Référence multimedia du sénégal
.
Google

OUSMANE TANOR DIEND S’ADRESSANT A UN RESPONSABLE DE LA CNTS/FC: « La stabilité institutionnelle du pays dépend de nous »

Article Lu 1433 fois

Le Front « Siggil » Sénégal n’a pas tellement déroulé hier, jeudi 20 septembre, lors de sa rencontre avec la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal force du changement (Cnts/Fc). Il s’est heurté à des militants libéraux syndicalistes qui ont tenu à récuser les problèmes et l’instabilité institutionnelle que les leaders de l’opposition ont évoqué. Le Premier secrétaire du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng est sorti de sa réserve pour rétorquer à ces militants du Parti démocratique Sénégalais (Pds) que « la stabilité institutionnelle dont on parle dépend de nous (les partis de l’opposition) et que c’est facile de créer des troubles ».



OUSMANE TANOR DIEND S’ADRESSANT A UN RESPONSABLE DE LA CNTS/FC: « La stabilité institutionnelle du pays dépend de nous »
Le Front « Siggil » Sénégal, sur son chemin vers les assises nationales, a rencontré hier, jeudi 20 septembre la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal-force du changement (Cnts/Fc). Les camarades de Cheikh Diop ont bien apprécié l’initiative de l’opposition dite significative et ont fait part de leur ouverture de leur neutralité. Néanmoins, la Cnts/Fc a décidé de réserver sa réponse.

Elle entend réunir ses instances de bases à la fin du ramadan pour dégager une position qui engage toute la confédération. De manière individuelle, des responsables syndicaux ont adhéré à la cause et ont estimé qu’il y a effectivement des problèmes dans le pays. Ce qui n’a pas été l’avis de bon nombre de syndicalistes membres de la Cnts/Fc. En effet, les débats lors de cette entrevue ont beaucoup plus tourné autour de la coloration politique et de l’indépendance de ladite centrale syndicale.

Après les propos liminaires des chefs de partis du Front « Siggil » Sénégal qui ont bâti leur argumentaire sur les « nombreux problèmes auxquels le pays est confronté, notamment l’instabilité institutionnelle », les syndicalistes libéraux ont vivement apporté la réplique. Ils n’ont pas d’ailleurs manqué de jeter des piques à l’opposition. En réponse à la déclaration du leader de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti et le travail (Ld/Mpt) qui a dit que « Sopi est devenu Sapi », un membre du bureau fédéral proche du Pds de rétorquer qu « Sopi a évolué en Gorgui doli gnou et Wéddis guiss boku ci ». Le membre du Conseil municipal de la mairie Biscuiterie et du Conseil régional de Dakar a demandé aux leaders de l’opposition de commencer leur réquisitoire par un état des lieux avant 2000 et de citer, de reconnaître les réalisations du gouvernement de l’alternance. Son compère est d’avis qu’il faut réfléchir de manière cohérente et s’accorder sur le fait qu’il reviendra au gouvernement en place de mettre en œuvre les conclusions de ces assises nationales.

Passe d’armes entre syndicalistes et l’opposition

Le secrétaire général de la Cnts/Fc, Cheikh Diop a été obligé d’interrompre le débat pour rappeler à l’ordre ses camarades syndicalistes. « Nous devons leur rendre la politesse. On ne peut couper personne parce que nous sommes dans une centrale démocratique, mais il faut comprendre qu’on n’est pas encore aux assises. Donc, il faut réserver certaines réactions à ces assises », a-t-il précisé. Et pourtant Cheikh Diop n’a pas dérogé à la règle. Il est convaincu qu’il y a des problèmes dans le pays. En revanche, il ne veut pas entendre parler d’instabilité institutionnelle comme l’a indiqué le coordonnateur national du Mouvement pour le socialisme et l’unité (Msu), Massène Niang.

Les anciens militants et responsables du Parti socialiste qui ont quitté la Cnts pour la Cnts/Fc ont profité de la présence d’Ousmane Tanor Dieng pour exprimer leurs frustrations et ce qui les a poussés à quitter le Ps. « Nous ne pouvions pas comprendre les orientations et les démarches de la Cnts au temps où Madia Diop était secrétaire général et soutenu par l’appareil du Ps », a avancé le syndicaliste. Et d’ajouter : « À la Cnts/Fc, les gens pensent qu’il n’y a que des libéraux alors que c’est le pluralisme politique qui prévaut ici dans cette centrale ».

Le leader de la Cnts/Fc a, lors de sa dernière prise de parole, présenté ses excuses auprès du chef de délégation du Front « Siggil » Sénégal, Ousmane Tanor Dieng, au sujet de l’attitude des camarades qui ont voulu régler leurs « comptes politiques » sous la couverture de la confédération. Selon lui, « la centrale syndicale peut ne pas prendre part à ces assises mais, elle ne peut interdire une organisation syndicale membre d’y participer ».

« La stabilité institutionnelle dont on parle dépend de nous. C’est facile de créer des troubles. Abdoulaye Bathily est là pour en témoigner. Nous ne voulons pas rompre l’équilibre du pays parce que nous sommes des responsables et nous tenons au Sénégal. Depuis qu’on est dans l’opposition, le pays est en paix, on ne brûle plus de pneus dans les rues », a martelé le Premier secrétaire du Ps sur un ton ferme. Le secrétaire général de la Ld/Mpt a tenu à rassurer les syndicalistes. « Nous n’avons aucun préjugé défavorable par rapport à la Cnts/Fc. Nous ne pouvons pas dire que nous allons que vers les gens avec qui nous avons une convergence d’opinion », a-t-il indiqué. Et de clamer que « cela n’a pas de sens ».

Après avoir rappelé son parcours syndical avec d’illustres syndicalistes des années 60, Abdoulaye Bathily à souligné que le mouvement syndical a toujours été pluriel. « Considérer la Cnts/Fc comme quelque chose de mal propre, cela ne nous a jamais effleuré l’esprit », a-t-il ajouté.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1433 fois

Vendredi 21 Septembre 2007





1.Posté par auteur49 le 21/09/2007 09:02
c'est la surprise qui attend Tanor car on ne peut pas etre partiale en organisant les assises nationales on ne peut pas parler a partir de 2000 alors qu'avant 2000 c'etait pire a commencer par Niass et le petrole donne par le Nigeria qu'il a detourne,Tanor et les licences de peche et d'autre dossiers mieux l'attribution de la 2eme licence telephonique ou il a dit que c'etait transparent mais les faits montrent qu'ils ont brade a cela le faite que le directeur des reglementations des postes Cheikh Ndiongue avait demissione face a de tel actes le confirme mieux il dit qu'a l'epoque on ne vendait pas les licences de telephone mais a cet epoque la Mauritanie vendait une licence a 19milliards contre 50millions pour le senegal plus peuple que la Mauritanie les exemples peuvent bien continuer donc Tanor sera decu car les gens lui diront que si le senegal n'a pas encore decolle c'est beaucoup plus du aux 40ans du ps qu'aux 7ans passees et qu'il devra aussi rendre contre il faudra diagnostiquer toutes les erreurs et derapages du passe pour que ca ne se repete pas avant de pouvoir trouver des solutions

2.Posté par Basse Ndiaye le 21/09/2007 14:31
Consultez www.alpha-2.info
Commentez et rédigez sur www.alpha-2.info
Sur Alpha-2, la parole n’est ni aux "journalistes", ni aux "élites". La parole est à ceux qui ont des faits originaux et inédits à relater, ceux qui sentent le besoin de mettre les points sur les « I ».
Alpha-2.info essaye de mettre librement à disposition des sénégalais des réflexions, analyses et commentaires sur l’actualité. Nous sommes en effet persuadés que tout sénégalais est potentiellement capable d’identifier en avant-première des informations difficilement accessibles ou volontairement cachées et ne bénéficiant pas de couverture médiatique.
Rédigez et envoyez nous vos textes, nous les publierons…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State