Référence multimedia du sénégal
.
Google

Notariat : le métier perd de son lustre

Article Lu 11361 fois

XIBAR.NET (Dakar, 10 Septembre 2009) Avant l’avènement du régime libéral en 2000, n’était pas notaire qui voulait. Désormais ce corps pourrait connaître celui qui paupérise des avocats et déprécie leur Ordre.



Notariat : le métier perd de son lustre
Jusqu’à l’entame du second mandat de Me Abdoulaye Wade en 2007, le cercle des notaires était bien hermétique et très envié. Il était aussi discret. La formation dans ce métier libéral, sa durée et ses clauses n’étaient pas accessibles au premier venu. Il fallait passer cinq ans, après le Bac, à s‘exercer dans le corps. Mais, désormais, il faudra juste le faire pendant trois ans, avec à la clef une confirmation. Un « dévaluation » décriée, en silence, par la Chambre des notaires du Sénégal, que préside le distingué Me Moustapha Ndiaye. Le puritanisme dévoyé, la corporation est du coup exposée à la pléthore ; avec ses corollaires que sont, entre autres, la concurrence, la précarité et des pratiques peu orthodoxes. Avec la nouvelle réglementation, dans quelques années, les notaires seront à l’image des avocats. Des robes noires ont, maintes fois, détouré l’argent qu’ils devaient verser à des clients. D’aucuns ont floué ceux qui les avaient commis pour se retrouver dans le camp de leurs adversaires. D’autres « acceptent tout ». C’est dire qu’il faudra de la compétence, du sérieux et de l’entregent pour espérer se faire une place au soleil en tant que notaire. Les transactions étaient nombreuses pour un ordre restreint. Fini, donc, l’âge d’or ; surtout que des notaires comme Me Aïssatou Guèye Diagne ont terni ces dernières années l’image de leur corps, du fait de malversations financières. Celles-ci ont fini par priver de liberté cette notaire, devenue une grande habituée de la barre. Le pire est à craindre avec ses jeunes collègues.

La Redaction

Article Lu 11361 fois

Jeudi 10 Septembre 2009





1.Posté par mary le 10/09/2009 08:15
Il ne faut pas confondre escroc et magouille politiques avec compétences devaluées, l'un n'entraine pas l'autre et vice versa

2.Posté par POPO le 10/09/2009 11:46
MAIS AUSSI L UNE N EMPECHE PAS L AUTRE .IL N Y PLUS DE VOCATION DANS CE CORPS DE METIERS TELLEMENT LES GENS LE FONT UNIQUEMENT POUR DE L ARGENT SANS ETHIQUE NI MORALE.

3.Posté par You le 10/09/2009 20:49
Ce metier appartient à qui?. Plus les gens sont instruits plus ceux qui aspirent à des fonctions enviés sont nombreux. Peut etre notaire qui a l'amour et remplit les conditions requises . je rappelle que ce qui l'ont exercé pendant des dècennies y sont resté à cause de l'argent. Ils ne rendent jamais service gracieusement! Tout est payé. l'Enseignement ou la medecine sont plus nobles et ils ne l'ont pas choisi, ils n

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State