Référence multimedia du sénégal
.
Google

OCCUPATION IRRÉGULIÈRE DES LOGEMENTS ADMINISTRATIFS: Le Dgsn demande aux locataires de rendre les clefs au plus tard demain

Article Lu 11048 fois

C’est à travers une note de service que le Directeur général de la Sûreté nationale (Dgsn) a demandé la libération des logements administratifs. Après les premières instructions, le Dgsn est monté au créneau pour demander la mise en demeure des occupants pour la libération des locaux avant le 15 août 2009.



OCCUPATION IRRÉGULIÈRE DES LOGEMENTS ADMINISTRATIFS: Le Dgsn demande aux locataires de rendre les clefs au plus tard demain
M. Saliou Diallo, Directeur général de la Sûreté nationale, est décidé à mettre fin à l’occupation irrégulière de logements administratifs. Il l’a fait savoir dans une note de service en date du 7 août 2009, portant l’enseigne du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de la Décentralisation, destinée à la directrice du Budget et des Matériels, au directeur de l’Ecole nationale de Police et de la Formation permanente et au Colonel Commandant le Groupement mobile d’intervention. Le Dgsn explique dans sa lettre qu’il constate «avec regret que les instructions de l’autorité n’ont pas été suivies d’effet, à quelques exceptions près». Ce qui le pousse à rappeler que «la date du 31 juillet, prescrite par l’autorité supérieure pour libérer les logements, était une date butoir». Ajoutant que, «par conséquent, étant donné le caractère péremptoire de la mesure, je vous demande de mettre en demeure les intéressés pour la libération des locaux avant le 15 août 2009. Pour finir, M. Diallo souligne que «les récalcitrants seront expulsés manu militari. Et qu’il revient exclusivement à l’autorité, qui a pris la mesure, le privilège d’examiner et d’apprécier les cas sociaux. J’attache du prix à l’exécution scrupuleuse de ces instructions».

Les occupants trouvent le délai trop court

C’est dans une lettre ouverte adressée au président de la République que certains occupants de ces logements ont réagi. Parmi eux, il y a des retraités de la musique, des veuves qui n’ont pas encore perçu leur pension et qui vivent dans des conditions très précaires, et des Unités de police formées (Fpu). Dans leur lettre, ils expliquent qu’ils ne refusent pas de sortir, «mais ils trouvent le délai trop court et qu’en cette période hivernale, ce n’est pas facile de trouver un logement.

Massamba Sall
Source L'Observateur

Article Lu 11048 fois

Vendredi 14 Août 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State