Référence multimedia du sénégal
.
Google

OUMOU SOW DANSEUSE ET AUTEUR DE « Taal moto Bi » enflamme le Palais des arts de Thies

Article Lu 12184 fois

Les mélomanes de la capitale du Rail ont mis les petits plats dans les grands, pour fêter en grandes pompes l'ouverture du Palais des Arts le lendemain de la tabaski. Les artistes de la ville ont tous apporté la réplique à Ma Sané avant le passage des invités dont la célèbre danseuse Oumou Sow qui n'a pas manqué de chauffer le public à travers une prestation réussie. Avec des animateurs de la trempe de Michael Soumàh, Papis Diallo et Aïda Patra, le public a vibré durant plusieurs heures pour accompagner le groupe Flash, qui a revisité son répertoire pour marquer l'événe­ment.



OUMOU SOW DANSEUSE ET AUTEUR DE  « Taal moto Bi » enflamme le Palais des arts de Thies
Même si le faux bond des invités vedettes a semblé avoir de l'effet sur la programmation, avec les R

v ratés de Mbaye Dièye Faye ou Fatou Laobé, les musiciens Thiessois ont assuré un spectacle époustouflant, sous 1'oeil admirateur d'un public venu en massé. Déjà que la salle refusait du monde avant 2 heures du matin, les foules n'ont cessé de converger vers le quartier 10 éme où durant toute la nuit, la valse des mélomanes indi­quait l'importance que revêt cette date dans l'agenda culturel régional. La nature a hor­reur du vide ? C'est pourquoi, tabaski obli­ge, personne ne voulait se faire conter la soirée et au finish, le Palais des arts se révélera exigu pour ses hôtes. Sur ce volet d'ailleurs, quoique l'investissement des protégés de Beuz n'a rien à envier aux cad­res qui font fureur dans la capitale, il reste que par rapport à la demande, des correctifs sont nécessaires pour éviter, à l'avenir, des situations aussi cocasses où même les invi­tés sont mis à rude épreuve pour accéder sur les lieux. Conscients de cet état de fait, les artistes du groupe Waflash ont certaine­ment voulu se racheter sur scène, en offrant le meilleur de leur musique pour l'occa­sion: Ce sera de même pour le gotha cultu­rel local, aux premières loges, sans comp­ter l'apport multiforme de structures artis­tiques et personnalités de divers ordres; qui ont permis à la fête d'être belle. Cerise sur le gâteau, le public avait droit, en exclusi­vité, à une belle partition de la chanteuse ­danseuse Oumou Sow. L'auteur de « Taal moto Bi » a simplement électrisé la salle, avec des pas de danse très nourris, une pos­ture professionnelle qui renseigne sur les nouvelles approches de la belle Oumou. Très regardante sur tout ce qu'elle entrep­rend, depuis l'épisode douloureux de « Goudi town » qui n'a épargné aucune cible dans le monde de la danse locale, l'ancien­ne danseuse de Viviane a bien assuré, sans se dévoiler pour autant. Elle sera égalée à l'applaudimètre par Aïda Patra dont le suc­cès obtenu sur le petit écran a boosté pour beaucoup sa côte de popularité, sans oublier qu'avec elle aussi, ce n'est pas sim­plement pour ses intonations que le public s'accroche à ses prestations. Le programme étalé durant toute la quinzaine de fin décembre permettra au public local, en attendant de recevoir les ténors du Mbalax, de se familiariser avec des poin­tures comme Souleymane Faye et Pape Niang entre autres.

Envoyé spécial S T.

Source: Pic Hebdo

Article Lu 12184 fois

Vendredi 28 Décembre 2007





1.Posté par toure abdou le 28/12/2007 08:53
cette oumou sow doit etre interné.

2.Posté par regie le 28/12/2007 10:49
A voir cette position renseigne qu'elle est une professionnelle de la gymnastique horizontale. THIAGA REK.

3.Posté par Sohna le 28/12/2007 11:20
Cher frères et soeurs, cela ne vous inquiète pas de voir qu'au Sénégal on ne s'occupe que d' affaires de danse et de musique ?? (affairou fètheu rek ak missic la gnouye topoto) Quel pays ???

4.Posté par likma le 28/12/2007 12:23
je te jure Sokhna il ya de quoi avoir peur dans ce pays où les danseuses ou chanteurs pervers sont pris pour idole par les jeunes.
on ne parle même pas de ces professeurs de l'université qui font beaucoup de recherches utiles pour le développement humain.
messieurs les journalistes, revoyez vos copies please!!

5.Posté par Z le 28/12/2007 12:58
Bien parlé likma ! Le sénégalo fasco n'aime pas les danses suggestives !


6.Posté par amoctad le 28/12/2007 15:38
Cette position mome c grave.

7.Posté par deugue le 28/12/2007 16:31
cher ami(es,s) je suis pas une danceuse mais je trouve que c un boulot entre autre boulot,un moyen de gagner sa vie.Seulement il faut le faire d'une maniere professionelle.Pour ce qui est des journalistes je trouve quon les emplois sans criteres d'education et d'experience professionnelles car si tel etait le cas ils s'occuperaient de s problemes plus importants car je ne sais pas ce qu'on manque dans ce pays mais ce ne sont surement pas des sujets importants et lucratifs qui font aller de l'avant

8.Posté par cheikh le 28/12/2007 17:09
thies moonn danser, causer et mentir, c'est tous qu'ils savent faire

9.Posté par from the sky le 28/12/2007 20:25
c'est quoi cette position et ce regard qui en dit long arretez de danser et craignez Allah (swt)

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State