Référence multimedia du sénégal
.
Google

OPERATION ANACONDA DANS L'APPAREIL D'ETAT ET DANS LA HAUTE ADMINISTRATION La chasse des pro-Macky est lancée

Article Lu 1533 fois

Sous l’Alternance, l’histoire se répète toujours. Ils sont députés à l’Assemblée nationale, directeurs de société, ou de simples responsables libéraux, ils sont désormais devenus les cibles de proches collaborateurs du Président Wade. Pour ne pas dire des membres de la génération dite du concret. Tout simplement parce que ces nouvelles cibles-là sont proches de Macky Sall. Leur tête est mise à prix. C’est le début d’une opération Anaconda.



OPERATION ANACONDA DANS L'APPAREIL D'ETAT ET DANS LA HAUTE ADMINISTRATION La chasse des pro-Macky est lancée
Comme cela avait été le cas avec les affidés et autres proches de l’ex-Pm Idrissa Seck dans la période qui avait suivi son limogeage à la tête du gouvernement, l’histoire se répète encore sous le ciel de l’Alternance. En effet, au lendemain de sa non-reconduction à la tête du gouvernement et de son éloignement de l’appareil d’Etat, l’ancien Pm Macky Sall, comme son prédécesseur Idrissa Seck, peut désormais commencer à compter les « coups ». En effet, c’est une véritable chasse aux sorcières des proches de l’ancien Premier ministre maire de Fatick qui vient d’être démarrée. Une entreprise méthodique, planifiée et systématique de débuscation et de liquidation politique de tous ceux-là qui se sont réclamés ou qui continuent de se réclamer de l’ex-Pm maire de Fatick. Où qu’ils puissent se trouver. Et quelque niveau de responsabilités qu’ils puissent exercer dans la haute ou la moyenne administration publique et même privée, les pro-Macky seront traqués. C’est une certitude. La « bataille des héritiers » fait rage. Et elle va être âpre. Inéluctablement. Et implacablement. La sortie de Macky du gouvernement suivie de tous les ministres qui lui étaient proches n’est que la partie visible de l’iceberg de cette vaste opération de « sécurisation politique » entreprise par des forces politiques grandissantes et rampantes qui ont ôté leurs cagoules depuis longtemps et avancent, de plus en plus, à visage découvert dans l’appareil d’Etat et du Pds. C’est d’ailleurs dans ce contexte de traque politique qu’il faut situer la sortie, hier, de Mouhamadou Lamine Massaly, leader des jeunesses Wadistes. Et comme on a l’habitude de dire, tout ce que le petit maure dit, il l’a entendu sous la tente. Et si ce jeune membre du comité directeur du Pds est monté, hier, au créneau pour tirer sur Aliou Sow, désormais ex-ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, ce n’est pas un hasard. A en croire certaines sources bien au fait de ce qui se trame à un niveau insoupçonné de l’Etat, ce n’est que le « début d’une traque contre des responsables libéraux qui occupent des postes de responsabilité, du fait de leur proximité avec Macky Sall. Des personnes qui pensent devoir quelque chose à Macky Sall. » Les mêmes sources identifient « les chasseurs » comme étant dans le camp de la génération dite du concret.

Sur la liste de ces supposés proches de Macky Sall, il y a d’anciens ministres devenus députés, et de simples députés. Pour le cas de ces responsables libéraux, en attendant de passer à la loupe leur gestion, ils sont en train d’être surveillés comme du lait sur le feu par les éléments de l’autre camp. Mais pour ce qui est des Pca et Pdg, la chasse est lancée. Et les Sénégalais ne doivent pas être surpris de voir ou d’entendre dans les jours à venir, des responsables libéraux, directeurs de société, se retrouver dans des histoires de détournements, d’emplois fictifs…

En attendant, le leader des jeunesses Wadistes réclame des sanctions de la direction du Pds contre Aliou Sow. Pour M. Massaly Aliou Sow s’est mal comporté en «ramant à contre courant de la volonté de Wade». Pour cette raison, Massaly considère qu’il a défié Wade. Il demande que le parti prenne les devants en organisant les renouvellements de l’Ujtl. Mais aussi en procédant à l’audit des vacances citoyennes et de l’utilisation de l’argent de la mobilisation pour la manifestation de Kaolack. Massaly a annoncé une alliance entre les jeunesses Wadistes et la Génération du concret. Car pour lui, les objectifs sont les mêmes.

Latir MANE
Source: L'observateur

Article Lu 1533 fois

Vendredi 22 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State