Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Nouvel album : Du 100 % rap pour la paix et la sécurité

Pour promouvoir et sensibiliser sur le respect des droits humains, des artistes de différentes nationalités viennent de lancer une compilation intitulée Paix et Sécurité.



Nouvel album : Du 100 % rap pour la paix et la sécurité
Sous la houlette de la chanteuse Sister Fa, une quarantaine d’artistes sénégalais, de la sous-région et d’Europe ont entrepris une campagne de sensibilisation à travers la musique. Pour cela, ils ont présenté, hier à Dakar, leur compilation intitulée Paix et Sécurité. C’est à travers cet opus qu’ils comptent mener leur campagne de communication. Composé de onze titres, le produit tente de conscientiser les populations sur le problème du respect des droits humains. Il propose également des pistes pour sortir de la pauvreté et avoir un cadre de paix et de sécurité. Selon Fatou Mandiang Diatta, de son nom d’artiste Sister Fa, la compilation Paix et Sécurité est un projet né en 2011. «Il regroupe plusieurs rappeurs sénégalais, de la sous-région et d’Europe. Ceux-ci se réunissent autour d’un idéal qui est de communiquer, de sensibiliser, d’informer, d’éduquer, de vulgariser et promouvoir les droits humains à travers la musique», affirme la chanteuse basée en Allemagne. Le projet est financé par le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), mais la réalisation de la compilation s’est faite à partir d’un préfinancement, selon Sister Fa. Elle poursuit que Paix et Sécurité vient briser les tabous et entend aussi parler de manière directe aux populations concernées. Ainsi, dans l’album on retrouve des titres comme Justice, Liberté, Droit à l’expression, Xam sa bopp, etc. Jojo du groupe Yat Fu indique qu’il s’agit d’un album 100 % rap. Un clip est enregistré au nom de la compilation. Il s’agit du premier titre de l’album Paix et Sécurité dans lequel, on reconnaît Thiat de Keur Gui.

A côté de Sister Fa, on peut noter la présence de Karim Hurum Hak, Mouna, Xuman, Bakhaw du groupe Dabrains, Indic, Daddy Bibson, Matador Duggy Te, etc. Pour la promotion de l’album et pour une vaste sensibilisation Sister Fa a annoncé des concerts en Guinée au mois de février prochain et dans les régions du Sénégal en début avril. Sister Fa est une artiste engagée. Victime de l’excision, elle a organisé en début 2008, la tournée «Education sans Mutilation» au Sénégal, portant le message de l’anti-excision au public pendant trois semaines. Elle a fait ses premiers pas musicaux dans la scène hip hop locale et enregistré sa première maquette en 2000. La vitalité de Sister Fa trouve ses racines en Casamance, au sud du Sénégal. Les riches traditions musicales et culturelles de la région natale de sa famille ont influencé de façon significative sa production artistique en la dotant de notes très personnelles. Après la mort soudaine de sa mère en 2000, Sister Fa a abandonné l’école pour se consacrer complètement à la musique, sans le consentement de son père. Ses efforts ont été récompensés en 2005 par sa nomination en tant qu’«artiste révélatrice» au festival de hip hop organisé à Dakar. Depuis lors, elle est devenue une pièce maîtresse de cette musique urbaine.

Walfadjri Baba MBALLO

Samedi 22 Décembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 26 Juillet 2014 - 21:11 Balla Gaye 2 tacle Yékini








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés