Référence multimedia du sénégal
.
Google

PARCELLES ASSAINIES : 2 balcons d’un édifice vétuste s’effondrent

Article Lu 1656 fois


Une véritable panique a régné, jeudi dernier, aux environs de 20 h 30, à l’unité 19 des Parcelles assainies où deux balcons d’un édifice à deux étages se sont subitement effondrés sans qu’aucune alerte préalable ne soit ressentie par les nombreux locataires qui se trouvaient sur les lieux. Selon les témoignages recueillis sur place, c’est d’abord un pan de béton de près de cinq mètres du deuxième étage qui a brusquement cédé pour venir s’écraser sur le balcon du premier niveau, provoquant la stupeur que l’on imagine. Une avalanche de plusieurs centaines de kilos de fer et de gravats s’est abattue sur les alentours du bâtiment dont la configuration devenue méconnaissable rappelle les tristes effets d’un séisme dévastateur. Aucune victime humaine n’a été enregistrée, mais le pire aurait pu se produire si les nombreuses personnes qui avaient l’habitude de se poster dans le secteur, le soir, n’avaient pas auparavant été chassées des lieux par la fine pluie qui tombait au moment des faits. Des dégâts matériels ont néanmoins été enregistrés car le dépôt de marchandises du magasin de gros du premier étage a été touché, tout comme a été écrasé le kiosque d’une dame qui a eu la baraka d’être absente de son lieu de travail, ce jour.

Les secours ont été au rendez-vous, les Sapeurs-pompiers de la localité et les éléments du commissariat des Parcelles assainies sont vite descendus face à la menace d’une éventuelle catastrophe. Les agents de la Senelec se sont en outre présentés pour isoler le câble d’alimentation de l’édifice fissuré par l’avalanche. La majorité des occupants du bâtiment a préféré quitter les lieux devant la peur grandissante qui s’installait. La vétusté de l’édifice a été mise en cause pour expliquer son effondrement. Cependant, le propriétaire du bâtiment semble hors de cause. En effet, il avait demandé à maintes reprises aux locataires de libérer sa maison pour lui permettre de procéder à sa réfection.

Source: Le Soleil

Article Lu 1656 fois

Mardi 12 Août 2008





1.Posté par WAAROU le 12/08/2008 12:24
Les Parcelles Assainies étant une ville "nouvelle", comment peut-on parler de vétusté? Il s'agit de vérifier toutes les autorisations de construire et leur mode d'attribution à Dakar (dans tout le pays). Sénégalais, soyons vigilants, il y a de la désinformation (manifeste) dans les nouvelles qui nous sont servies tous les jours aux travers d'articles de press....

2.Posté par bili le 12/08/2008 16:02
moi je me demande comment les humains peuvent habiter dans de telles maisons."mais Dakar moo métti"!

3.Posté par deroots le 22/08/2008 19:45
MOI J'HABITE LES PA MAIS JE VOUS DIS QUE CE N4EST QUE LE DEBUT CAR LA PLAPART DES BATIMENTS QUI SONT LA BAS SONY VETUSTES;IL FAUT QUE LES AUTORIT2S PRENNENT DES MESURES POUR PALLIER A CELA; MERCI

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State