Référence multimedia du sénégal
.
Google

PALESTINE : Offensive israélienne sanglante à Gaza

Article Lu 1541 fois


L’armée israélienne a poursuivi hier son offensive dans la Bande de Gaza, où plus de 70 Palestiniens ont péri en 48 heures, poussant l’Autorité palestinienne à suspendre tout contact avec Israël.

Gaza - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a affirmé que l’armée poursuivrait son offensive baptisée "Hiver chaud" "contre les organisations terroristes", visant à mettre fin aux tirs de roquettes contre le sud d’Israël, mais comptait aussi continuer les négociations de paix avec l’Autorité palestinienne.

Cependant, le président palestinien Mahmoud Abbas a décidé "de suspendre tous les contacts à tous les niveaux (avec Israël) car ils n’ont aucun sens au regard de l’agression israélienne", selon son porte-parole Nabil Abou Roudeina.

Cette nouvelle flambée de violences a précédé l’arrivée demain dans la région de la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice avec l’objectif d’aider à progresser dans les négociations de paix relancées il y a à peine trois mois.

"La violence doit cesser et les discussions doivent reprendre", a déclaré la Maison-Blanche.

L’armée israélienne a entre-temps poursuivi ses bombardements dans le Nord de la Bande de Gaza où sept Palestiniens ont été tués, au lendemain d’une journée particulièrement meurtrière au cours de laquelle 63 Palestiniens ont péri dont plusieurs femmes et enfants.

Dans la localité de Jabaliya, des dizaines de blindés israéliens se frayent leur chemin dans les ruelles étroites aux murs criblés de balles.

Des hélicoptères tournoient dans le ciel. Les charges artisanales palestiniennes et les roquettes israéliennes explosent... Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la Bande de Gaza, a annoncé la mort de 35 de ses combattants dans l’offensive, de même qu’une dizaine d’autres activistes.

Samedi, deux soldats israéliens y ont été tués. Des appareils israéliens ont détruit dans la nuit les bureaux à Gaza d’Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement Hamas non reconnu internationalement.

Malgré l’ampleur de l’offensive israélienne, la plus meurtrière depuis 2000, les groupes armés palestiniens ont tiré encore hier 24 roquettes qui se sont encore abattues dans le sud d’Israël, selon la Police qui a fait état d’un blessé. "Le but de l’opération, qui est de mettre fin aux tirs de roquettes, ne sera pas atteint dans les deux prochains jours, nous continuerons nos activités et devons nous préparer à une escalade", a dit le ministre de la Défense Ehud Barak, affirmant que le Hamas "paiera le prix" de "la dégradation de la situation".

En brouille avec M. Abbas, le Hamas, estimant que la situation appelait à "l’unité et la fin des divisions", a appelé à la formation d’un gouvernement d’union nationale d’urgence...

A New York, le Conseil de sécurité de l’Onu a condamné les violences à Gaza comme dans le sud d’Israël. Le Secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon tout en reconnaissant à Israël le droit de se défendre, a critiqué "l’usage disproportionné et excessif de la force qui a tué et blessé tant de civils, y compris des enfants".

Plusieurs pays arabes ont condamné l’opération israélienne, tandis que le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a affirmé qu’Israël serait "déraciné".


AFP

Article Lu 1541 fois

Lundi 3 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State