Référence multimedia du sénégal
.
Google

Objectif du palais: faire taire ou « retourner » Cheikh Yerim Seck

Article Lu 12987 fois

XIBAR.NET (Dakar, 22 Octobre 2009) De sources proches du palais de la République, trois « plumes » gênent au plus haut point les autorités libérales, qui envisagaient de « casser » celle du journaliste de « Jeune Afrique », Cheikh Yerim Seck. Maintenant, c’est le « plan B » qui serait enclenché pour « l’avoir ».



Objectif du palais: faire taire ou « retourner » Cheikh Yerim Seck
Si les libéraux s’accommodent des critiques de la presse locale, leur chef, Me Wade, est horrifié par ceux qui le discréditent au niveau international. Ainsi, pour arrêter l’hémorragie, son staff préconisait de « maîtriser » le journaliste Abdou Latif Coulibaly, qui a récemment publié un pamphlet contre le fils du président Karim Wade dans « Contes et mécomptes de l’Anoci ». Pour cet objectif, les libéraux passeront, très probablement, par des voies judiciaires. Son livre a fini de sillonner le monde. S’agissant du journaliste Souleymane Jules Diop, qui « vilipende », depuis le Canada et par le biais de la Toile, Me Wade et son régime, le remède prescrit est de le « faire taire ». La difficulté est de savoir la méthode à employer à cette fin. Le talentueux journaliste du groupe Jeune Afrique, Cheikh Yerim Seck est également de ceux qui sont à « abattre ». Les libéraux se serviront du nouveau président guinéen que Wade « coatche ». Le chef de la junte militaire guinéenne, Dadis, et non moins « fils » de Me Abdoulaye Wade s’y emploiera. Dans ses « Dady’s shows », pour griller le journaliste, qui gêne son « père » Wade, il dira avoir refuser de « donner plus » à Cheikh Yerim Seck, qui lui aurait proposé de polir son image à l’extérieur. Et puis, révélait-il, son chef de cabinet avait déjà remis de l’argent à M. Seck, qui en réclamait encore.

Du coup, il reconnaissait, indirectement, qu’il est un corrupteur au même titre que son protecteur qui a cherché à corrompre Alex Segura avec un demi-milliard. Mais, la réplique du journaliste ne tardera pas. Elle fera le tour du monde. Mieux, Cheikh Yerim clarifiera des allusions de Dadis : il avait épousé une Guinéenne, avec laquelle, il a des enfants. Mais, contrairement aux allégations de Dadis, il n’avait pas fait ses études en Guinée, où il a séjourné pour des rasions professionnelles. Il est natif de Louga. Suite aux massacres de centaine de personnes, intervenus en Guinée le 28 septembre dernier, Dadis aura d’autres soucis que de chercher à enfoncer M. Seck, qui fâche les libéraux depuis belle lurette.

On se rappelle qu’un journal acquis à la cause de Wade l’accusait de tous les péchés d’Israël. Du temps où l’ancien Premier ministre Idrissa Seck avait des démêlées avec le régime, le véhicule de Cheikh Yerim sera même immobilisé par la police. C’est Ousmane Ngom qui était à l’époque ministre de l’Intérieur. On fera passer Cheikh Yerim pour le frère de Idrissa Seck. On jouera sur les origines sociales pour l’affaiblir. Mais, n’empêche, il continue de plus bel à écrire sur le régime libéral. Il a même récemment publié un livre sur le juge feu Kéba Mbaye, comme pour dire que le magistrat était le modèle. À présent qu’Idrissa Seck est pressenti aux affaires, les libéraux envisagent de dérouler leur « plan B » contre Cheikh Yerim. Celui-ci consisterait à le « retourner », c’est-à-dire l’avoir dans leur camp. Mission difficile. Pour cette fin, le palais envisage de passer par les services de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck. On estime que les deux hommes sont liés. Pour le moment, Cheikh Yerim garde toujours sa liberté de ton. Attendons donc de voir si sa langue sera mielleuse au retour de Idy.

La Redaction

Article Lu 12987 fois

Jeudi 22 Octobre 2009





1.Posté par mandou le 22/10/2009 20:52
Ce Yerim n'est rien d'autre qu'un griot,s'il ne recoit pas d'offrande de la part de ces quemandes,en recours il utilise son arme;sa langue.

2.Posté par warou le 22/10/2009 20:59
Yerim n'a pas reussi son coup avec DADIS CAMARA, cette fois ci il veut sucer encore le regime corrupteur et corrompt de WADE.

3.Posté par Nobody le 22/10/2009 21:08
On prete a Wade et ses liberaux des pouvoirs qu'ils n'ont pas. Tant qu'il font des betises les autres vont en ecrire et parler. C'est un regime qui compte ces jours.

4.Posté par annnna le 22/10/2009 21:51
En tout ca souleymane jules diop a lui deja retourné sa veste

5.Posté par mara le 22/10/2009 22:03
ce vaux rien de yerim seck n est rien d autres qu un griot se battant au pres d idy mais nous sommes au senegal vous ne pouvez pas pas nous arnaquer

6.Posté par soxnajatou@yahoo.fr le 22/10/2009 22:15
Nous autres sénégalais ne chagerons donc jamais avec ces histoires de griots et de nobles. Nous qui se réclammons nobles est ce que devant Dieu nous aurons un traitement différent de ceux que l'on qualifie de griots ou gnégno? A rretons ce discours et débile et sachons que tous les hommes naissent libres et égaux, on en voit aujoud'hui de riches griots qui n'ont rien à nous envier et qui emploient des "guèèrs de premiere classe" comme garde corps, chauffeurs cuisiniers et autres. Respectons le mérite de cet homme "CYS" qui a réussi et qui fait son travail avec beaucoup de professionnalisme. May diégalou nak bou bakh

7.Posté par liww le 22/10/2009 22:29
QUE LE BON DIEU NOUS PROTEGE DES GRIOTS(IDRISSA SECK,NIASSE,TANOR,ETC...)le senegal a perdu ses valeurs.PLUS CES CHIENS DE MARABOUTS(BARA MBACKE,KARA,

8.Posté par Diouf Normal le 22/10/2009 22:46
C'est vraiment degoutant la tendance prise par Xibar de raconter n'importe quoi pour atteindre le pouvoir. On n'aime pas ce pouvoir, mais partir d'un tissu de mensonges ou de supputations ridicules pour vouloir atteindre le regime de Wade, c'est manquer de respect pour les lecteurs a qui on veut tout faire avaler. Les lecteurs peuvent faire preuve de discernement et ne voient dans cet article rien qui puisse montrer que le pouvoir cherche a avoir avec lui Yerim Seck ou a le faire taire. De plus, evoquer, entre les lignes, des accointances entre Wade et Dadis, dans cet article en montre le caractere subjectif.

9.Posté par génération deggdeug le 23/10/2009 00:13
VIVE YERIM SECK VIVE LATI COULOBALY VIVE JULES QUE DIEU VOUS PROTEGE
VOUS ETE DES DIGNE FILS DU SENEGAL
GDD

10.Posté par replique le 23/10/2009 04:23
je m'adresse a toi liww evite 2 parler des marabouts c mieeux for you.......sinon tu en verras les consequences bientot wèddi guiss bokkou thii

11.Posté par sop le 23/10/2009 10:08
replique ( auteur 10)

Bo dé yallah towal thiep niou lek!

Ces marabouts ne sont rien que des " sans métier" , " sans qualif" qui n'ont d'autres recours que le métier de " marabout du 3 ieme millénaire" = se taper le max de diongomas khessalisées + grosse bagnole vitres teintées chauffeur + gros khaftan sans oublier une assemblée d'ignares faibles d'esprits qui ne connaissent rien de la religion á part des légendes encrées dans des esprits qui ne supportent la contradiction.
Il'n 'y a de Dieu qu'Allah et son prophete Mohamed (SAS) nous a délivré un message clair et accessible á travers coran + khadiss. kouy soti si sa hel ham ham diar na topeu. mais di lek sa khaliss, nga koy ramal kokou dou islam. C une directe transcription de nos habitudes de thiédos.

Je le redis haut et fort: bo dé yallah tawal thiep niou lek!

12.Posté par xibar.net le 23/10/2009 11:55
si j'observe bien bien ce sont les geers( nobles) qui s'aplatissent devant wade qui transhume qui chantent les eloges des Wade. Et il faut le dire: un geer est celui dont l'origine est non identifiable. Ainsi les batards des français( mulatres), les etrangers, les blancs sont tous de cette caste. et pour se qui se reclament d'une descendance royale, il faut juste leur rappeler que leurs rois ont tous fui, n'ont rien laissé et leur petit fils sont aujourd'hui des larbins.

13.Posté par Papa Mor le 23/10/2009 12:30
je dis bravo à Cheikh Yérim SECK, il est courage et en plus il est un bon intellectuel,le connaît très bien depuis Louga sa ville natale, il est intelligent et il sait très bien ce qu'il dit. en tout cas je souhaite une bonne continuation et bon courage. que Dieu te garge.
Wassalam

14.Posté par DD le 23/10/2009 12:51
Décidément Diouf Anormal et sa bande prises en charge par le régime pour riposter aux attaques véridiques que le commun des sénégalais fait sur la gestion nébuleuse, gabégique irréfléchie, tatillonne du pouvoir en place, ne se suffit plus des « Wakh sa khalaat » et autres parades des radios de place. Mais ils doivent s’inquiéter d’être singulier dans leur combat.
On ne peut pas défendre l’indéfendable. Il faut savoir que Wade et ses compagnons ont montré leurs limites.
Voici leur bilan :
Népotisme, corruption, impunité, détournement, arrogance, tripatouillage constitutionnel, bâillonnement de la presse, utilisation de la RTS à des fins politiques à longueur de journée…
Vous me rétorquerez certainement d’avoir un œil sur le bilan positif du régime (les infrastructures réalisées et les 40% du budget alloués à l’éducation). Les premières certes indispensables pour le pays ont été faites dans des conditions pas transparentes. Les chantiers de l’ANOCI en attestent la véracité, personne n’a encore apporté des démentis à Latif Coulibaly. Pour le second comment comprendre la crise profonde qu’a vécue le secteur de l’éducation avec un apport aussi colossal.
Qui peut oser défendre se bilan, soyez raisonnable.
Je fais parti de ces jeunes qui ont farouchement lutté et ont convaincu pas mal de sénégalais à faire partir le régime socialiste en 2000 et à confirmer Wade en 2007. Mais très sincèrement tous les Sénégalais sont déçus. Et de la même manière je travaillerai à faire partir ce régime qui complètement saper le moral des sénégalais et réduit au néant les valeurs de Ngor, Jom, Foula, Fayda et Jup.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State