans une léthargie sans précédent". Mieux, poursuit-il, "Le peu de moyens dont dispose la commune, est gérée de manière gabégique par Mbaye Ndiaye". Et pour couronner le tout, les militants du poulain de Pape Diop, maire de Dakar et non moins président du Sénat, reprochent à Mbaye Ndiaye des ventes illicites de terrains appartenant à la mairie. Suffisant, selon Moustapha Badji, pour que Mbaye Ndiaye, qui n'a plus la confiance des parcellois et encore moins celle des adjoints maires, démissionne.

Des accusations que l'on a balayées d'un revers de main du côté des proches de Mbaye Ndiaye. De l'avis d'un des collaborateurs du proche du président de l'Assemblée nationale Macky Sall, "L'attitude du camp de Moussa Sy est tout sauf sérieuse". "C'est malheureux", a-t-il constaté avec amertume. Avant de soutenir : "Toutes ces tractations ne visent qu'un seul objectif, paralyser les réunions du conseil municipal pour en retour faire croire au président de la République que la mairie des Parcelles ne fonctionne plus". "Mais c'est peine perdue", a-t-il ajouté. Car, selon toujours notre interlocuteur, "Mbaye Ndiaye, averti qu'il est, ne leur fera pas ce cadeau et encore moins le plaisir de démissionner à la tête de la mairie".

Ce dernier de conclure : "Ce n'est pas quelqu'un sans ambitions aucune pour les Parcelles Assainies comme Moussa Sy qui s'est toujours opposé à tous les projets de développement, (de la case des tout petits au terrain de sports de l'unité 22, en passant par le grand projet d'un centre commercial à l'image des quatre C ...) dont devait bénéficier la localité qui va le déboulonner". Ironie du sort, le décret révoquant M. Mbaye Ndiaye est tombé quelques heures seulement quand ses pourfendeurs demandaient hier son départ à la tête de la municipalité des Parcelles.

Source: le Matin

Article Lu 1895 fois

Jeudi 30 Octobre 2008





1.Posté par zou le 30/10/2008 14:03
Des individus, à l'image de Barthélémy Dias, tapis dans l'ombre jurent la main sur le cœur de ne laisser point de répits au présent régime. Et ce qui me dérange dans cette volonté de faire est dû au fait que ces gens le font de manière subjective.
Chers compatriotes ayons au moins l'honnêteté de reconnaître à Karim ce geste. Au lieu de voir derrière ce geste une coloration politique; même s'il y en avait ! L'important est que l'église à solliciter les autorités dans le cadre de la rénovation de ces lieux de culte. Et ces derniers ont répondu de façon positive.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State