Référence multimedia du sénégal
.
Google

[ OFFICIEL ] Omar Bongo Odimba est mort. Son fils ferme les frontières et met les forces de l’ordre en alerte.

Article Lu 13051 fois

La guerre des communiqués autour de la mort du président Omar Bongo Ondimba a pris fin. La RTG, la radio télévision gabonaise a annoncé officiellement la mort du Président Bongo par arrêt cardiaque. Le ministère de la défense a lu un communiqué radio-télévisée, toutes les frontières terrestre et aérienne ont été fermées. Aucun délai n’a été donné pour leur réouverture. Les forces armées ont été mises en alerte.



[ OFFICIEL ] Omar Bongo Odimba est mort. Son fils ferme les frontières et met les forces de l’ordre en alerte.
Le Président Omar Bongo est mort officiellement, la télévision gabonaise l’annoncée sur son antenne. Quelques heures après, le démenti du premier ministre gabonais à Barcelone. Dans un communiqué lu à la radio-télévision par le secrétaire général du ministère de la défense, tenu par Ali Bongo, toutes les frontières terrestre et aérienne sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Les forces armées sont en alerte maximum.

Dans la matinée du dimanche ; le porte-parole du gouvernement gabonais avait démenti la mort du président, âgé de 73 ans, au pouvoir depuis quarante et un ans.

Dimanche soir, le premier ministre gabonais avait déclaré ne pas avoir confirmation du décès d’Omar Bongo, hospitalisé en mai près de Barcelone

Doyen des chefs d’Etat africains en exercice, Omar Bongo était hospitalisé depuis un mois à Barcelone, dans la clinique privée Quiron. Selon les autorités gabonaises, il a été hospitalisé pour un simple "bilan de santé". D’autres sources ont au contraire indiqué qu’il se trouvait dans un état "grave", soigné pour un cancer. La présidence gabonaise avait annoncé le 6 mai que M. Bongo avait décidé "la suspension momentanée de ses activités" de chef de l’Etat, et que "toutes les audiences présidentielles étaient suspendues jusqu’à nouvel ordre".

Sources : le monde.fr avec AFP et Reuters SEN24HEURES.COM

Article Lu 13051 fois

Lundi 8 Juin 2009





1.Posté par Gakou le 08/06/2009 21:03
Que Dieu ait pitié de son âme !
La mort n'épargne personne aussi puissant que l'on puisse être. "Euleuk dou agne dou rére wanté lou matte soralé la". A bon entendeur salut!

2.Posté par Lemzo le 08/06/2009 21:23
Al Hamdoullilah ! C'est toujours un immense plaisir et un grand soulagement d'apprendre que la Terre compte un dictateur nègre de moins, surtout quand on est un Africain honnête et conscient des dommages et des retards causés par des dirigeants incompétents, tribalistes, sanguinaires et corrompus. On ne peut imaginer le terrible retard que des énergumènes comme Mobutu, Sassou Ngesso, Bokassa, Compaoré, Samuel Doe, Moussa Traoré, Lansana Conté, Biya, Obien Nguéma, Khadaffi, Bongo, etc ont causé à leurs propres peuples et à toute l'Afrique, à une époque où le reste du monde avance à grands pas vers le développement, la démocratie et les grandes unions.
Ce jour est un jour béni pour l'Afrique, un jour de fête et d'espoir. Que le cadavre d'Omar Bongo (et de tous ceux qui agissent ou pensent agir comme lui) pourrisse en enfer. Amen.

3.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 08/06/2009 21:42
Je reconnais que cet homme Omar Ondimba n'a jamais précipité les siens vers une guerre civile .

Je n'ai pas connaissance de géoles gabonnaises remplies de centaines prisonniers politiques.

Cet homme Obo Bongo a souvent su éviter les émeutes avec des milliers de morts que l'on voit sur certains continents dont le nôtre .

Albert Bernard devenu El Hadj Omar n'était point le pire de ses homologues contemporains.
Il n'a jamais eu d'épouse française, lui.

Il n'était pas le moins français puisqu'il a émargé tout jeunes aux services secrets de la métropole.

Oui , il était français et nous devons être lucides et réalistes.

Je ne lui ferais point un mauvais procès pour la francafrique puisque, comme tout ancien espion, il y défendait d'abord ses intérêts .

Enfin, il était soit- disant Musulman et franc-maçon et là seul Dieu jugera les siens.

Que Omar repose en paix.


4.Posté par pointinini le 08/06/2009 23:17
couvre feu, evidement, apres 41 ans, ils st perdus
Ahh le fils cherche a couvrir ses bases, il sait que les gens ne le laisseront pas le trone

5.Posté par kid le 08/06/2009 23:47



GABON-POLITIQUE-NECROLOGIE-REACTION

Abdoulaye Wade fait part de sa ‘’vive émotion’’ après le décès d’Omar Bongo

08-06-2009 20:42 GMT

Dakar, 8 juin (APS) – Le chef de l’Etat Abdoulaye Wade a fait part de sa ‘’vive émotion’’ à l’annonce du décès, lundi à Barcelone (Espagne), de son ‘’ami et frère’’, le président gabonais El Hadji Omar Bongo Ondimba.

Dans un communiqué transmis à l’APS, le président sénégalais ‘’salue la mémoire de l’illustre disparu qui a œuvré toute sa vie durant au service de son pays et de l’Afrique’’.

Il a exprime ‘’ses sentiments de profonde compassion et de sympathie à la famille endeuillée, ainsi qu’au peuple gabonais ami et frère et prie pour le repos de l’âme du défunt’’, ajoute le texte.

El Hadji Omar Bongo Ondimba est décédé lundi à 12 h 30 GMT des suites d’un arrêt cardiaque, à l’âge de 73 ans. Souffrant d’un cancer intestinal, il avait été hospitalisé depuis début mai dans une clinique de Barcelone.

Au pouvoir depuis 1967, il était le doyen des chefs d’Etat africains. A Libreville, la capitale gabonaise, les autorités ont décrété un deuil national de 30 jours. Selon la Constitution, c’est le président du Sénat qui assure l’intérim devant conduire à une élection dans les 45 jours.

6.Posté par atlanta le 09/06/2009 00:17
innaa'rillaahi'wa;inna aeleyhi rajiuun
moi je connais bien le gabon c moi premier pays que
j'ai connu en dehors du senegal je me rappel une fois il a inviter
tous les musilman du gabon au palais au nom du dieu i'm not joking
i think it was tabaski 1987 paix a son ame he was good for the foreigners
living in gabon

7.Posté par doudou le 09/06/2009 01:08
yalla nako yalla yeurum

8.Posté par Debolo le 09/06/2009 01:43
On ne peut pas jouer à cache - cache, avec la mort. Des communiqués qui se succédent et qui se contredisent, n'y peuvent rien. La mort ne regarde personne en face, roi ou manoeuvre, KIF - KIIf, à chacun son inévitable tour. Maintenan qu'il est bien mort officiellement, respectons son àme, et laissons le avec Allah ou Dieu (s'il existe encore?). Espérons bien, pour le future du Gabon

9.Posté par hercule le 09/06/2009 05:10
Ce n'etait qu'un vulgaire voleur

10.Posté par frenchi le 09/06/2009 05:45
C BIEN FAIT IL A SUIVI SA FEMME KIL AVAI MANGER AC LA FRANCMASSONERRI
VOILLA
AKI LE TOUR MDR

11.Posté par Reussguine le 09/06/2009 12:54
A l'annonce de la mort de Bongo, wade a surement dit : "OUF, PAADIAL NA KO, CETTE GRANDE FAUCHEUSE. DOMMAGE POUR BONGO, MAIS MOI JE L'AI ECHAPPE BELLE"

12.Posté par kopa le 11/06/2009 17:00
merci bongo repose en paix 41de nam 5000ans enfer

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State