Référence multimedia du sénégal
.
Google

PAKISTAN - Assassinat de Bhutto : deux suspects arrêtés

Article Lu 1546 fois


Deux suspects liés à un chef de tribu proche d’al-Qaïda ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir participé à l’organisation de l’attentat suicide qui a tué l’ex-Premier ministre Benazir Bhutto au Pakistan, a-t-on appris hier. "L’équipe qui enquête sur l’attentat a arrêté à Rawalpindi (dans la banlieue d’Islamabad) deux terroristes présumés de premier plan, Hasnain et Rafaqat", a annoncé un haut responsable des forces de sécurité, sous couvert de l’anonymat. Un de ses pairs, également anonyme, a parlé d’une "avancée majeure dans l’enquête".

Mme Bhutto a été tuée dans un attentat suicide le 27 décembre à Rawalpindi, en pleine campagne électorale pour les législatives, reportées au 18 février. Un inconnu avait d’abord ouvert le feu dans sa direction avant que lui, ou un complice, ne fasse exploser une puissante bombe à proximité de sa voiture, tuant une vingtaine d’autres personnes...

Le gouvernement avait aussitôt accusé Baïtullah Mehsud, un chef de tribu lié à al-Qaïda dans le nord-ouest du pays...

Un autre haut responsable des services de sécurité a confirmé l’arrestation des deux "terroristes" et assuré qu’ils étaient liés à Mehsud.

"C’est une avancée majeure dans l’enquête, ces deux hommes sont impliqués dans l’assassinat et ils font partie d’un groupe de combattants islamistes qui est relativement nouveau", a ajouté cette source...

EN BREF * KENYA - Odinga accuse Kibaki d’armer des milices

Les négociations pour trouver une issue à la crise politique au Kenya se poursuivaient hier dans un climat de défiance, alimenté par des accusations de l’opposition contre le gouvernement, le Conseil de sécurité ayant "exhorté" les deux parties à oeuvrer à "la réconciliation"...

Au troisième jour des pourparlers entre gouvernement et opposition consacrés à la crise politique issue de la réélection contestée du président Mwai Kibaki fin décembre, le parti de l’opposant Raila Odinga a publiquement accusé le camp adverse d’armer des milices impliquées dans les sanglants affrontements interethniques de l’ouest du pays... "L’administration Kibaki continue d’utiliser l’argent des contribuables pour acquérir des armes pour les milices du Pnu", le Parti de l’unité nationale de M. Kibaki, a déclaré le Secrétaire général du Mouvement démocratique Orange (Odm), Anyang Nyongo. Il a également accusé le parti de M. Kibaki de "faire une razzia dans les stocks d’armes de l’Etat" pour armer les milices pro-gouvernementales, "dont les Mungiki", secte interdite en 2002 et qui s’est muée en un gang criminel...

TANZANIE - Démission du Premier ministre impliqué dans un scandale

Le Premier ministre tanzanien Edward Lowassa a annoncé hier devant le Parlement avoir remis sa démission au président en raison de son implication dans un scandale de corruption lié à un contrat énergétique. "J’ai décidé d’écrire au président pour lui demander de me relever de mes fonctions puisque j’ai été cité dans ce scandale", a déclaré le Premier ministre lors d’une séance retransmise en direct à la télévision.

Le président du Parlement a ajourné la session, expliquant qu’il attendait la décision du président tanzanien Jakaya Kikwete, nommé la semaine dernière président en exercice de l’Union africaine.

La décision du Premier ministre, en poste depuis décembre 2005, intervient à la suite d’un rapport présenté au Parlement sur un contrat de fourniture d’électricité signé entre le gouvernement et une entreprise américaine installée au Texas. Selon le rapport, M. Lowassa ainsi que deux autres ministres et plusieurs hauts responsables seraient intervenus au moment de l’appel d’offres en faveur de la société américaine et le contrat serait illégal au regard des règles de passation de marché.

PALESTINE - Sept personnes tuées à Gaza

Le président palestinien Mahmoud Abbas a offert hier d’intervenir pour favoriser un cessez-le-feu mettant fin au cycle des violences à Gaza, où sept Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne, mais les islamistes du Hamas maîtres du territoire ont rejeté son initiative..."Il est clair que la proposition du président Abbas est une tentative de chantage contre le peuple palestinien qu’il a laissé se faire massacrer", a déclaré le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum. Il a accusé M. Abbas de "promouvoir un projet défaitiste sous le faux slogan de vouloir protéger le peuple palestinien".

Source: Le Soleil

Article Lu 1546 fois

Vendredi 8 Février 2008


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State