Référence multimedia du sénégal
.
Google

Opposées à la délocalisation de la maison d'éducation de Gorée : Les anciennes de Mariama Bâ réfutent les arguments du Pr Sourang

Article Lu 1480 fois


‘Nous ne sommes pas contre l’ouverture d’autres lycées pour les jeunes filles, cependant nous n’accepterons pas la fermeture de notre lycée avec des arguments qui ne tiennent pas debout’. C’est ce qu’a déclaré la présidente de l’amicale des anciennes du lycée Mariama Bâ de Gorée (Amemba). ‘Nous userons de tous les moyens légaux disponibles pour maintenir la Maison d’éducation Mariama Bâ à Gorée. Et pour ce faire, nous disposons de l’appui des Ong nationales et internationales, ainsi que des associations féminines et de nombreux partenaires’, a ajouté Fatou Binetou Mbaye qui faisait face à la presse, samedi dernier.
Selon la secrétaire générale de l’amicale, Louise Sarr, les arguments brandis par le ministre de l’Education en vue de délocaliser le lycée Mariama Bâ vers Diourbel ne sont pas fondés. Pour elle, construire un nouvel établissement de 3 000 places pour les jeunes filles, n’est pas une raison pour fermer le lycée Mariama Bâ. Car, explique Mme Sarr, ‘la Maison d’éducation Mariama Bâ est un établissement d’excellence de renommée internationale’. Et pour garder ce prestige, elle doit être maintenue sur l’île qui, loin des agitations de la ville, est un endroit propice pour les études, argumente-t-elle.

Rejetant les arguments du ministre Sourang, les membres de Amemba ne voient en l’arrivée en masse des touristes sur l’île aucune menace à l’éducation inculquée aux jeunes filles de la Maison d’éducation. ‘Le lycée existe depuis 30 ans et nous n’avons jamais eu à affronter ce genre de problème’, soutient la Secrétaire générale.

En ce qui concerne l’état de délabrement des bâtiments avancé par les autorités, Louise Sarr affirme qu’’(elles) ont retrouvé l’architecte de la Maison d’éducation, Ousmane Diallo qui prédit une durée de vie de 100 ans à l’ouvrage sorti de terre en 1978’. Seulement, vu la proximité marine, il est nécessaire de l’entretenir pour amortir l’usure, précise-t-elle, citant l’architecte.

Cependant, ce dernier que nous avons joint n’a pas voulu confirmer, ni infirmer les propos tenus par l’amicale des anciennes du lycée Mariama Bâ. D’après, l’ancienne présidente d’Amemba, la journaliste Marième Selly Kane explique que ’malgré le manque de moyens financiers dont souffre la Maison d’éducation, les élèves continuent à faire dans l’excellence’. Ce qui, à ses yeux, prouve, qu’’elles sont déterminées à garder le prestige du lycée’.

L’historienne Penda Mbow, membre du comité de soutien, déplore ’la politique du gouvernement qui consiste à sortir les jeunes filles de leur lycée reconnu comme un socle de l’excellence pour la formation’. ‘On parle actuellement de parité, mais celle-ci ne pourra se faire sans une bonne formation des filles’, a précisé l’universitaire. ‘Pourquoi la délocalisation du lycée au profit d’un centre de formation pour les meilleurs bacheliers, qu’est ce qui se cache derrière ?’, se demande Penda Mbow.

Les anciennes de la Maison d’éducation Mariama Bâ, qui n’ont pas voulu dévoiler tout leur plan d’action, affirment que la campagne qu’elles ont dénommée ’Touche pas à mon école !’ compte à ce jour plus de 500 signataires.

Paule Kadja TRAORE (Stagiaire)
Source: Walfadjri

Article Lu 1480 fois

Lundi 10 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State