Référence multimedia du sénégal
.
Google

« OCASS » DE TOUBA : Un méga marché qui étend ses tentacules

Article Lu 12036 fois

En visitant le marché "Ocass", le plus ancien et le plus célèbre situé à quelques encablures de la grande mosquée, on est vite attiré par l’ambiance qui y règne quotidiennement. Mais aussi et surtout par son étendue.



« OCASS » DE TOUBA : Un méga marché qui étend ses tentacules
A Touba, on note deux catégories de marchés. Les marchés mixtes, au nombre de 21, où l’on vend toutes sortes de produits disponibles et adaptés au cadre, en plus de l’artisanat. Il y a également deux marchés spécialisés réservés à la vente d’un produit ou d’un nombre restreint de produits particuliers. Et, selon le dynamisme et l’aménagement, un échantillon de trois marchés se dégage du lot. D’abord le célèbre marché Ocass au centre de la ville, celui de Darou Khoudoss, pour son ancienneté, et celui récent de Djanatou Mahwa pour sa modernité. Au marché Ocass qui a véritablement la baraka pour son dynamisme et sa popularité, l’un des anciens, El hadji Mamoune Seck, s’est vu confier la gestion, en 1979, par le khalife Serigne Abdoul Ahad. Dans un premier temps, poursuit Serigne Mamoune Seck, « un marché hebdomadaire qui avait lieu tous les vendredis au pied de ce baobab. Les populations l’ont eux-mêmes transformé en marché quotidien à force de ne plus attendre les vendredis pour exposer leurs marchandises. Ainsi naquit le marché ».

Sous Serigne Abdoul Ahad Mbacké, le marché, suite à un incendie, a été entièrement rénové, en 1975, puis livré clef en main en 1977, date à laquelle, se plaît à rappeler Serigne Seck, « le président Léopold Sédar Senghor descendit d’un hélicoptère pour inaugurer le marché Ocass ».

Tout convergence vers Ocass

Aujourd’hui, le marché « Ocass » ne désemplit pas de la journée. C’est le principal centre d’approvisionnement des marchés mixtes. D’ailleurs, selon Gora Sakho, un autre boutiquier, certains commerçants ont délaissés des marchés mixtes au profit du marché « Ocass » et, ne trouvant plus de places disponibles, s’installent dans les maisons des environs, très vite transformées en complexes commerciaux, en magasins et cantines ou en modèles réduits de centres commerciaux modernes. Les plus malheureux qui ne disposent pas de local stable occupent anarchiquement les rues du marché et s’installent sur un rayon de 150m. C’est le phénomène qui approfondit le déséquilibre entre Ocass et les autres marchés mixtes en quête de dynamisme. La majorité des habitants de Touba font leur marché à Ocass qui monopolise jusqu’à présent la vente en détail et la friperie. Cette prépondérance tient à plusieurs aspects, selon El hadji Massamba Fam qui révèle que la baraka de son créateur, El hadji Fallou Mbacké, a été bénéfique à l’emplacement du marché. De sorte que tout converge vers Ocass.

Il y a aussi un aspect non négligeable pour un marché, la position géographique centrale du marché qui est l’aboutissement de deux axes principaux dont l’un venant de Mbacké et l’autre ouvrant sur la route de Dahra.

M.SAGNE et M. DIEYE
Source Le Soleil

Article Lu 12036 fois

Samedi 22 Août 2009





1.Posté par revue de presse sénégalaise le 22/08/2009 08:55
C'est le début d'un atlas national des marchés sénégalais ? Parce que sinon je ne vois vraiment pas l'intérêt de cet article

2.Posté par wi le 22/08/2009 13:10
ak séne diakeu bi nga kham né am na khaliss you léwoul du vend waye

3.Posté par torodo le 22/08/2009 13:22
4 ans que j'ai pas visité la ville sainte et darou khoudoss mon quartier bien aimé.sur mon balcon je voyais tout touba et surtout la lumière divine qui jaillit de la mosqée.
puisse dieu faire qu'unjour je prenne un vol à desination sénégal rien que pur le magal

4.Posté par poumba le 22/08/2009 16:57
TORODO
yalla nallako yalla defal
te defalko bepp talibe
bu nekk ci allaby ,ameen
bi barakati khadimou rassoul

5.Posté par Ahloul badar le 22/08/2009 17:16
« Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés.
Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants ! » (Coran, 3 :123)
Cheikh Nourou Majid Wilane, Guide et Chef religieux de AHLOUL BADAR NOUROU DARAYNI, sous le NDIGEUL d’ALLAH (swt), vous convie à la grande cérémonie religieuse commémorative de la BATAILLE DE BADAR qu’il organise le Lundi 07 Septembre 2009 coïncidant au dix-septième jour du RAMADAN de l’an 1430H aux HLM Bongré (Kaolack)
Quiconque aurait participé, s’il était présent lors de la BATAILLE DE BADAR, de par ses biens, sa force ou ses idées, voici la seule et unique occasion de rattrapage offerte par ALLAH (swt) au monde entier.
Cheikh Nourou Majid Wilane vous annonce que les grâces et faveurs de cette commémoration seront à la dimension de celles qui étaient accordées aux combattants même de BADAR.

6.Posté par badara le 23/08/2009 04:18
imbalignou nganann guerrou badarr jihadoum nafssileu gnou wakh

7.Posté par ibn abdoulah le 23/08/2009 22:57
SVP le Senegal a des problemes d electricite,remplacez les projecteurs par des lampes sur les minarets...(exemple:4 lampes de 100watts)En Arabie Saoudite le courant est suffisant est pas cher.A ma connaissance Makka almoukarama et Medine almounawara sont les seules mosquees avec des dizaines de projecteurs.Wa salam.

8.Posté par ndayane le 24/08/2009 14:25
baye yaw doniou maye !
sunu amone diante bi sakh déf ko mouye lééeral ! sil le fo sakh bolé ko akk wér bi !
nganane ma aye wagni lamp!
na léep léer!
paske léep dafa wara léér!
borom deuk bi diar nako!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State