Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



PAPA BIRAMA THIAM, DIRECTEUR DE L’ASSISTANCE TECHNIQUE SENEGALAISE : «Le volontariat n’a jamais été gratuit»

Le volontariat est le premier acte de civisme. Même s’il exclut toute motivation pécuniaire derrière l’action, le «volontariat n’a jamais été gratuit. C’est le service qui est gratuit, mais le résultat est mesurable, quantifiable».



PAPA BIRAMA THIAM, DIRECTEUR DE L’ASSISTANCE TECHNIQUE SENEGALAISE : «Le volontariat n’a jamais été gratuit»
Le volontariat est le premier acte de civisme. Même si l’un de ses trois critères de reconnaissance est «le libre choix», en plus du fait qu’il n’y ait pas de motivation pécuniaire derrière l’action, le «volontariat n’a jamais été gratuit. C’est le service qui est gratuit, mais le résultat est mesurable, quantifiable». Papa Biram Thiam, Directeur de l’Assistance technique sénégalaise dixit. Ce Coordonateur du Comité national de Coordination et de Promotion du Volontariat au Sénégal (CNCPV) s’exprimait hier mardi 13 décembre le «Rapport sur la situation du Volontariat dans le Monde».

Selon lui, sa vraie cible, c’est le bas. «Le volontariat, c’est du bas vers le haut». Ce qui permet de conscientiser les populations sur le fait qu’ils peuvent se prendre en charge dans certains domaines. Et, «le jour où les populations se sentiront capable de se prendre en charge, il y aura une concurrence (avec l’Etat) dans ses domaines d’intervention, même si le volontariat n’a pas vocation de remplacer l’Etat. Or, quand il y a concurrence, c’est la qualité qui est exigée» explique-t-il.

Papa Birama Thiam n’a pas manqué de magnifier les efforts et progrès du Sénégal en matière de volontariat. Ce qui a valu à notre pays d’être «le seul pays africain invité à exposer son exemple à l’Assemblée des Nations Unies (comme jeune pays d’Afrique) le 5 décembre dernier auprès du Brésil et du japon qui ont fait des avancées notables en la matière. La résolution du 5 décembre reconnaît le volontariat comme force réelle, son rôle dans la politique de développement durable» précise-t-il.

Revenant sur l’importance du volontariat dans le développement, le Coordonnateur du CNCV révèle qu’au Sénégal, «les volontaires ont activement participé dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)», avec le projet d’Appui à la coordination et promotion du volontariat (ACROPOV), notamment à Louga et dans d’autres régions du pays. Aussi, ils ont beaucoup contribué au relèvement du taux brut de scolarisation dans le domaine de l’éducation.

Notre pays accueille actuellement 250 volontaires du Corps de la paix américain, 50 de Corée, 103 du Japon, environ 80 Français, 22 volontaires des Nations Unies, etc. En tout on a plus de 10 milles volontaires sont enregistré par la CNCPV, y compris les 2000 du Service civique national, les individus et Ong. A l’en croire, à l’échelle mondiale, une étude dénombre 140 millions de volontaires dans 36 pays.

Ibrahima Diallo
Source Sudonline.sn

Mercredi 14 Décembre 2011




1.Posté par polonium210 le 14/12/2011 11:48
si on parle de gratuité ,c'est naturellement et uniquement par rapport au service, tout le reste n'est que pure speculation , a la limite tres puerile

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés